Loco-Revue n°635 avril 2000
Loco-Revue n°635 avril 2000
  • Prix facial : 35 F

  • Parution : n°635 de avril 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 116 Mo

  • Dans ce numéro : reportage technique, Nuremberg 2000.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
a tale de la passerelle A 9, préalablement percée. Pensez également à mettre en forme la main montoire, illustrée sur la figure 5. Cette pièce sera mise en place plus tard. Le système de freinage Ne possédant pas de photo du dessous du wagon, je n'ai pas reproduit le système de freinage. Par contre, nous pouvons représenter la conduite générale courant sur le châssis, à l'aide d'une section de 116 mm de fil de maillechort de 10/10. Collez ce fil sur les pièces A 4 et A 5 du châssis. Ensuite, dans de la carte plastique de 4/10, découpez un rectangle de 6 x 4 mm, que vous collez à l'extérieur du longeron Al opposé au chargement (voir emplacement à la figure 8). Cette plaque sert de support à la poignée du changement de rapport de freinage marchandises-voyageurs, à la poi- Fig. 7 : Positionnement des supports pupitre (312 k gnée d'isolement frein et à la poignée vide-chargé. Sur mon modèle, ces poignées sont en fil maillechort de 4/10 de 5 mm de longueur ; elles sont fixées par collage. Le pupitre à présent ! Le pupitre se compose de six pièces principales B 1 (voir figure 6) ; ce sont elles qui, en réalité, supportent le chargement du wagon. Elles doivent être découpées avec précision. Cela fait, positionnez-les sur le châssis dans le prolongement vertical des pièces A 7 et A 8 (figure 7). Avant de coller les trois poutrelles B 2, il est théoriquement nécessaire de les percer d'une succession de trous de 3/10 distants de 2 mm les uns des autres. En réalité, ces trous servent à positionner des cales de maintien du chargement en fonction de sa longueur. Toutefois, afin de ne pas (voireg.1°) fasc2uitrnenis...el& 7tliro°ussle 014, 10.., ollioeie..,i., g.9).,-.. _y-,. _- -10e. liro -fi flb'ellbzalIl,qe.ei N..-e-iii—t elge " elle 4001.1 11 ill e "4"'-7. e -"e7 - Le modèle au 1/87 reproduit fidèlement l'enchevêtrement de poutrelles du prototype.fragiliser inutilement les pièce B 2, je n'ai percé que les seuls trous restant visibles une fois le wagon chargé. Prêtes, les poutrelles sont collées et bordées à leurs deux bouts par les cornières de retenue B 12. Maintenant nous allons construire les renforts du pupitre (figure 8), un travail de patience, mais qui donne un excellent résultat s'il est soigneusement exécuté. Il faut équiper les supports B 1 des pièces suivantes : B 3 (B 4 pour les supports extrêmes), B 5 (B 6 pour les supports extrêmes). Coller ensuite les croisillons B 7, B 8 et B 9. Comme indiqué, collez les deux plaques d'indication de 8 x 6 (peintes en jaune dans la réalité) servant à apposer les indications relatives au positionnement du chargement et des griffes. Collez également la plaque d'interdiction (15 x 4 mm). Enfin, percez le support B1 de deux trous de 4/10 et fixez la main montoire préparée précédemment. La décoration de notre wagon Après l'avoir patiemment construit, il faut à présent fignoler votre modèle, poncer les bavures de colle, mastiquer les mauvais joints, etc. Il faut ensuite appliquer une fine couche d'apprêt de finition qui, une fois sèche, sera finement poncée au papier de verre mouillé. 4.1- i ilW 4- 41-'ép. 1 (Cotes en mm) Pose additionnelle de "moustaches" de gabarit 44 Loco Revue 635. avril 2000
Fig. 8 : Positionnement des renforts de pupitre Les surfaces seront ainsi parfaites, prêtes pour la peinture. Commencez par décorer en jaune jonquille 401 les plaques d'indication. Après séchage, masquez ces plaques avec un peu de Maskol et appliquez une couche de rouge wagon 606 sur l'ensemble du modèle, bogies compris. Une fois la peinture sèche, retirez le masque cachant les plaques et procédez au marquage (surplus de marquages Roco dans mon cas). Peignez en noir satiné : les plateaux des tampons ; en jaune : les volants de frein, la poignée d'isolement frein et la poignée vide-chargé ; en rouge : la poignée du changement de rapport marchandisesvoyageurs. Si vous optez pour un modèle statique, installez les deux demi-accouplements ainsi que les attelages à vis. Griffes, cales et chargement Bien que peint, notre wagon n'est pas encore terminé ; il faut encore l'équiper de six griffes de maintien vertical de chargement (pièces D 1 de la figure 9) et de quatre cales de maintien longitudinal (pièces D 2 de la figure 10). Afin de ne pas surcharger les griffes, je ne les ai 8 - Le modèle terminé peut recevoir ses bogies ; ce sont des Y 25 Jouer qui ont été utilisés par Ludovic Bordeau qui n'a pu se procurer des type Diamond. Plaque support de poignées (6 x 4, ép. 0,4) Plaque d'indication (8 x 6, ép. 0,4) (Cotes en mm/Ech. HO) pas équipées de leurs poignées, mais vous pouvez confectionner ces dernières dans du fil maillechort de 4/10 si vous le souhaitez. Une fois terminées, les griffes sont à peindre en jaune jonquille. Après séchage, on peut les décorer de fines hachures noires exécutées de préférence au tire-ligne. Enfin, on les colle sur les supports de griffes A7 et A8. Les cales ne sont pas obligatoires puisque, en effet, depuis quelque temps, les chargements sont sanglés. Si, comme moi, vous les réalisez, elles sont à peindre couleur rouille ; elles se fixent sur les poutrelles B 2. Pour terminer, il faut offrir à notre wagon un chargement de plaques d'acier, qui confirmera son aspect spectaculaire. En réalité, la longueur maximale de chargement admissible sur wagon U 54 ne peut excéder 13,20m, soit environ 150 Fig. 9 : Griffe de retenue x 6 +\_ép. 2 1 (Cotes en mm/Ech. 2/1 du HO) II +/- - } 4 Fig. 10 : Cale de maintien t3'5t ép. 2 9 - Le modèle vu en bout côté passerelle. Remarquez les cales de maintien longitudinal situées entre les deux plaques. x 4 Plaque d'indication x 6, ép. 0,4) L(8 je Plaque d'interdiction (15 x 4, ép. 0,4) I Vue A mm en HO. Pour ma part, j'ai découpé deux rectangles de 70 x 45 mm dans de la carte plastique de 2 mm d'épaisseur. Pour obtenir sur ces pièces un bon rendu, façon acier légèrement oxydé, procédez comme suit : appliquez une couche de gris acier X 10 Tamiya. Après séchage, poncez la peinture avec du papier abrasif usé afin d'obtenir un aspect mat. Pour simuler la rouille utilisez le mélange suivant (peinture Tamiya dans mon cas) : 70% X 6 orange, 20% XF 9 hull red, 10% X 22 flat base, le tout dilué à 50%. Appliquez ce mélange à l'aérographe en insistant sur certaines zones (les angles, le milieu...). Laissez sécher. Votre chargement est prêt, il ne reste plus qu'à le coller en place et, sécurité oblige, à l'arrimer à l'aide des cales confectionnées précédemment. Bon chargement ! Loco Revue 635 avri12000 45 s s î e



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 1Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 2-3Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 4-5Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 6-7Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 8-9Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 10-11Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 12-13Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 14-15Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 16-17Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 18-19Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 20-21Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 22-23Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 24-25Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 26-27Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 28-29Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 30-31Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 32-33Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 34-35Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 36-37Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 38-39Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 40-41Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 42-43Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 44-45Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 46-47Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 48-49Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 50-51Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 52-53Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 54-55Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 56-57Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 58-59Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 60-61Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 62-63Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 64-65Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 66-67Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 68-69Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 70-71Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 72-73Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 74-75Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 76-77Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 78-79Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 80-81Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 82-83Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 84-85Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 86-87Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 88-89Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 90-91Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 92-93Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 94-95Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 96-97Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 98-99Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 100-101Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 102-103Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 104-105Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 106-107Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 108-109Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 110-111Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 112-113Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 114-115Loco-Revue numéro 635 avril 2000 Page 116