Loco-Revue n°655 février 2002
Loco-Revue n°655 février 2002
  • Prix facial : 5,64 €

  • Parution : n°655 de février 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 95,0 Mo

  • Dans ce numéro : des embranchements particuliers en Vendée.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
RÉFÉRENCE Pour disposer à la fois de la puissance des Mountain et du chauffage électrique avec une diesel, le recours à deux moteurs est - en 1961 - obligatoire, mais pourquoi ne pas se contenter d'un unique alternateur entraîné par ces deux diesels placés nez à nez ? Concrétisées en 1965-66, les CC 70000 portent en elles une double motorisation que les CC moo démoderont instantanément. Texte  : Loïc FIEUX E n 1956, Alsthom livre les premières 060 DB (CC 65000) dont la puissance installée plafonne à 1800 ch. En son temps, ce résultat est à peu près ce que l'industrie nationale peut offrir de mieux. Equipée de deux V 12 MGO réglés à 900 ch, les CC 65000 ont montré tous les défauts des machines bimoteurs qui souffrent du dédoublement, non seulement des causes potentielles de pannes, mais aussi des organes à entretenir. Cela explique que la série CC 65000 ait été limitée à vingt machines et que les grandes séries de locomotives diesel de ligne se soient appuyées sur un unique moteur diesel. De 1959 à 1963 apparaissent donc les BB 66000 et 67000, ainsi que les A1A A1A 68000/68500, toutes équipées d'un unique moteur V 12 ou V 16 développant de 1400 à 2700 ch. Cette puissance correspond alors au maximum que l'on peut attendre d'une machine diesel monomoteur. Un péché d'impatience ? Pour égaler la puissance des Mountain et donc atteindre 4000 ch avec une locomotive diesel, la solution la plus évidente consiste, au début des années 1960, à équiper la machine de deux moteurs de 1- Une longue, très longue locomotive CC dont la silhouette paraît au début des années 60, bien plus classique que celle des CC 40100 (Photo  : DR). BB 67000. Ainsi naîtront en 1963-64 les BB 69001-2, suivies des CC 70001-2 en 1965-66. Alors que les BB 69000 réalisées par SFAC-MTE s'appuient sur une transmission hydraulique Voith et souffrent de violentes ruptures d'adhérence, les CC 70000 d'Alsthom emploient une transmission électrique novatrice. Dès 1967, le V 16 AGO réglé à 3600 ch est installé dans les premières CC 72000 et montre que des machines d'environ 4000 ch sont réalisables autour d'un unique moteur diesel. Dès lors, les BB 69000 et CC 70000 sont condamnées en raison du coût et des complications liés à leur double motorisation. En 1969, une publicité Alsthom montre le diagramme d'une CC 72000 munie du V 20 AGO réglé à 5000 ch, qui sera par ailleurs installé sur des locomotives livrées à la Chine. Tout cela fait perdre 50 LOGO REVUE n°655 - Février 2002
2 - La CC 70002 en essai sur la ligne de montagne Grenoble/Veynes (Photo  : DR). toute pertinence aux machines à deux moteurs dans la gamme des 4000 à 5000 ch. Au cours des années 1970, la SNCF essaiera la CC 72075 remotorisée avec un PA 6-280 de 4800 ch. Elle testera ainsi les capacités d'une machine diesel monomoteur d'environ 5000 ch. L'électrification massive des grands axes du réseau français, les vitesses pratiquées en traction autonome et surtout, la disponibilité des CC 72000 dès 1967 auront raison des BB 69000 et CC 70000. Commandées en 1961, ces machines sont victimes de la perte d'intérêt de la solution bimoteur au cours des années 1960. Elles sont en fait passablement périmées dès leur apparition. L'alternateur bi-rotor A la fin de l'année 1964, la BB 67036 (1) sort d'usine et porte en elle l'avenir de la traction diesel française  : la transmission électrique triphasé-continu. Avec elle, le moteur diesel entraîne un alternateur associé à un redresseur à diodes au silicium qui, ensemble, fournissent du cou- rant continu aux moteurs électriques de traction, tout en laissant la possibilité d'assurer le chauffage électrique ou la climatisation de la rame remorquée. L'innovation majeure des CC 70000 est leur alternateur bi-rotor, ainsi nommé parce que son induit et son inducteur tournent l'un et l'autre en sens opposés. Alors que l'induit est entraîné par un premier moteur diesel, l'inducteur l'est par le second qui lui fait face. Les pièces mobiles de l'alternateur Alsthom ATD 2 profitent ainsi d'une vitesse relative s'élevant à 3000 tr/min. Une telle vitesse permet, à puissance égale, un gain de masse significatif par rapport à un alternateur classique tournant à 1500 tr/min. D'abord essayé seul à Tarbes, l'alternateur l'est ensuite avec ses moteurs diesel à Montoire-de-Bretagne, avant d'entamer une troisième phase de test après son montage à bord de la CC 70001. Aptes au chauffage électrique, les CC 70000 seront vues en période hivernale en compagnie de fourgons chaudières 1300 kg/h en raison de leur emploi sur la ligne 4 Paris/Mulhouse/Bâle qui, à l'époque de leurs prestations voyageurs, n'est pas encore équipée pour le retour du courant de chauffage par la voie. Suivez la double flèche Les CC 70000 héritent d'un bogie C monomoteur à deux réductions, directement issu de celui monté à partir de 1964 sous les CC 40100. Testé dès 1961 avec la CC 10002 (2) le bogie C monomoteur a en fait été développé pour répondre à la commande de 54 locomotives diesel série 5300 par les Chemins de fer finlandais (VR). Sur la CC 70001, les bogies disposent d'une réduction pour 105 km/h et d'une autre pour 140 km/h. Afin d'améliorer les performances en tête de trains de marchandises tracés à 80 km/h, le rapport lent de la CC 70002 est prévu pour 93,5 km/h, ce qui explique son effort de traction (33,8 t à la jante) supérieur à celui de la CC 70001. Les rapports de réduction de la CC 70002 sont sans doute à l'origine de ceux retenus pour les CC 72001 à 20 (85 ou 140 km/h). En outre, la CC 70002 a pour particularité un système de changement de rapport de réduction en marche, jusqu'à 40 km/h. Avec une longueur hors tout de 22,730m, les CC 70000 sont tout simplement les (1) La BB 67036 sera renumérotée BB 67291, puis sera mise au type 67300 sous le numéro 67390. (2) BB 16555 transformée. LOCO REVUE n°655 - Février 2002 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 1Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 2-3Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 4-5Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 6-7Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 8-9Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 10-11Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 12-13Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 14-15Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 16-17Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 18-19Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 20-21Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 22-23Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 24-25Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 26-27Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 28-29Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 30-31Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 32-33Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 34-35Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 36-37Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 38-39Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 40-41Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 42-43Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 44-45Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 46-47Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 48-49Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 50-51Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 52-53Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 54-55Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 56-57Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 58-59Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 60-61Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 62-63Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 64-65Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 66-67Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 68-69Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 70-71Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 72-73Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 74-75Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 76-77Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 78-79Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 80-81Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 82-83Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 84-85Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 86-87Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 88-89Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 90-91Loco-Revue numéro 655 février 2002 Page 92