Loco-Revue n°451 jui/aoû 1983
Loco-Revue n°451 jui/aoû 1983
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°451 de jui/aoû 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (204 x 265) mm

  • Nombre de pages : 104

  • Taille du fichier PDF : 105 Mo

  • Dans ce numéro : test, l'autorail standard AS.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Section banalisée Boucle de retournement Inv. Fig. 2. Sens de circulation non imposé sur la boucle mals arrêt obligatoire devant le pointX. e e Fig. 2 bis. Sens de circulation non imposé, arrêt non nécessaire sur la boucle. mentant directement la boucle depuis le régulateur/inverseur et en contrôlant la section banalisée par un jeu de contacts inverseurs actionnés par le moteur d'aiguille (ou un relais commandé simultanément avec l'aiguillage). Une commande automatique de l'aiguillage en sortie de boucle par des pédales de voie est alors très simple à installer et la solution est très rationnelle. PLUS SIMPLE  : LE SENS UNIQUE Des solutions pratiques existent encore si l'on se satisfait d'un sens unique de circulation sur la boucle. Otons l'inverseur du schéma précédent (fig. 2 bis) et l'on obtient une solution de commande très élégante en adop- 111 a e Fig. 3. Sens de circulation indifférent, arrêt non nécessaire, commutation automatique de la section banalisée. tant les dispositions de la fig.4  : l'aiguille est talonnable et une section de sécurité S est ajoutée. Il suffira simplement de manoeuvrer rapidement le bouton régulateur/inverseur dès que le dernier wagon aura quitté la section banalisée pour qu'à la sortie du train de la boucle la polarité dans la voie soit convenable pour son retour. Grâce aux 4 diodes, la boucle est alimentée toujours de la même façon quelle que soit la position du bouton régulateur. La section de transition S dont l'alimentation est contrôlée par la diode « d » évitera tout court-circuit au franchissement du pointX, au cas où l'on aurait omis de tourner le régulateur/inverseur. Dans ce cas, la machine s'arrêtera sur cette section. Une solution encore plus simple, toujours pour une boucle à sens unique, est indiquée par la figure 5 où l'on constate que 2 diodes seulement sont utilisées  : dl pour la raison déjà exposée, d 2 pour couper l'alimentation partielle de la boucle dès que l'on a inversé le sens du courant, ceci afin d'éviter les courts-circuits lors du passage des roues au point Y. L'aiguille, ici, doit être manoeuvrée conjointement à l'inversion car c'est elle qui assure la bonne continuité électrique dans la file de rail intérieure à la boucle (aiguille à commutation par les lames ou contacts internes). Des exemples qui précèdent, on peut déduire qu'il est finalement plus logique et simple de choisir dans certains cas une In 588 loco revue 7-8/83 n°451
tir Section banalisée Boucle de retournement Fig. 4. Boucle à sens unique, arrêt non nécessaire pour le franchissement, mais recul impossible de la boucle vers la section banalisée. L'aiguille, talonnable au retour, doit être à coeur isolé. source avec l'inverseur distinct de la commande de régulation et mieux de pouvoir disposer d'une sortie traction prélevée avant l'inverseur, qui permettrait d'alimenter directement la ou les boucles de retournement pouvant encadrer une section de voie unique banalisée. Les figures 6 et 7 illustrent cette disposition et l'on constate la simplicité évidente des montages. Pour peu que l'on manoeuvre l'inverseur au bon moment, le train circule en continu sans à-coups et il suffit par exemple dans le cas de la figure 7 d'ajouter deux pédales et d'utiliser un relais inverseur bistable pour obtenir un fonctionnement automatique. Les sections S ne sont plus alors nécessaires. Sur le schéma 6 on constate la présence d'un témoin lumineux qui s'illumine lorsque S est occupé et que l'on a oublié de basculer l'inverseur pour le retour sur la section banalisée. C'est un dispositif utile par exemple pour une boucle située en tunnel. Observons à présent le cas de la figure 8. Pour exploiter un tel réseau, une source à régulateur/inverseur combiné ne convient pas, étant donné que deux inverseurs indépendants sont nécessaires. Ces inverseurs devront bien sûr être manoeuvrés à bon escient au fur et à mesure de la progression du train, en fonction de l'itinéraire choisi. Des témoins lumineux peuvent être installés pour prévenir de la non-concordance des polarités et faciliteront l'exploitation. Pour rendre cette dernière encore plus confortable, rien ne s'oppose non plus à l'installation de relais inverseurs automatiques dont l'action pourra être combinée avec la manoeuvre des aiguillages. loto revue 7-8/83 n°451 e (e Section banalisée -t En conclusion à ces solutions, voici l'adaptation du cas illustré en fig. 6 à une antenne en voie unique terminée par une boucle  : voir fig. 9. La section de sécurité S assure la protection contre les fausses manoeuvres pour les deux sens de marche. LE PROBLEME DES BOUCLES VU PAR L'INDUSTRIE La firme allemande Kutter s'est, entre autres fabricants spécialisés, intéressée à ce problème et a créé en 1981 un système original et pratique pour assurer la commutation automatique des boucles et triangles de voie. Ce système baptisé « Polator » repose sur l'appareillage ingénieux Boucle de retournement Fig. 5. Boucle à sens unique, arrêt obligatoire, l'aiguille assure la continuité électrique dans la file de rail intérieure de la boucle et doit être manœuvrée. Fig. 6. Boucle à sens unique, arrêt non obligatoire, aiguille talonnable à coeur Isolé, Inverseur manuel indépendant du régulateur. 589



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 1Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 2-3Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 4-5Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 6-7Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 8-9Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 10-11Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 12-13Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 14-15Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 16-17Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 18-19Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 20-21Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 22-23Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 24-25Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 26-27Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 28-29Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 30-31Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 32-33Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 34-35Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 36-37Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 38-39Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 40-41Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 42-43Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 44-45Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 46-47Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 48-49Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 50-51Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 52-53Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 54-55Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 56-57Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 58-59Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 60-61Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 62-63Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 64-65Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 66-67Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 68-69Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 70-71Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 72-73Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 74-75Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 76-77Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 78-79Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 80-81Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 82-83Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 84-85Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 86-87Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 88-89Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 90-91Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 92-93Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 94-95Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 96-97Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 98-99Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 100-101Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 102-103Loco-Revue numéro 451 jui/aoû 1983 Page 104