Loco-Revue n°451 jui/aoû 1983
Loco-Revue n°451 jui/aoû 1983
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°451 de jui/aoû 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (204 x 265) mm

  • Nombre de pages : 104

  • Taille du fichier PDF : 105 Mo

  • Dans ce numéro : test, l'autorail standard AS.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
... en guise de tribune, à l'issue du congrès d'Alençon — Voir également « REPORTAGE PHOTOS », pages 616 à 624 — Constructeurs qui êtes-vous ? « La F.F.M.F. est l'interprête des modélistes auprès des constructeurs ». Ce désir de dialogue, exprimé par notre Fédération, est concrétisé, à l'occasion de chaque congrès, par la remise des distinctions « Modèle de l'année » (voir Tribune LR 448) et par l'organisation de débats avec les firmes spécialisées. L'objectif est parfaitement atteint, il suffit de constater avec quel empressement, quel enthousiasme, les constructeurs français et étrangers répondent aux invitations de la Fédération. L'organisation des débats nécessite une longue et minutieuse préparation, avec notamment la diffusion d'une enquête auprès des clubs affiliés, enquête qui comprend le traditionnel « sondage des modèles souhaités » dont les résultats sont très suivis par tous les amateurs. Jetons un coup d'oeil sur les vainqueurs de l'année, classés comme d'habitude par catégories « vapeur de ligne », « locomotives-tender », « électriques », « diesel », « automotrices », et « autorails »  : — en HO, les lauréats sont respectivement, la 141.0 Ouest, la 141.TA Sud-Ouest, la BB 1 à 80, la 62000, la Z 4100 et l'X 2800. — en N, la 141.R, la 141.TA Sud-Ouest, la BB 9200, la 67400, la Z2 et l'X 2800. Après ce préliminaire, voyons ce qui s'est dit à Alençon, en commençant bien entendu par le « grand débat », qui avait pour invité M. Dôrfler, directeur et responsable de la production « trains » de la firme TRIX MANGOLD. S'exprimant dans un français impeccable, M. Dôrfler nous a exposé l'ensemble du potentiel technique de ses usines (voir LR 411 page 783) à l'aide de films et de montages diapos. Lorsque l'on sait que la décoration de la CC 72000 Minitrix réclame... 380 opérations, on comprend que les 438 collaborateurs de la grande firme allemande sont des gens très qualifiés ! Le N progresse sans cesse, chez Trix, atteignant une part de 80% de la production (le HO n'obtient donc que 20%). L'enquête réalisée par la F.F.M.F. révèle que l'image de marque de Trix est bonne, en France (surtout pour les modèles N très appréciés) mais que la distribution des produits y est jugée fort mauvaise. M. Dôrfler nous confie que le développement de la gamme S.N.C.F. au 1/160 restera « prudente » -mais de nouvelles versions de modèles existants sont en préparation- tandis que les capacités limitées de production en HO ne permettront, à court terme, que la sortie d'un seul modèle « francisé »  : la 1-122 TA (ex-AL). A une question soulevée concernant l'approvisionnement en pièces détachées, il conseille la commande directe à l'usine centrale de Nuremberg, la livraison étant effectuée dans les trois semaines. Apies ce « grand débat », une chose est sure  : M. Dôrfler aime les trains français et notre marché modéliste l'intéresse... LIBERON, c'est quoi ? Tel était le thème d'un débat organisé avec Jean-Pierre Loquet, P.D.G. de cette firme nouvelle dans le milieu du train miniature et dont on parle beaucoup actuellement. Fondée en 1900 par Georges Libéron, la Société a pour vocation première, la fabrication d'encaustiques et de produits pour l'ébénisterie. L'entreprise, de dimension industrielle, possède une importante usine à Saclas et plusieurs magasins, les effectifs de Libéron s'élèvent à 65 personnes auxquels s'ajoutent 12 représentants exclusifs sillonnant la France ; 570 le personnel de la filiale anglaise, créée il y a trois ans, n'est pas compris dans ces chiffres. C'est l'an passé qu'un département « modélisme » axé sur le décor a été lancé par Jean-Pierre Loquet. produits de coloration des métaux, peintures, terres à décorer, figurines en métal blanc... Plus récemment, le centre du modulisme, offrant des stages de formation, vient d'ouvrir ses portes à St Ouen. Les questions posées au cours du débat tournèrent autour de l'utilisation des produits Libéron, visiblement leurs nombreuses possibilités n'ont pas encore été toutes expérimentées et comme la gamme est en plein développement on n'a certainement pas fini de parler des produits Libéron... Le débat suivant était très attendu puisque CEJI-JOUEF en était l'invité. Une fois de plus, allait-on entendre que « Jouef repart »... « Jouef se porte bien »... « les 230 salariés de Champagnolles ont repris la production de toute la gamme 81 »... ? Non, car cette fois, nous allions avoir droit a beaucoup mieux que ces propos rassurants et l'équipe dirigeante (tout l'état-major était là !) nous réservait de très bonnes surprises ! Après que Jean-Lou Vuagnat, chef de groupe, ait fait le point sur la situation de Jouef (qui a perdu son tuteur Joustra) au sein de la CEJI, et défini les objectifs de la nouvelle société, tant envers la clientèle enfantine que envers les modélistes adultes, Raymond Droux, directeur technique, prenait la parole et provoquait un véritable coup de théâtre. Raymond Droux, un « ancien » de la maison puisqu'il travaille à Champagnolles depuis plus de 20 ans, avait eu la bonne idée d'apporter du « concret » plein ses poches ! En vedette, le premier jet de moule du nouveau Picasso, oui, nous disons bien « nouveau » car cet autorail X 3800 n'a plus aucun point commun avec l'ancienne référence du même type (Loco-Revue vous l'avait d'ailleurs annoncé en primeur). Ce « jet de moule » (caisse et châssis en plastique non retouchés), chacun a pu le prendre en main et reconnaître que cette très belle pièce était prometteuse pour l'avenir tant sa gravure est fine et ses détails précis. Une vraie révolution  : le vitrage est encastré ! CEJI-JOUEF a investi 550000 F pour cette nouveauté à part entière. Nous avons pu contempler également les modifications (poignées montoires, attelages courts...) dont va bénéficier la réédition de l'automotrice Z 5100. L'avenir est radieux pour Raymond Droux puisqu'il va disposer d'un budget de plus de 1 million de francs (oui, plus de 100 millions de centimes !) pour réaliser l'automotrice Z2 tandis que la bonne vieille 4-141.TA « cul de bateau » verra le jour par la suite... Et les moteurs ? Là, on ne cache pas son affection pour le petit « tourne-broche » au bruit de crécelle, à Champagnolles, mais ce fameux « 5 pôles » va être amélioré et les transmissions seront intégralement réétudiées ! Et puis Jouef travaille aussi sur les sources d'alimentation et -pourquoi pas ? - sur une éventuelle future télécommande Beaucoup de travail en perspective, donc, dans le Jura  : mieux que de bonnes paroles, les prototypes vus à Alençon ont rassuré les modélistes. Merci, Raymond Droux ! Ensuite, Jean-Paul Mathys, responsable commercial nous parle de la distribution des produits Jouef et plus particulièrement des pièces détachées que l'on peut obtenir, sur commande, chez tous les détaillants, et François de Pardon, chef de produit, clôture le débat Jouef avec d'excellentes surprises pour les congressistes  : -Jouef va privilégier les contacts avec les clubs membres de la F.F.M.F. en accordant une dotation de caisses ou superstruc- loco revue 7-8/83 n°451
tures de modèles destinés à des cours de peinture et patinage ; -Jouef va fournir la liste des clubs F.F.M.F. dans ses coffrets destinés aux débutants ; - un « Trophée Jouef », avec de nombreux prix, va être créé ; il récompensera les plus beaux modules du stand F.F.M.F. au prochain Salon du CNIT. Lors du débat sur M.K.D., nous étions en terrain de connaissance puisque Alain Pras n'en était pas à son premier congrès F.F.M.F. L'enquête auprès des clubs le révèle sans détour  : les productions M.K.D. (il nous paraît important de préciser ici qu'il s'agit des bâtiments d'Alain Pras) sont très appréciées, en N comme en HO. L'échelle 1/87 a été privilégiée jusqu'ici ; Alain Pras éprouve, en effet, une certaine inquiétude vis-à-vis de l'échelle 1/160, les N-istes ne montrant pas beaucoup d'intérêt pour le décor. Seul le chiffre des ventes de la nouvelle gare de Moirans encouragera, s'il est favorable, M.K.D. à continuer et à développer cette gamme, car, quelle que soit l'échelle, une maquette de bâtiments coûte cher à réaliser (100000 F pour le café de La Palette !). Les projets ? Ils sont nombreux tant en ce qui concerne les produits pour le décor (peintures acryliques, flocages nouveaux...) que les bâtiments et accessoires HO. Un scoop  : des signaux mécaniques sortiront, sans doute, l'an prochain. Comme les poteaux télégraphiques, nous savons que ces signaux -très attendus- seront très difficiles à fabriquer en plastique et en grande série, Alain Pras n'a peur de rien, souhaitons-lui bon courage ! Avec la société L'EMBOUTISSAGE, nous nous attendions à un débat houleux car, comme l'a prouvé l'enquête de la F.F.M.F., les productions AS ont farouches partisans et adversaires acharnés, mais ne laissent personne insensible ! En fait, la présentation de l'autorail « Standard », nettement amélioré par rapport à l'A.B.J., calmera les esprits... Oui, AS prend en compte les désirs des « puristes » nous dit René Sennedot et les organes de roulement des prochains modèles respecteront les normes NEM. 4000 ABJ ont déjà été vendus de même que 4000 voitures voyageurs en tôle à l'échelle O. Les objectifs sont largement dépassés et la production « trains » réalise 50% du chiffre d'affaires de cette petite usine de 25 salariés. Comme ses confrères, René Sennedot « jongle » avec les millions de centimes  : la fabrication de l'ABJ est estimée à 600 000 F mais L'Emboutissage étant spécialisée dans la réalisation d'outillage, la majeure partie des pièces nécessaires à la construction des modèles sont conçues au sein de l'entreprise. Sur le plan commercial, on notera que le tarif d'AS n'a pas varié depuis le 1er décembre 1980  : une belle action anti-inflationniste ! Prochainement en HO, l'ABJ 3 « Bigoudenne » X 3510 rouge et crème sera commercialisé ; il sera suivi par l'X 3215 en livrée vert et crème. A plus long terme, AS se tournera vers un autorail ultra-moderne avec un modèle d'X 2100. Les cartons à dessin du bureau d'études de L'Emboutissage sont bien remplis  : René Sennedot aimerait bien lancer une automotrice Z 4100 et une rame réversible de voitures Talbot mais il nous dit hésiter devant un investissement aussi élevé, alors, peut-être qu'une BB 1 à 80... Quant au « tin-plate », il ne sera pas oublié avec, cette fois, un engin de traction « free-lance », comme l'est souvent ce genre de matériel en O ; c'est une vapeur 222 T qui a été choisie ! La firme AS a clôturé les débats, mais le congrès de la F.F.M.F. nous proposait aussi des « stands-tables rondes » avec Dynam, Gulli-Bleu, Railway/D.J.H., R.M.A et le Train Jaune (ballast Merkur, bâtiments Euromod', etc...). Voilà, amis lecteurs, une toute petite partie de ce qui s'est dit au cours des débats d'Alençon. C'est passionnant pour les modélistes comme pour les firmes invitées (de l'avis même des intéressés)... et c'est bien la preuve que la « F.F.M.F. est l'interprête des modélistes auprès des constructeurs » ! J.H. LAVIS loco revue 7-8/83 n°451 Notre sélection librairie ferroviaire... Pour passer vos ordres, encerclez simplement le prix du ou des livres souhaités, découpez cette liste et adressez-la avec votre règlement (VP 3 volets, chèque bancaire ou mandat) aux Editions Loco-Revue. Bon de commande librairie, de la part de  : Chemins de Fer reels Les livres deL.M. Vilain  : Vapeur en montagne (LR 444) Dix décennies de locomotives sur le réseau du Nord,(LR 391) relié. 273,50 F 238,- F Evolution du matériel moteur et roulant de la Cie du Midi, 1855 à 1934 (LR 409) 178,-F Evolution des locomotives à vapeur de la Cie des chemins de fer de l'Est (1853-1938) 202,50 F Les locos articulées système Mallet dans le monde (LR 401).. 181,- F Editions La Vie du Rail  : Histoire de la traction électrique des origines à 1940 277,- F La machine locomotive, par Sauvage et Chapelon (reprint).. 157,- F Hommes et choses du PLM (reprint) 92,-F L'Orléans à toute vapeur (reprint) 35,- F Les 141.R, ces braves américaines (LR 432) 98,-F Vapeur plein Cap (LR 411) 181,50 F Vapeur en Afrique (LR 432) 171,50 F Vapeur au Japon (LR 425) 71,50 F 100 ans d'affiches (LR 424) 142,50 F Les dévorants (LR 444) 71,- F Du char à banc au TGV 198,-F Montparnasse mutation (LR 445) 69,- F Editions du Cabri  : Trains oubliés  : volume 1 (Est et Alsace-Lorraine) 185,- F Volume 2, P.L.M 185,-F Volume 3, P.O.-Midi 185,- F Vol 4, Etat, Nord et Ceinture 235,-F Le temps des tramways (LR 443) 235,- F Evviva Nissa-Coni 115,-F Les locomotives tender de route, vol. 1 120,- F " vol. 2 (en cours) Les locomotives du type 2D2 (LR 440) 145,- F Divers éditeurs  : Grand Atlas mondial des chemins de fer 259,- F Etat numérique du parc moteur SNCF (LR 410) 26,- F Les locomotives (LR 424) 69,-F La vapeur (LR 443) 71,- F Les chemins de fer de l'Ouest, vol. 1  : Normandie 90,- F Les défis du TGV (LR 435) 80,-F 1928 handy railroad atlas of the United States 58,- F Handy railroad atlas 88,- F Japan  : electrics and diesels (trilingue), LR 443 87,- F Railways in greater Tokyo (LR 444) 106,-F Model Railroader Cyclopedia, Vol. 1  : Steam locomotives (127 diagrammes HO, des centaines de photos) 275,- F Vol. 2  : Diesel locomotives (550 photos et diagrammes HO) (LR 419) 189,- F Diesel spotter's guideup date 72,-F Diesel locomotive rosters  : USA, Canada, Mexico (LR 440). 58,-F L'Autriche en Tortillard (avec tracés de gare, LR 307) 32,- F Die Reisezugwagen der deutschen Lànderbahnen, Band 1  : Preussen (LR 442) 156,- F Die Einheits-Personen und Gepàckwagen du DR 156,- F (Suite au verso) à reporter  : Prix franco 571



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 1Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 2-3Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 4-5Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 6-7Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 8-9Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 10-11Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 12-13Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 14-15Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 16-17Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 18-19Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 20-21Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 22-23Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 24-25Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 26-27Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 28-29Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 30-31Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 32-33Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 34-35Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 36-37Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 38-39Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 40-41Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 42-43Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 44-45Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 46-47Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 48-49Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 50-51Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 52-53Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 54-55Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 56-57Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 58-59Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 60-61Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 62-63Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 64-65Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 66-67Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 68-69Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 70-71Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 72-73Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 74-75Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 76-77Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 78-79Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 80-81Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 82-83Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 84-85Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 86-87Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 88-89Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 90-91Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 92-93Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 94-95Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 96-97Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 98-99Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 100-101Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 102-103Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 104