Loco-Revue n°56H août 2015
Loco-Revue n°56H août 2015
  • Prix facial : 15 €

  • Parution : n°56H de août 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (210 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 90,9 Mo

  • Dans ce numéro : construisons Suzon-les-Pins.

  • Prix de vente (PDF) : 3 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Choisissons les bons matériaux 10 Hors le matériel roulant, j’ai décidé de construire Suzonles-Pins presque entièrement en partant de produits bruts que je vais transformer. J’ai donc dressé une petite liste de tout ce que je vais pouvoir utiliser, à condition de le trouver facilement autour de chez moi. J’ai banni de mon atelier les matières premières trop difficiles à trouver, même si parfois elles ont des qualités supérieures. LES BOIS Les bois seront surtout utilisés pour la charpente, ou plus exactement pour les charpentes. Le réseau étant conçu en trois morceaux, j’en profiterai pour créer trois types de charpentes différentes. Je vais surtout utiliser du contreplaqué de 10 mm d’épaisseur. Il faut être vigilant lors de l’achat, dans certaines boutiques on trouve du contreplaqué à vil prix, hélas, trois fois hélas, la qualité est à l’avenant ! Préférez un contreplaqué plus cher mais comprenant plus de plis, c’est-à-dire plus de couches de bois ; vérifiez qu’il est bien plan, que les veines sont fines et le grain du bois régulier. Pour certaines utilisations, les chandelles portant le plateau de la courbe par exemple, je fais appel à de simples tasseaux rabotés en pin ou en sapin. On en trouve facilement en grandes surfaces de bricolage. Ils sont relativement bon marché, et si vous les choisissez avec attention, ils ne bougeront pas. Par endroits, j’utilise du médium, c’est le cas de la plateforme de la rue par exemple. J’aime bien la planéité parfaite de ce matériau, mais il est lourd et requiert plus de soin pour son assemblage. Je le choisis alors en épaisseurs plus fines et je prends soin de bien préparer mes montages. Pour le décor au 1/87, je fais peu appel au bois. Quelques planchettes ou profilés particuliers, les traverses de chemin de fer ou les mâts du bateau, mais c’est tout. Le bois n’entre pas dans la fabrication des bâtiments, pour de petites surfaces, le carton de 2 mm présente autant de solidité, et sa mise en œuvre est plus facile. Tous mes bois sont entreposés soigneusement dans un local tempéré, bien ventilé et sec ! Cela tombe sous le sens, mais un panneau de contreplaqué mal posé, à plat entre deux tréteaux par exemple, va irrémédiablement prendre de la flèche et deviendra difficilement utilisable ! Les bois sont assemblés à la colle à bois. Le montage est conforté avec une vis autotaraudeuse à tête cruciforme. Dans le médium et dans l’épaisseur du contreplaqué, il convient de prépercer avec un diamètre inférieur de 1 mm à celui des vis utilisées. [HORS SÉRIE LOCO-REVUE 44] Médium à savoir Pour de petites surfaces, le carton de 2 mm présente tout autant de solidité que le bois et sa mise en œuvre est plus facile. Contreplaqué Contreplaqué versus médium ! À chacun son choix ; l’un est plus léger, l’autre présente un meilleur fini, la solution est de les mixer !
Carton bois 1,2 Carton gris Carton bois 2,4 Un large échantillonnage de cartons, chacun a son usage particulier. LES CARTONS Contrecollé J’en utilise beaucoup ! De toutes les couleurs, de toutes les épaisseurs, de tous les styles. Pour les infrastructures, j’aime bien les cartons épais peu encollés à larges fibres. Carton gris, carton-bois, carton d’encadrement, peu importe le nom, mais disposer d’une feuille dans l’atelier me semble indispensable. On les découpe au cutter à moquette, à la scie à ruban ou à chantourner. On les assemble avec de la colle à bois à prise rapide, c’est solide et le carton épais plie difficilement. Pour peu qu’ils soient tenus hors de l’humidité, les objets en carton ont une durée de vie incroyable. Pour les pièces plus fines, je fais appel à des cartons plus encollés, principalement des bristols. La pâte qui sert à les fabriquer est plus fine, la teneur en colle plus forte, ce qui leur donne une surface plus lisse. On les travaille avec des cutters, ciseaux, scalpels... Ils s’assemblent à la colle à bois, ou à la colle en tube, mais attention, ils marquent plus facilement et la colle peut entraîner une modification de leur état de surface. Je fais régulièrement appel à des papiers colorés, plus mats, de type Canson Mi-Teintes, je les emploie pour leur couleur, mais aussi pour l’aspect de surface qu’ils proposent. On trouve, chez les revendeurs spécialisés, de nombreuses références de papiers gaufrés, ondulés ou à décor, certaines sont parfaites pour notre hobby. LES MATÉRIAUX MIXTES J’en utilise peu, sauf en ce qui concerne le Carton Plume Canson, mais attention, n’utilisez que cette référence, qui est disponible à la boutique LR Modélisme (http://www.lrmodelisme.com/). Ce matériau se compose de deux couches de carton fin emprisonnant une couche de mousse de polyuréthane au grain très fin et très régulier. On peut peler la couche de carton et obtenir ainsi une feuille de mousse très fine qui se grave, s’estampe, se ponce, se décore à volonté, et qui est rigidifiée par la présence d’une arrière-face en carton. » > Mi-teintes Papier à texture Le collage et le travail des cartons se fait avec des outils classiques que l’on trouve partout. Le Carton Plume se pèle facilement et dévoile sa couche de mousse. [HORS SÉRIE LOCO-REVUE 44] 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 1Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 2-3Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 4-5Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 6-7Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 8-9Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 10-11Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 12-13Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 14-15Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 16-17Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 18-19Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 20-21Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 22-23Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 24-25Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 26-27Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 28-29Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 30-31Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 32-33Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 34-35Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 36-37Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 38-39Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 40-41Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 42-43Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 44-45Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 46-47Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 48-49Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 50-51Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 52-53Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 54-55Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 56-57Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 58-59Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 60-61Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 62-63Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 64-65Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 66-67Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 68-69Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 70-71Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 72-73Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 74-75Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 76-77Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 78-79Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 80-81Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 82-83Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 84-85Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 86-87Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 88-89Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 90-91Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 92-93Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 94-95Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 96-97Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 98-99Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 100