Loco-Revue n°397 septembre 1978
Loco-Revue n°397 septembre 1978
  • Prix facial : 9,50 F

  • Parution : n°397 de septembre 1978

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (205 x 264) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 51,9 Mo

  • Dans ce numéro : en direct du réseau de Guerledan.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
Le pont tournant et la rotonde Fleischmannen HO Les rotondes pour dépôt vapeur étaient à l'honneur au salon de Nuremberg 1977. Fleischmannproposait, pour sa part, un tel bâtiment complété par un pont tournant de conception entièrement nouvelle qui remplace avantageusement l'ancien modèle. PONT TOURNANT DU TYPE DB A COMMANDE ELECTRIOUE Le pont tournant Fleischmannfait partie de la nouvelle génération d'appareils de ce type, permettant une reproduction réaliste d'un dépôt par leur grande souplesse d'intégration. Il reproduit fidèlement un pont tournant moderne de la DB, mesurant 27 mètres de longueur, soit 3110 mm à l'échelle 1/87. Ce type de pont doté d'une cabine de forme caractéristique, a été fréquemment illustré dans la presse spécialisée, lors de la fin des valeureuses » Dampflok ». Comme le récent pont tournant Jouef, le modèle Fleischmannautorise le stationnement des machines hors abri » en raison de la faib e valeur de l'angle des voies desservies : 7 05, qui impose un éloignement réaliste du front de la rotonde par rapport à l'axe du pont tournant jehan-hubert lavie 1 Ir 48 voies (48 x 7'5 = 360) peuvent être disposées autour de la fosse, lorsque toutes les pièces de garniture sont enlevées. L'ensemble de base contient le pont proprement dit avec sa fosse, le boîtier de commande, 6 voies d'accès ou de stationnement et 4 secteurs de butée. Des voies supplémentaires sont fournies en set, sous la référence 6053. Ce set permet d'ajouter 3 voies d'accès ou de stationnement avec les secteurs de butée correspondants. 1 Comme le montre le cliché, des machines de long empattement sont à l'aise sur le nouveau pont Fleischmann. 2 Le mécanisme d'entrainement du pont avec son pignon à crémaillère de gros module portant la came de verrouillage : un quart de tour du pignon correspond au passage d'une voie à la suivante. Au centre les pistes d'alimentation électrique. 508 loto revue 9/78 no 397
L'instalation du pont sur la table du réseau nécessite un évidement circulaire de 340 mm de diamètre. Le rayon utile pour la détermination de l'encombrement de l'axe du pont à l'arrière de la rotonde Fleischmannest de 825 mm. En maintenant un secteur plein entre toutes les voies desservies, l'angle résultant est porté à 15 ° et il est possible ainsi d'utiiser la rotonde Volimer avec un encombrement moindre. La présentation générale du pont tournant Fleischmanndonne une impression justifiée de robustesse et fait état d'une conception nouvelle très élaborée quant à son système d'entraînement et de verrouillage. La gravure est très fine et toutes les pièces principales ont été conformément reproduites. Nous avons apprécié le bon aspect des p'atelages et des plaques grillagées du pont, l'aménagement intérieur exact de la cabine, la présence du treuil d'entraînement mécanique de secours. Deux signaux lumineux (non fonctionnels) avec tableau cinq km/h placés dans le coffret, devront être fixés dans des encoches situées à chaque extrémité de l'appareil. La décoration originale correspond précisément à la livrée de la DB. Elle devra être copieusement salie pour rendre le modèle plus réaliste. Les caractéristiques du pont tournant Fleischmannsont les suivantes : — encombrement total avec 48 voies de remise (diamètre) : 1 484 mm. — encombrement total du pont et de la fosse équipée des 48 tronçons de voies d'accès ou de sortie : 465 mm. — encombrement du pont et de la fosse nue : 338 mm. — longueur uti'edu pont : 310 mm. — profondeur de la fosse du niveau du rail : 27.3 mm (cette profondeur nous semble un peu forcée). — profilé utilisé pour les rails : laiton. L'entraînement du pont est assuré par un pignon horizontal de gros module portant sur une crémaillère circulaire disposée sur : a paroi de la fosse et entraîné après réduction par un moteur à aimant permanent disposé à plat sous la voie, près de la cabine. La chaîne cinétique de réduction se compose d'un double couple à vis sans fin qui transmet le mouvement à un couple d'engrenages parallèles qui comprend le pignon de crémaillère, disposé à une extrémité du pont tournant. Contre le pignon à crémafthère est disposé une roue crantée dans laquelle s'engage un verrou lorsque le pont se trouve en vis-à-vis d'une voie desservie. Par une disposition ingénieuse, : a barre de verrouillage assure, lors de sa translation, non seulement la coupure du contact d'alimentation du moteur, mais également le freinage de ce dernier afin de prévenir tout blocage du verrouillage par inertie du mouvement de la transmission. Par cette disposition ingénieuse, tout blocage intempestif est interdit et la fiabilité de fonctionnement du pont est excellente. Un câble triple, de couleur gris, jaune et rouge, alimente le moteur du pont. Ce câble doit être raccordé aux fils de la couleur correspondante du pupitre de commande, en utilisant une plaque à bornes réf. 6941 Fleischmannou toute plaque de connexions équivalente. Le câble bipolaire noir et blanc du pupitre de commande est à brancher aux bornes de la couleur correspondante du transformateur Fleischmann(réf. 6750, 6730, 6700) ou de tout transformateur délivrant du courant alternatif 16 V. La voie du pont tournant est alimentée par un câble bipo:aire de couleur jaune, qui doit être branché directement aux bornes d'une source de courant traction 12 V continu. Les voies qui sont issues de l'appareil reçoivent du courant traction suivant la position du pont, celui-ci n'alimente donc que les voies vers lesquelles il est orienté, toutes les autres voies se trouvent hors tension. 3 Ir Le pont tournant Fleischmannest livré avec un pupitre de commande spécialement conçu pour s'adapter au système de tab'eau de contrôle figuratif de la marque. La rotation du pont est commandée par une action, soit vers la gauche, soit vers la droite, sur l'unique manette du pupitre qui provoque le départ de l'appareil dans la direction correspondante. Le pont s'arrête automatiquement à chaque section, lors de l'encliquetage de la barre de verrouillage dans la roue crantée liée au pignon d'entraînement. Il est toujours possible d'obtenir une rotation continue en gardant le doigt sur la manette bloquée à fin de course dans la direction souhaitée. Il faut évidemment lâcher la manette dès que le pont arrive à proximité de la voie désirée. La vitesse de rotation de l'appareil est tout à fait correcte, le tour à vide étant réalisé en 1'23". Pour terminer, nous signalons un ingénieux dispositif qui permet l'entretien courant du moteur sans démontage complexe. En effet les deux plaques grillagées situées dans l'entre-rails, au-dessus du moteur, sont amovibles (comme en réalité !), il suffit de les soulever au moyen d'un petit tournevis. Deux La cabine de conduite est aménagée devant elle, on distingue les orifices de visites pour l'entretien. A droite, le pignon de crémaillère déposé. orifices sont prévus pour laisser une petite goutte d'huile sur la pignonnerie. LA ROTONDE Fleischmann, à son tour aborde la fabrication de bâtiments en kit sous la forme d'une rotonde destinée à accompagner le pont tournant de la marque. Précisons tout de suite que cette rotonde, très finement détaillée, n'a rien à envier aux meireurs modèles du genre. Elle permet d'abriter trois voies, mais l'amateur pourra facilement l'agrandir jusqu'à 48 voies en juxtaposant autant de kits réf. 6475 qu'il le désire (jusqu'à 16 maximum). De construction façon briques, son architecture n'est pas trop typée et pourrait, à la rigueur, lui permettre de figurer sur un réseau de style SNCF. L'une des trois voies est dotée d'une porte, du côté inverse au pont tournant, ce qui permet, sur un réseau modèle, d'intéressantes possibilités d'accès vers un atelier de levage ou de reprofilage des roues, voire, dans le cas d'une rotonde annulaire de 48 voies, autoriser l'entrée et la sortie de la rotonde elle-même. La construction, en plastique injecté, est simple, très solide, et l'armature façon charpente métallique, généreusement dimensionnée. Selon une pratique courante chez les fabricants al:emands, la fermeture des portes est assurée mécaniquement par pression sur une butée en bout de voie. L'intégration de cet ensemble pont et rotonde dans un dépôt HO de type SNCF est possible bien que le style très DB du pont en particulier diffère beaucoup de nos ponts unifiés. La rotonde, par contre, sera d'un emploi plus facile. Dans tous les cas l'investissement n'est pas négligeable : 630 F environ le pont et 192 F le kit de rotonde pour trois voies. La va'eur du DM ne nous avantage pas sur ce point et c'est bien dommage. loco revue 9/78 no 397 509



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 1Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 2-3Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 4-5Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 6-7Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 8-9Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 10-11Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 12-13Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 14-15Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 16-17Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 18-19Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 20-21Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 22-23Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 24-25Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 26-27Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 28-29Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 30-31Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 32-33Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 34-35Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 36-37Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 38-39Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 40-41Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 42-43Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 44-45Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 46-47Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 48-49Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 50-51Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 52-53Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 54-55Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 56-57Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 58-59Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 60-61Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 62-63Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 64-65Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 66-67Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 68-69Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 70-71Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 72-73Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 74-75Loco-Revue numéro 397 septembre 1978 Page 76