Loco-Revue n°639 septembre 2000
Loco-Revue n°639 septembre 2000
  • Prix facial : 35 F

  • Parution : n°639 de septembre 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 26,6 Mo

  • Dans ce numéro : réseaux, H0, les trains de marée bretons.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
8 - Une silhouette bien française pour cette motrice à bogies, ex-500 parisienne de la CGPT, qui finit ses jours à Hagondange. Pour le modéliste, la matière première à l'échelle HO est abondante Toute cette matière première est largement disponible chez Trans-Europ Trains, rue de Douai à Paris, mais aussi chez vos détaillants locaux. La voie  : des astuces Pas de rail de type Broca sur le marché, par contre la firme allemande Hartel MBS propose tout un système de voie noyée dans des pavés. Section en ligne droite, courbe de deux rayons différents (183 & 228 mm), déviations droite et gauche, croisement, ainsi que toute une série de pièces de remplissage pour assurer la continuité du pavage. Vous pouvez toutefois préférer un voie classique, qu'il vous suffira de noyer dans des pavés. Rien de compliqué en utilisant le système des rouleaux "strassenroller". Après avoir posé la voie, je la noie sous une couche de pâte à modeler durcissant à l'air. Le rouleau possède deux bandages qui prennent appuie à l'intérieur des rails, la pâte à modeler est chassée, aplanie et conserve l'empreinte des pavés ; une fois sèche elle est peinte avec des techniques classiques. Le système "strassenroller" propose différents rouleaux, dont un pour de la voie étroite de 9 mm d'écartement. Rien encore pour la voie de 12 mm - et pourtant les réseaux de tramway à écartement métrique furent nombreux ! - mais en recoupant un rouleau pour voie normale dans une boîte à onglets, on se tire très bien d'affaire. Le matériel roulant  : d'hier et d'aujourd'hui Il y a pléthore de fabricants de matériel roulant typiquement "tramway". Bien que le marché soit dominé par des fabricants germaniques (Herrmann& Partner, ou Linie 8 qui propose un intéressant bogie moteur à empattement et écartement variable), presque tous proposent des produits pour des réseaux français. Quelques manufacturiers tels Lima, Mehano ou Bachmannont dans leurs catalogues des reproductions de tramway dont la présence sur des réseaux hexagonaux est plus que possible et qui sont d'excellentes bases pour une transformation. Deux artisans enfin proposent du matériel en kit. Le catalogue BEC-TRAM ne présente pas moins de 30 références en métal blanc, on y retrouve une motrice parisienne et sa remorque ainsi que divers types de motrice PCC à bogies, la grande classique des années 50. Pour terminer il faut citer la très jolie motrice des "Tramways de Nice et du Littoral" et sa remorque, deux kits en laiton photodécoupé et bronze moulé, production Trans-Europ Trains. En Allemagne, nombreux sont les modélistes épris de tram. Alors que ce mode de transport public connaît un étonnant renouveau dans l'Hexagone, le modélisme "tramway" va-t-il se (re)développer en France ? 42 Loco Revue 639. septembre 2000 F RANÇ OIS FONTANA MMF'
En route pour deux petits projets Je vous propose deux projets de réseau, le premier directement inspiré des photos qui illustrent cet article, le deuxième complètement free-lance. Un tramway semi-urbain, de la ville vers les zones industrielles Comme à Hagondange, ce premier projet permet de mettre en correspondance les cités ouvrières et les quartiers d'habitation d'un centre sidérurgique avec les lieux de productions. Le tracé que je vous propose ne reprend en rien le site réel, mais il s'inspire des lieux. Le terminus fictif est situé dans la cour de la gare, la ligne traverse les quartiers XIX', puis, après avoir laissé sur le côté la petite remise à trois portes et toit à double pente, elle chemine dans une zone pavillonnaire. La voie, jusquelà double, devient simple. La route est franchie par un passage à niveau non gardé, une petite usine est embranchée. Cette petite usine génère un léger trafic marchandises, il n'est pas rare de voir une motrice manoeuvrer un couvert ou un tombereau. Enfin, nous arrivons au terminus des fonderies, c'est un simple évitement qui permet de remettre en tête la motrice, tout en attendant d'avoir la voie libre pour le trajet de retour. Ce réseau est établi en étagère, sa profondeur est faible et le trajet sinueux, comme dans la réalité : il faut contourner les habitations, s'inscrire dans le tissu urbain. Au terminus du tramway, la gare du grand réseau n'est qu'évoquée, cependant un embranchement particulier relie directement les usines. Sur cette ligne (grand réseau ou SNCF), établie en léger remblai sur le fond du décor, se succèdent les convois de marchandises, matières premières à l'aller et produits finis au retour, tandis qu'au premier plan ce sont les trams qui nous offrent leur incessant ballet. Toute la voie du tram n'est pas noyée dans les pavés, sur le parcours campagnard la ligne est établie en accotement de la chaussée, c'est une voie classique avec un rail léger (code 75 maximum en HO). Les bâtiments sont tous fabriqués avec des façades issues de kits plastique ; comme ils sont souvent situés à l'arrière plan, il n'est pas nécessaire d'en représenter les deux côtés. Ce petit réseau donne un aperçu des innombrables possibilités d'exploitation que nous offrent les tramways, passage de double voie à voie simple et gestion des évitements, départ du matériel du dépôt et retour après le service, petit trafic marchandises. Un tel réseau 1,1 ni)i,iu peut sans aucun problème s'insérer dans un projet plus important et devenir un complément de décor. Un petit devoir de rentrée, le tramway des bains de mer Le second projet évoque plutôt les vacances. J'ai simplement imaginé un petit tram qui relierait le centre d'un bourg, très typé des côtes méditerranéennes, à la plage. Comme dans bien des endroits, la ville est restée figée dans ses bâtiments anciens, ici point de grands immeubles XIX', mais des maisons de village à deux, trois étages au plus. Le terminus de la ligne est implanté sur la place du centre bourg, entre commerces et statue du bienfaiteur local. La compagnie n'a pas jugé nécessaire de faire construire plus qu'un petit pavillon en bois et briques rouges. À l'arrièreplan, la ville s'étage sur les contreforts rocheux qui bordent le littoral. La voie disparaît sur la droite dans la porte sud de la citadelle Vauban. La ligne du tramway reparaît sur le front de mer, son terminus est établi au pied de l'hôtel de la plage. En contre bas, les premiers baigneurs sortent de leurs cabines de plage de couleurs vives, la journée promet d'être belle ! Toute la ligne est exploitée à voie unique, le trafic n'est pas très dense, mais pour les pointes, la compagnie à recours à des remorques, les évitements sont donc prévus pour des convois de deux éléments. Les motrices, qui ressemblent étonnamment à celles du tramway de Nice, sont du type à deux essieux et le captage du courant se fait par une perche. Ce réseau aux emprises minimales occupe une surface de moins d'un mètre carré, une coulisse cachée au milieu du réseau augmente les possibilités de circulations et permet de longues séances d'exploitation. Je reviendrai ultérieurement sur sa conception et sa fabrication. Un complément indispensable Si vous ne souhaitez pas vous lancer dans un réseau uniquement de type tramway, l'implantation d'une ligne dans un paysage urbain ou périurbain apportera à votre réseau un plus de réalisme. Un arrêt dans la cour de la gare animera celle-ci et si vous êtes fin bricoleur, un passage à niveau entre grand chemin de fer et ligne de tramway ajoutera une note fantaisiste à votre réseau. Mais encore une fois, sachez que tout a existé, puisqu'un tel passage à niveau se trouvait, entre autres, à la sortie de la gare PLM de Roanne. François Fontana Loco Revue 639. septembre 2000 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 1Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 2-3Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 4-5Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 6-7Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 8-9Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 10-11Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 12-13Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 14-15Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 16-17Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 18-19Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 20-21Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 22-23Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 24-25Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 26-27Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 28-29Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 30-31Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 32-33Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 34-35Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 36-37Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 38-39Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 40-41Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 42-43Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 44-45Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 46-47Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 48-49Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 50-51Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 52-53Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 54-55Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 56-57Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 58-59Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 60-61Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 62-63Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 64-65Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 66-67Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 68-69Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 70-71Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 72-73Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 74-75Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 76-77Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 78-79Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 80-81Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 82-83Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 84-85Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 86-87Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 88-89Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 90-91Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 92-93Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 94-95Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 96-97Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 98-99Loco-Revue numéro 639 septembre 2000 Page 100