Loco-Revue n°396 jui/aoû 1978
Loco-Revue n°396 jui/aoû 1978
  • Prix facial : 12 F

  • Parution : n°396 de jui/aoû 1978

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (205 x 264) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 57 Mo

  • Dans ce numéro : 300 km/h avec le TGV 001.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
JI TRAVERS LES CLUBS Communiqués (suite de la page 431) ASSOCIATION LOCOMOTION MINIATURE ALBIGEOISE La première assemblée générale de l'ALMA a eu lieu le 5 mars, à Alban et s'est déroulée dans une ambiance très amicale. Les problèmes divers ont été débattus : local, trésorerie, construction du réseau, projets de sortie et réélection du bureau sortant. A 12 h 15, apéritif et repas amical suivi de la visite du réseau de l'ami Calvet. Un bal a clôturé cette journée riche d'enseignements. Composition du nouveau bureau : président : M. Piffaut, vice-présidents : MM. Calvet, Fabre, Groussin, secrétaires : MM. Lopez, Mascara, trésorier : MM. Hespel, Chouset. Réunions de travail sur le réseau les lundi, mardi et samedi. Le réseau compte déjà 40 mètres de voie ; le décor est bien amorcé ; le double poste de conduite fonctionne déjà. La permanence est située au siège, rue de la Piale, 81000 Albi, mais l'ami Lorenzo de Maquettes 81 continue d'assurer les liaisons nécessaires. Avis aux amateurs : la présence de nos épouses a été très bénéfique : elles ont été très heureuses de se rencontrer et contribueront à démystifier notre hobby si mal perçu du grand public. Le Président. L'EXPOSITION DU CLUB DE MODELISME FERROVIAIRE DE MORET- VENEUX Le coup de sifflet du chef de gare a retenti et aussitôt, les machines se sont ébranlées, de la 141.R au TGV, en passant par l'omnibus Madrid-Tolède : c'était le samedi 13 mai dernier, à 10 h au club des jeunes de Moret-sur-Loing. En effet pour ce week-end de Pentecôte, le club de modélisme ferroviaire de Moret-sur-Loing organisait sa première exposition ; le thème : chemins de fer d'hier et d'aujourd'hui. Un public enthousiaste et nombreux a pu admirer plus de 400 modèles réduits de différents écartements (N, HO, HOe, 0 LGB) représentant les chemins de fer français et étrangers (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, Chine, Suisse...) Cette sympathique occasion offerte aux fanas du rail de se retrouver pour parler de leur passion commune méritait un encouragement ; le public l'a très bien compris, qui a fait de cette manifestation un véritable succès. Pour un coup d'essai, ce fut un coup de maître, et gageons que cette initiative n'est que la première étape d'une oeuvre que cette sympathique association s'efforcera de poursuivre dans les années futures. CLUB MODELISTE DE BEAUSOLEIL En date du 16 mai 1978, a eu lieu au siège social l'assemblée générale de notre club. Date importante s'il en fut car notre club a fêté son cinquième anniversaire et toute notre sympathique équipe s'est donné rendez-vous dans cinq ans pour pouvoir fêter le dixième. Après le compte rendu moral et financier, le bureau sortant a été reconduit de la manière suivante : Président : André de Muenynck, vice-président : Dominique Utero, trésorier général : Robert Franco, secrétaire général : Michel Lantéri Massa, adjoint : Robert Vulgo, conseillers techniques : MM. Isnard- Ardoin, Jacques Chaussard (public relation), Jean Sorghiotti, Mathis Patrick. Nous rappelons que les réunions ont lieu tous les mardis soir à partir de 20 h 30 et qu'une permanence a lieu tous les samedis à partir de 14 h 30. Siège social : 66, av. Maréchal-Foch 06240 Beausoleil. RMC 04 A la suite du grand succès remporté par son premier voyage qui s'est déroulé, le 30 avril dernier, sur les CFTA Provence, le Rail Model Club de Haute-Provence organise, en septembre prochain, une seconde sortie sur ce réseau, qui doit conduire les participants de Digne à Entrevaux. Par ailleurs, le RMC 04 informe ces clubs amis, qu'il compte organiser, au mois de novembre 1978, une exposition dont le thème sera Le chemin de fer sous toutes ses formes. Les personnes intéressées doivent prendre contact avec Rail Model Club de Haute-Provence, Maison des jeunes, allée de Provence, 04100 Manosque. Loco Tender 030 T SACM des houillères des Cévennes. (doc. AJECTA) EXPOSITION DU CLUB FERROVIAIRE DU CENTRE, EN SEPTEMBRE. La première grande manifestation organisée par le CFC, se déroulera à HOUDENG-COEGNIES (La Louvière) les 8, 9, 10 et 11 septembre 1978 dans la salle du « Cercle horticole a. Son but essentiel sera de sensibiliser le grand public à notre passion mais aussi de lui présenter des images du grand chemin de fer. Bienvenue à tous. OPERATION « SAUVETAGE D'UNE LOCOMOTIVE A VAPEUR »... L'Ajecta-Provence (association des jeunes pour l'entretien et (a conservation des trains d'autrefois [association loi de 1901, J.O. 14-02-1977 ; siège provisoire : gare de Tarascon-Régie]) désire sauver de la démolition une locomotive des houil ères des Cévennes (Locotender SACM 030 T, type UG 202), récente, complète et en assez bon état. Il faut 40 000 F (30 000 pour l'achat et 10 000 pour le transport et la remise en état). Cette somme dépasse ses possibilités, aussi l'AJECTA-Provence — qui a déjà préservé deux locomotives — lance une souscription : 400 lots de 100 F. Les personnes désireuses de participer au sauvetage et à la restauration de cette machine — destinée à un train touristique d'amateurs — peuvent adresser un chèque postal ou bancaire, établi à l'ordre de l'AJECTA-Provence, à M. P.Roque, secrétaire adjoint, 11, bd de Briançon, 13003 Marseille, qui les en remercie d'avance bien vivement ! Un reçu portant un numéro d'ordre et un justificatif seront fournis en retour. ASSOCIATION DES MODELISTES FERROVIAIRES DU CHABLAIS — FAUCIGNY. Cette association de Haute-Savoie nous précise que son siège social est situé à l'adresse suivante : 12, rue Fernand-David, 74100 Ville-la-Grand et que son président demeure 61, rue de Genève, 74100 Annemasse et non au 16 comme cela avait été indiqué par erreur dans LR numéro 395. Inauguration du chemin de fer du jardin botanique de la ville de Metz et premier « rassemblement » des amateurs de vapeur vive... jean villette LORRAINE-VAPEUR avait eu fort à faire pour tenir le pari du 13 mai avec un accord officiel d'exploitation délivré seulement le 27 février ! Hommage soit rendu cependant aux responsables de la ville et tout particulièrement à l'ensemble du personnel des services techniques qui ont tout mis en oeuvre pour aider les promoteurs. Seul messire temps se fit prier et l'on ne peut pas dire qu'il gâta les foules venues durant ces trois jours, stoïques en dépit du vent et des averses, ce pour la plus grande joie des enfants. Je crois que ce fut la meilleure récompense (tout au moins pour votre humble serviteur) de tant d'efforts : à la vue de tous ces visages enfantins, émerveillés, anxieux d'avoir leur tour dans le train et si heureux d'y être 432 loci) revue 7-8/78 no 396
La voie, je crois, a fait l'unanimité : elle est belle. Un superbe profilé, un travelage correct, un ballastage adéquat et un tracé particulièrement intéressant au profil varié mettant bien en valeur la qualité des engins de traction - lorsqu'ils ont du « coffre » ! A l'heure où j'écris ces lignes, des perfectionnements restent à apporter : contre-rails avec macadam, estacade surélevée progressivement afin de permettre en sécurité la manutention des engins de 3 à 400 kg venus en visite et une voie d'évitement à « la gare ». Tout ceci sera fait progressivement comme me l'a assuré Pierre AUBERT qui a encore d'autres projets en tête. Quant au matériel, si les wagons « cheval d'arçon » remp:irent bien leur contrat et sont d'une qualité de roulement remarquable, la NINETTE » qui ne portait pas même son nom sur ses flancs (faute de temps), en plein rodage et mise au point, encourut divers ennuis dont les plus graves furent liés à l'alimentation en eau. Depuis, l'injecteur a été changé et il me semble que tout (ou presque) soit réglé de ce côté. C'est une petite machine « marrante », qui ne plaît sans doute pas à tout le monde, mais dont l'aspect « folklo » convient assez bien à un réseau public du genre de celui de METZ. L'intérêt de ce véritable banc d'essais que constitue l'exploitation commerciale du réseau « JB » où quelque 10 à 15 km sont parcourus chaque dimanche, est d'arriver à une mise au point en rendement et en robustesse qui permette aux amateurs tentés de reproduire « NINETTE » de compter sur un désign fiable. La cérémonie proprement dite eut lieu sous l'ceil des photographes et cameramen de la presse et de la télé et permit à Jean-Marie PELT, premier adjoint au maire, de développer longuement les problèmes liés à... la pollution ! Mais il reconnut de bonne grâce qu'on ne pouvait qualifier nos engins de pollueurs... et la chlorophylle avoisinante est là pour tout résorber. Bien que n'étant pas LORRAINE-VAPEUR, votre serviteur eut le redoutable devoir de remercier tout le monde au nom de tous les autres ! Pour la Confrérie bien sûr, pour les amis et les Anciens de la traction vapeur (dont deux membres travaillèrent courageusement au montage et à la finition de cette NINETTE »), pour tous les modélistes, pour la BROTHERHOOD... N'en ajoutons plus. Tout cela dans la bonne humeur et la fumée. Mon ami Adam HARRIS fit circuler sa « BRIDGET » au 1/8 et avait apporté sa P 8 dont il compte commercialiser la production cette année par CLARKSON of YORK. C'est un « sacré engin » même en 5", mais son prix élevé ne le mettra pas à la portée de beaucoup. Il y eut aussi la Decauville en 5" de MM. REMOND et MAUREGARD et les drôles de petits engins de M. MESMET qui prit la peine de venir de PARIS avec M. CHARRON, bien que n'étant pas affiliés à la Confrérie — un tort à réparer ! Quant à l'éditeur de L'ESCARBILLE, il amena sa 020 Decauville, baptisée « ELDA », juste terminée d'astiquage dans la nuit et bien plus rapidement salie le lendemain matin ! Jacques BLEVANUS se battait au feu, mais la prestation n'était pas brillante... de quoi en rougir de confusion pour le constructeur ! (A dire vrai, j'étais méchamment soucieux.) Il n'y avait pas d'air dans c'te bécane. Et, le soir, feux éteints, l'on se rendit compte que la porte du cendrier, coincée ouverte, s'était refermée I... De quoi râler et se donner des coups de pied là où vous savez. Cette inauguration était le prétexte à un premier rassemblement des inscrits à la Confrérie et si beaucoup, vu l'éloignement, le temps et aussi des affaires personnelles, s'excusèrent de ne pouvoir venir j'enregistrai cependant avec joie la présence (dans l'ordre d'inscription) de MM. REMOND, BLEVANUS, GRILLE, LALUQUE, GUERIN, MAU- GERARD, PORTERIE, RAMBAUT, MAGINOT, FALZON, VOLIVERT et RABIER. Un repas en commun créa un courant supplémentaire d'ambiance détendue d'autant plus que s'y étaient joints nos amis et vaporistes Adam HARRIS et Luc TENNSTEDT avec un groupe d'amis belges fort dynamique. Soyez-en tous remerciés et, si je puis exprimer un voeu, c'est que l'an prochain nous nous retrouvions plus nombreux, par exemple chez M. COUGOUREUX, si ce dernier voulait bien ouvrir ses portes et ses trésors à notre Confrérie lotorevue'7-8/78 no 396 1 "Au timbre" : Jacques Blevanus va tirer sur le manche de la Decauville "Elda". 2 La P8 en 5" construite par Clarkson of York. 3 Parmi les fleurs et la verdure, la "Ninette" tire allègrement sa rame de jeunes amateurs. 3 lavertu 433



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 1Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 2-3Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 4-5Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 6-7Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 8-9Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 10-11Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 12-13Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 14-15Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 16-17Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 18-19Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 20-21Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 22-23Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 24-25Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 26-27Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 28-29Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 30-31Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 32-33Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 34-35Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 36-37Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 38-39Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 40-41Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 42-43Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 44-45Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 46-47Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 48-49Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 50-51Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 52-53Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 54-55Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 56-57Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 58-59Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 60-61Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 62-63Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 64-65Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 66-67Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 68-69Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 70-71Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 72-73Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 74-75Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 76-77Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 78-79Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 80-81Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 82