Loco-Revue n°642 décembre 2000
Loco-Revue n°642 décembre 2000
  • Prix facial : 35 F

  • Parution : n°642 de décembre 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 99,6 Mo

  • Dans ce numéro : du côté de Raucoules-Brossettes.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
i 4 - Sur la région Est, la 1-030 TB 200 est garée à Chalindrey, le Ir'mai 1954. Observez le slogan "Sécurité d'abord ! " ! Spéciaux, secondaires et composition des trains Malgré leur âge, les 3-030 TB sont mises à l'épreuve durant la seconde guerre mondiale. Arpète à Thouars en 43/44, Jacques Maribon se souvient que la 30-139 roulait en double attelage avec une "Joconde" 230-700. A Château-de-Loir, des trains de munitions étaient pris en charge par des doubles attelages de 3-030 TB + 230 PLM ! Côté réseaux secondaires, Marcel Le Guay nous informe que des 3-030 TB ont été épisodiquement prêtées au "Mamers/St-Calais" et à la ligne "Chars/Magny". En ce qui concerne les compositions de trains, les 3-030 TB circulent le plus souvent avec des voitures Etat ou Ouest à 2 essieux et portières latérales multiples, non reproduites en HO. Toutefois, dans les années 30, on les voit prendre en charge des omnibus ouvriers St Nazaire/Pontchâteau comprenant un fourgon à 2 essieux ex-allemand à grande vigie et des petites voitures à portières latérales de même provenance. Une autre composition intéressante conceme le (dernier ?) service voyageurs des 3-030 TB sur l'antenne maritime vendéenne entre Commequiers et Croix-de-Vie qui, sous l'administration de la SNCF, mettra en oeuvre successivement (2 lotos en roulement) les 3-030 TB 101, 118, 176, 196, 306, 309, 310 du dépôt de La Roche-sur-Yon ou Nantes-Ste Anne jusqu'en 1951. La composition habituelle de ces trains légers, conduits par un seul agent, comprend deux courts fourgons Ouest anciens (dans le style du modèle Jouef accompagnant la voiture à impériale) - un à chaque bout de la rame - encadrant une ou deux voitures  : tantôt des Ouest à 2 essieux, tantôt des C6t Armistice 18 ex-KPEV à 3 essieux et portières latérales (modèles Mârklin, Roco, etc.). Jehan-Hubert Lavie 5 - La 30-174 Etat de La Roche-sur-Yon a assuré les navettes de Croix-de-Vie. Par la suite, elle sera mutée au Sud-Ouest, où elle deviendra la 4-030 TG 203. tin à Caudebec, Motteville à Saint Valéry, Saint-Pierre-du-Vauvray aux Andelys, et bien d'autres relations ! La reprise de l'Ouest par l'Etat en 1909 provoque la renumérotation des 3500 Ouest dans la série 30 100 (30 101 à 30 202). Au milieu des années 1920, ces machines sont réparties entre les dépôts d'Achères, Alençon, Angers, Batignolles, Caen, Champ de Mars, Fécamp, Gisors, Le Mans, Lison, Loudun, Mézidon, Morlaix, Motteville, Rouen-Orléans, Saint Germain, Sotteville, Thouars, Vaugirard et Versailles-Rive-Droite, soit une moyenne de moins de cinq machines par dépôt, les Batignolles se taillant la part du lion avec plus du quart de la série, qui est alors affecté aux trains de la banlieue Saint Lazare. A partir de 1934, la série est plutôt utilisée pour la remorque de trains légers conduits par un seul agent, ainsi que pour diverses manoeuvres, qu'il s'agisse de remontes de rames ou de déplacements de machines froides dans les dépôts. Dans ce dernier rôle, les 30 100 profitent de leur faible longueur. Conçues comme des machines de ligne, elles sont peu à l'aise dans le rôle de machines de manoeuvres quand des rames lourdes leur sont confiées. Elles assurent cependant sans faillir les vacations entre établissements ou les dessertes locales. Le déclassement à la manoeuvre d'une partie de la série a lieu tandis que d'autres 30 100 continuent d'assurer un service de ligne. En région parisienne, les machines d'Achères desservent Pontoise et Poissy-Grande- Ceinture, alors que les locomotives provinciales roulent sur Bressuire aux Sables d'Olonne, Couteme à Briouze, La Rochesur-Yon à Saint-Gilles-Croix-de-Vie. A la création de la SNCF, 72 machines de la série 3500 ex-Ouest figuraient encore à l'effectif. Elles seront renumérotées 3-030 TB 101 à 202 (avec les discontinuités liées aux radiations). Dès janvier 1941, la SNCF a sérieusement dégraissé la série 3-030 TB, puisqu'il ne reste alors plus que 30 locomotives à l'inventaire de la région Ouest. En 1951, les 3-030 TB se comptent sur les doigts d'une main et la série disparaît peu après. Mutations au Sud-Ouest et à l'Est Sept 3-030 TB sont cédées par la région Ouest au Sud-Ouest. Ainsi, les 3-030 TB 136, 156, 174, 185, 190, 193 et 198 ont respectivement été rebaptisées 4- 030 TG 201 à 207 sur la région Sud- Ouest, où elles se consacrent aux manoeuvres à l'intérieur des dépôts. Dans les années 1940, la région Est reçoit quatre 3-030 TB et ne les utilise 32 Loco Revue 642 décembre 2000
que pour les manoeuvres à l'intérieur des dépôts. En 1941 arrive à l'Est la 3-030 TB 175 (3513 Ouest) ; elle sera radiée en 1945. En janvier 1948, l'Est reçoit trois autres 3-030 TB  : les 3-030 TB 152 (ex-3582), 198 (ex-3506) et 200 (ex- 3508). Avant d'arriver à l'Est, la 3-030 TB 198 a fait un détour par la région Sud-Ouest, où elle est rebaptisée 4-030 TG 207, pour devenir la 1-030 TB 207 à son arrivée sur l'Est. Il s'agit là d'un cas particulier, puisque les trois autres 3-030 TB mutées à l'Est ont conservé le numéro qu'elles portaient sur la région Ouest, mais bien entendu, l'indicatif régional est modifié et ces 3-030 TB deviennent donc à l'Est des 1-030 TB. Les 1-030 TB 152 et 207 sont radiées en 1950, tandis que la 1-030 TB 200 ne disparaîtra qu'au milieu des années 1950. Inspirées par les conceptions anglaises (souvent perçues favorablement sur l'Ouest) et destinées principalement pour le service de banlieue, les 3-030 TB sont indissociables des trains de la banlieue Saint Lazare vers 1900. Avec l'arrivée du matériel métallique, elles connaîtront une seconde vie au service de la manoeuvre, mais n'oublions pas que ce sont avant tout des petites coursières ! Toutes les photos proviennent de la collection Marcel Le Guay que nous remercions. 4450 7500 8530 tr) ETAT Les cousines du Nord Plan Etat 30-135 vers 1935. Dessin  : Claude-Yves Cordier Echelle HO Pour l'exploitation de la Petite Ceinture parisienne, le Nord réalise une série de 15 machines directement apparentées aux 3531 à 3602 de l'Ouest  : ce sont les locomotives 21 à 35 de la Ceinture. Elles sont surnommées "Boers", un sumom que les modélistes appliqueront aussi par erreur aux 3-030 TB ! Depuis leur apparition en 1899, elles assurent le service voyageurs sur la Petite Ceinture jusqu'à la disparition de ce service en 1934. Le Nord reprend alors la série, la renumérote dans la tranche 3901 à 3915 et l'emploie pour des manoeuvres ou la traction de trains légers. Neuf machines survivent en 1937 et sont réparties entre huit dépôts Nord  : Boulogne, Calais, Laon, Le Bourget, La Chapelle, La Plaine, Longueau et Tergnier. Ces neuf engins deviennent ensuite les 2-030 TB 1 à 9 de la SNCF région Nord et s'éteignent vers 1956. On trouve à l'inventaire de 1966 les 2-030 TB 2 et 7, mais il s'agit de machines ex-Sud-Est de la famille des Bourbonnais, sans rapport avec les 3500 de l'Ouest. 6 - La 2-030 TB 2 au dépôt de La Chapelle, le 28 mai 1949. Notez, sur la traverse avant, la numérotation marquée à droite sur deux lignes (!) et l'inscription "Défense de pénétrer entre les tampons avant l'arrêt" à l'avant de la caisse à eau. Lora Revue 642 décembre 2000 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 1Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 2-3Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 4-5Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 6-7Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 8-9Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 10-11Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 12-13Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 14-15Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 16-17Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 18-19Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 20-21Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 22-23Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 24-25Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 26-27Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 28-29Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 30-31Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 32-33Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 34-35Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 36-37Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 38-39Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 40-41Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 42-43Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 44-45Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 46-47Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 48-49Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 50-51Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 52-53Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 54-55Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 56-57Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 58-59Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 60-61Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 62-63Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 64-65Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 66-67Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 68-69Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 70-71Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 72-73Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 74-75Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 76-77Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 78-79Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 80-81Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 82-83Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 84-85Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 86-87Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 88-89Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 90-91Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 92-93Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 94-95Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 96-97Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 98-99Loco-Revue numéro 642 décembre 2000 Page 100