Loco-Revue n°638 jui/aoû 2000
Loco-Revue n°638 jui/aoû 2000
  • Prix facial : 35 F

  • Parution : n°638 de jui/aoû 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 101 Mo

  • Dans ce numéro : de l'ère aérodynamique à la révolution esthétique.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
giC 140 w o 11 ff 12 - Un lanterneau nous montre sa face frontale terminée, derrière laquelle figure déjà le vitrage. Fig. 7 : Découpe du toit du lanterneau A rieure de chaque face avant de lanterneau (photo 10). Dans de la carte plastique de 0,5 mm d'épaisseur, découpez des bandes 2 mm de largeur dans lesquelles vous débitez un petit stock de lamelles de 7 mm de longueur. Chaque lamelle est mise en place à l'aide de brucelles puis collée légèrement inclinée vers le bas (figure 6). Lorsque les six faces avant sont prêtes, il faut confectionner les côtés, les faces arrières et la toiture de chaque lanterneau. Ces pièces sont découpées dans du carton de 1,5 mm d'épaisseur. Pour les côtés, j'ai utilisé deux pièces contrecollées pour obtenir une épaisseur suffisante ; j'ai découpé ces côtés un peu plus grands que nécessaire afin de pouvoir sans problème procéder à leur ajustage sur le toit du bâtiment. L'assemblage des divers élément de chaque lanterneau se fait à la colle universelle (genre colle Scotch) pour le carton sur lui-même et à la colle pour polystyrène pour le carton sur la carte plastique (photo 11). On termine les lanterneaux par la confection de leur vitrage (plastique transparent), découpé aux rayons V inférieur et médian + 3 mm ; les ferrures sont gravées à la pointe à tracer puis le trait est rempli à l'encre de chine noire. La face arrière de chaque vitrage est ensuite dépolie au papier de verre très fin (grain 120). La pose des vitrages se fera après peinture couleur béton des lanterneaux (photo 12). Les finitions de la toiture Après retouches pour un parfait emboîtement des lanterneaux, la finition de la toiture consiste à mettre en place des renforts ornementaux (acrotères) aux deux extrémités. Ils sont faits en carton de 1,5 mm d'épaisseur, chacun étant constitué d'une bande de 10 mm coiffée d'une bande de 4 mm dont les bouts seront ajustés lors de l'assemblage toit/murs. Cela fait, il faut revêtir la toiture (y compris celle des lanterneaux) de papier aluminium. Il en existe du très mince dans des emballages de lait ou de jus de fruit ; on le récupère par pelage, ce qui ne présente pas de difficulté. Après avoir enduit la toiture de colle à bois, appliquez cette pellicule sur le toit et marouflez soigneusement à l'aide d'un tampon de tissu. Coupez le surplus avec le cutter n°9. Je vous conseille de faire des bandes entre les lanterneaux ainsi qu'aux deux extrémités, puis de plus petits morceaux au droit de chaque lanterneau (photo 14). Les murs et l'assemblage final Les murs frontaux et latéraux sont en carton plume de 3 mm. Tracez l'emplacement des verrières, des renforts, des bandeaux, puis découpez l'extérieur des murs au couteau X-Acto n°4, et les ouvertures au couteau X-Acto n°9. Collez une latte de 10 x 2 mm en partie haute affleurant l'intérieur du mur, mettez en place les renforts verticaux flattes de 6 x 2 mm) ; les bandeaux seront en carton de 0,8 mm d'épaisseur, sauf celui de pied qui sera en 1,5. Pour les extrémités, suivez le détail d'assemblage de la figure 9 ; la coupe se fait à 45° en marquant un trait au couteau X-Acto n°1 sur la face intérieure, juste pour couper le fin carton, puis, avec le couteau X-Acto n°4, on coupe la partie à supprimer en se servant du trait précité comme guide, le mur étant tenu en position verticale. Mettez en place et collez les encadrements des verrières (carton de 1 x 4 mm), les appuis de fenêtre (carton de 1 x 5 mm) ainsi que les montants du centre (baguette bois de 4 x 2 mm). Les cor- 48 Loco Revue 638...juillet/août 2000
4x2 13 1-1 Fig. 8 : Assemblage toiture/façades 6x2 carton plume e= 3 beaux sous poutre supérieure sont taillés dans des chutes de baguette de 6 x 3 mm. En partie haute des murs frontaux, posez une baguette de 4 x 2 mm (figure 8 et photo 13). Sur l'intérieur des murs, réalisez la rainure d'encastrement de la toiture, n'oubliez pas les encastrements des poutres de toiture sous la rainure (voir figure 3). Peignez les quatre murs couleur béton et, après séchage, remplissez les espaces entre bandeaux avec du papier imitation brique (Faller réf. 2568). Ménagez dans l'un des angles d'assemblage un passage pour les fils de l'éclairage. Mettez en place et collez la toiture sur l'un des murs latéraux (colle Scotch ou similaire). Posez les deux murs frontaux, puis le deuxième mur latéral. Mettez en place les lanterneaux sans les coller. Peaufinez l'ensemble par quelques touches 6x2 4x2 de patine. Sur la toiture, vous pouvez évoquer les collages de la protection aluminium, faits au goudron en réalité, par quelques zébrures à la peinture noire mate. Pour terminer, mettez en place les vitrages des lanterneaux, puis ceux des verrières, qui sont réalisés de la même manière, mais avec des ferrures grises (Humbrol 32) Pour conclure C'est une longue explication pour un travail somme toute pas si important, Fig. 9 : Assemblage façades/côtés 6x2 axe de la voie 13 - Un mur en cours de construction : base en carton plume, bandeaux et encadrements de baies en carton, renforts en baguettes de bois. Les finitions se feront à l'aide de papier imitation brique. 14 - Vue du bâtiment terminé sur lequel on distingue bien le revêtement de la toiture fait d'une pellicule d'aluminium vieillie. Aux deux extrémités de la toiture figurent les acrotères ornant le dessus des façades. mais dont le résultat vous donnera satisfaction j'en suis sûr. Ce modèle, à trois voies, peut être réalisé à votre gré pour quatre ou cinq voies et d'une longueur plus importante si vous le destinez à devenir par exemple un atelier d'entretien de voitures-voyageurs. Dans le cas d'un simple allongement, pas de problème, les côtés sont modulés au pas de 70 mm. Par contre, si vous décidez d'élargir l'édifice, la toiture et les lanterneaux nécessiteront un nouveau tracé des rayons. A vous alors de mettre en pratique vos dons en architecture ! Loco Revue 638 -juillet/août 2000 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 1Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 2-3Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 4-5Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 6-7Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 8-9Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 10-11Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 12-13Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 14-15Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 16-17Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 18-19Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 20-21Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 22-23Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 24-25Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 26-27Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 28-29Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 30-31Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 32-33Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 34-35Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 36-37Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 38-39Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 40-41Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 42-43Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 44-45Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 46-47Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 48-49Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 50-51Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 52-53Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 54-55Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 56-57Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 58-59Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 60-61Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 62-63Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 64-65Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 66-67Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 68-69Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 70-71Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 72-73Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 74-75Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 76-77Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 78-79Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 80-81Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 82-83Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 84-85Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 86-87Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 88-89Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 90-91Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 92-93Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 94-95Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 96-97Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 98-99Loco-Revue numéro 638 jui/aoû 2000 Page 100