Loco-Revue n°571 juin 1994
Loco-Revue n°571 juin 1994
  • Prix facial : 35 F

  • Parution : n°571 de juin 1994

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (199 x 280) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 82,2 Mo

  • Dans ce numéro : réseau H0, l'Etoile de Veynes monte au firmament.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Y 1Penb.. f• t al*• (Mobile) e » "• t-h.1,•al Une seule vapeur 6-141 E (HO : modèle Seibel) suffisait parfois, à la montée comme à la descente, pour enlever la paire d'express temporaires 11901/11908 acheminant, entre Valence et Briançon, une tranche directe "Paris" dételée, à Valence, du 921 et réexpédiée par le 922.. Jer 4.• le Ill IR• "'• Halle Vélos Aire du soc chasse-neige Schéma d'exploitation de LUS-LA-CROIX-HAUTE, gare de voie directe type Sud-Est sur la section de ligne Grenoble/Veynes encore de ce zéroïste convaincu, qui a été séduit par l'atmosphère amicale de ce club dévolu à la seule échelle HO... ILS CONSIDERENT LEUR RÉSEAU COMME UNE SIMPLE ÉBAUCHE ! Ne voyez aucune fausse modestie dans les propos de Denis Percheminier, quand il nous confie que le réseau modulaire exposé au XVe Salon de la maquette et du modèle réduit n'est qu'une ébauche ! Abri de quai Quai Vole d'évItemetealIMMItee le> Vole dIreeS-.4 Er leviers Remise à draisine Poste à gi Km 81,1 (de Grenoble) Km 211,8 (de Lyon) alt. 1013 m Quai Bâtiment du Service de la voie Di fol LUS - LA CROIX HAUTE Gare de voie directe type Sud-Est 4e4.• (Mobile).,• - "Seul, le gros oeuvre est terminer, pré- cise-t-il. Avant d'entamer la conception du futur réseau fixe qu'il est envisagé d'installer dans le local du club, il estime que trois années seront encore nécessaires pour achever ce réseau modulaire : • la pose d'une signalisation strictement fidèle - forte présence d'agents de conduite SNCF au sein du club oblige ! • le superdétaillage de l'emprise ferroviaire ; • l'élaboration de nouveaux fonds de décor plus réalistes ; • une sonorisation conforme, suffisamment évocatrice aux oreilles de chemi- 22 Loco Revue 571• juin 94
nots habitués à parcourir les lignes réelles correspondantes. Notez au passage que l'alimentation électrique comme les maquettes et éléments de décor (sauf autos et poteaux télégraphiques) ont été construits par les membres du club. Ce réseau HO modulaire muni d'interfaces non normalisées présente la forme d'un "8" dont l'une des boucles est repliée à l'intérieur de l'autre. Seule, la boucle extérieure est visible par les spectateurs, des fonds de décor-écrans permettant de cacher le "croisement" (à la SNCF, on dit "traversée") entre les deux boucles, de même que la boucle intérieure faisant fonction, en coulisse, de gare de régulation. Détail croustillant - mais conforme à la SNCF ! - que j'offre à la délectation des amateurs épris d'exploitation : le passage de l'une à l'autre boucle est assurée par une simple traversée à niveau... avec tous les risques de collisions qu'un tel tracé de voies suppose ! Pour cette disposition, nos amis de RPM 13 ont trouvé leur inspiration au bout de l'une des branches de l'Etoile de Veynes : pa.ssé Livron, sur la rive droite du Rhône, la gare 9h39 : l'omnibus 1945 Valence/IP,- Veynes-Dévoluy, couvert par un X 2400 (HO : Loco-Diffusion) de Marseille, franchit le viaduc du Claps. Les deux diesel V12 Renault s'époumonent dans la longue rampe de 20 qui mène au souterrain du col de Cabre. de La Voulte-sur-Rhône possède, justement, une fort célèbre traversée à niveau ! Le matériel de voie adopté pour les voies principales du réseau HO du RPM 13, est de la Pecoau code 100. Ce type de voie a été sélectionné pour trois raisons : • l'ancienne compagnie PLM, qui avait conçu l'Etoile de Veynes, a toujours eu la réputation d'utiliser des rails lourds (type LP de 47 kg/m dès 1889, etc.) ; • lors d'une exposition publique, la présence de rails au code 100, sur voies principales, permet de bien distinguer les voies de service, équipées comme en réalité de rails plus légers - ici de la Pecoau code 75 ; • dans un club, le code 100 offre la possibilité de faire rouler tous les modèles, même les anciens. Le réseau au 1/87 a été situé à une époque très "large", puisque celle-ci va, sans anachronisme, des années 50 à 1976 et peut même courir, à quelques détails près, jusqu'en 1985. Une belle aubaine Le hit-parade des rampes (en% o) Enghien/Montmorency = 46 Pau/Canfranc = 43 Toulouse/La Tour de Carol = 40 Laqueuille/Le Mont-Dore = 35 Tarbes/Lannemezan = 33 Béziers/Neussargues = 33 Modane/Chambéry = 30 St-Claude/Morez/Andelot = 30 Le Monastier/La Bastide = 27 Espalion/Bertholène = 27 Alès/Langogne = 25 Grenoble/Veynes = 25 Veynes/Briançon = 25 Dole/Vallorbe = 20 en modélisme, même si, hélas, trois fois hélas, c'est parce que les lignes réelles correspondantes ont été bien souvent oubliées dans les plans de modernisation ! Hommage aux sports d'hiver qui ont permis à certaines petites gares de l'Etoile de Veynes, restées dans leurs vieux atours pittoresques du PLM, de se maintenir jusqu'à nous ! DE GRENOBLE À VEYNES, OU LES FORTES RAMPES DE LA LIGNE DES ALPES Concédée le 2 janvier 1869 par décret impérial à la Compagnie du PLM, la section de ligne GrenobleNeynes-Dévoluy a été ouverte au trafic le 29 juillet 1878. Etablie à voie unique, elle a été conçue pour assurer une communication directe entre le Dauphiné et la Provence, en traversant les Alpes. D'un point de vue économique, sa construction se justifiait notamment pour desservir Jarrie-Vizille (électro-chimie) et St-Georges-de-Commiers (extraction d'anthracite), deux sites Loco Revue 571• juin 94 42



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 1Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 2-3Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 4-5Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 6-7Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 8-9Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 10-11Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 12-13Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 14-15Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 16-17Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 18-19Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 20-21Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 22-23Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 24-25Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 26-27Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 28-29Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 30-31Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 32-33Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 34-35Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 36-37Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 38-39Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 40-41Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 42-43Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 44-45Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 46-47Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 48-49Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 50-51Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 52-53Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 54-55Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 56-57Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 58-59Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 60-61Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 62-63Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 64-65Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 66-67Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 68-69Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 70-71Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 72-73Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 74-75Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 76-77Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 78-79Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 80-81Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 82-83Loco-Revue numéro 571 juin 1994 Page 84