Loco-Revue n°396 jui/aoû 1978
Loco-Revue n°396 jui/aoû 1978
  • Prix facial : 12 F

  • Parution : n°396 de jui/aoû 1978

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (205 x 264) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 57 Mo

  • Dans ce numéro : 300 km/h avec le TGV 001.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
verre. Chauffez sur le gaz un morceau de tuyau métallique également d'un diamètre correspondant à celui de votre chaudière. Appuyez-y l'extrémité limée de votre dôme. Le plastique va se ramollir et s'évaser doucement en formant un joint, de la forme à peu près voulue. Un coup de lime très douce peut corriger de légers défauts éventuels. C'est un tour de main à prendre, tant pour ce qui concerne la température du gros tube que pour le bon positionnement du dôme : bien perpendiculaire et bien centré. Mais la matière première est bon marché... Ensuite, remplissez complètement le haut du tube, jusqu'à déborder, de Stabilit ou d'Araldite. De lui-même, l'adhésif prendra la forme de calotte aplatie du sommet du dôme. La forme définitive sera donnée à la lime très douce. Pour la cheminée, la technique de base reste la même, mais le chapiteau doit être formé, avec une plaque métallique chaude par exemple. De belles portes de boîtes à fumée peuvent être tirées d'une rondelle découpée dans un ustensile ou un jouet en plastique comportant un bossage con- Schéma 6 : Eclaté de la superstructure, un croquis de montage revu par notre dessinateur R. Le Guellec et qui ne laissera plus de doute possible quant au positionnement correct des pièces. venable. J'ai repoussé la mienne dans une rondelle de laiton de 1/10, avec un manche arrondi de pinceau, en m'appuyant sur un morceau de carton épais. Garnissez cette porte de ses charnières, de sa fermeture, d'un petit volant et des marchepieds caractéristiques. Il nous faut aussi deux trappes à eau, quatre marchepieds, enfin vous pouvez récupérer la pompe de la 140 C (pour la 438, par exemple) à moins que vous ne préfériez une pompe de type différent. Montez les quelques tuyauteries sous la cabine à droite et les diverses tubulures sur la chaudière. Percez des trous de 0,2 pour y placer mains-courantes, mains montoires et rambardes. Si vous ne disposez pas de supports de rambarde du commerce, Rivarossi ou équivalents, je vous livre deux moyens de remplacer ces précieux accessoires. 1. Inspirez-vous des supports de la 141 R Jouef et taillez-les dans de la tôle : percez d'abord les trous, puis découpez les supports autour des trous 2. ou bien faites deux tours de fil de laiton de 2/10, que l'on trouve dans les bonnes quincailleries, autour d'un tronçon de corde à piano. Touchez rapidement avec soudure et fer à souder, de façon à noyer la petite spirale double, puis tirez la corde à piano. Si vous avez agi assez vite, elle n'est pas soudée. Vous obtenez ainsi un support de rambarde que vous pouvez utiliser comme une attache parisienne, en rabattant les pattes à l'intérieur de la superstructure. Certaines machines ont reçu un réchauffeur d'eau, comportant deux bouilleurs de part et d'autre de la cheminée (ex. la 480). La pompe était parfois à gauche (488) ou à droite (457). Beaucoup de ces machines portaient une lanterne devant la cheminée. Pour assurer une meilleure adhérence, mettez un lest de plombdans le foyer. Garnissez la hotte de charbon pilé. Peignez toute la loco en noir (période SNCF) ou gris « artillerie avec filets noirs (période P0), les plaques de tamponnement en rouge. Numérotez votre loco. Certains numéros ont été mutés au Maroc en 1924 (voirL.-M. Vilain). Vous pouvez mettre votre 141 TA en tête de son premier train régulier. 410 loco revue 7-8/78 no 396
LA SIGNALISATION SIMPLIFIEE LIGNES A VOIE UNIQUE A SIGNALISATION SIMPLIFIEE La signalisation, sa règlementation particulière comme les normes régissant son implantation rationnelle sur le réseau miniature, sont des sujets qui ont été traités dans une série d'articles parue dans les numéros 312 à 329 de Loco- Revue (articles disponibles en dossier photocopie numéro 13). Aujourd'hui, nous allons décrire la « signalisation simplifiée » qui équipe certaines lignes à voie unique de ! a SNCF. Ce type de signalisation, très facile à reproduire, conviendra parfaitement aux réseaux modèles de forme Ligne à vole unique d'Auray à Quiberon : tracé et jalonnement. Quimper Pontivy EP Défense Nationale 30 (PK 608.1) Redon Belz-Ploemel. PL (PK, 591.6) Auray. Gare (PK, 585.0) bifurcation de Quiberon (Poste 2)30 (PK, 585.5) Rejuharnel-Carnac. PL.30 (PK 598.1) Penthièvre. PL (PK 603.7) Kerhostin.PL(PK 606.1) jehan-hubert lavie linéaire, qui autorisent un gain de place appréciable et une approche réaliste de la circulation ferroviaire. UN EXEMPLE CONCRET : LA LIGNE AURAY-QUIBERON Nous avons choisi comme exemple la ligne qui relie Auray à Quiberon, car cette ligne se prête fort bien à une exploitation d'amateurs. Loco-Revue lui avait consacré une étude exhaustive en 1953, et les heureux possesseurs de ces anciens numéros (épuisés, hélas !) pourront constater les modifications fondamentales qui ont touché la ligne Auray- Quiberon dans le domaine du « mouvement » et de la « sécurité ». En effet, St Pierre. Quiberon. PL (PK 6078) j ? Quiberon. (PK 612.1) les signaux étaient à l'époque mécaniques et nous reviendrons sur ce type de signalisation dans un prochain article, pour satisfaire les amateurs de l'époque « vapeur ». CARACTERISTIQUES PRINCIPALES Cette ligne en antenne, longue de 27 kms, part de la gare d'Auray, en suivant la grande artère Redon-Quimper sur 500m, puis oblique franchement vers le sud. Elle est établie ensuite à voie unique jusqu'à Quiberon, en passant par les gares de Belz-Ploemel, Plouharnel-Carnac, Penthièvre, Kerhostin et Saint-Pierre-Quiberon. La ligne Auray-Quiberon est d'un profil relativement peu facile. En sens impair comme en sens pair, nous trouvons une rampe caractéristique de « 15 (15 mm par mètre). La vitesse limite est fixée à 60 km/h pour les trains de voyageurs et à 50 km/h pour les trains de marchandises. Le service omnibus des voyageurs a été supprimé sur cette relation pour le service d'été 1972 et, depuis, seuls les trains express en provenance de Paris- Montparnasse y circulent en période de plein été (de 2 à 4 allers et retours quotidiens), et lors des pointes d'hiver des vacances scolaires (Exp. 3793 - 3798). Les rames utilisées sont courtes (de 4 à 8 véhicules) et composées de voitures OCEM, DEV, UIC et USI (1). La gare de Quiberon est ouverte toute l'année au public, tandis que les établissements intermédiaires sont exploités temporairement, selon le langage administratif, comme points d'arrêts gérés ouverts aux voyageurs (PAG), excepté Belz-Ploemel qui est neutralisé. Le trafic des marchandises par wagons complets est faible et ne nécessite que deux trains de desserte hebdomadaires (MAO 20947 - 20948). (1) Notons que depuis le service d'été 1978, les voitures « Corail » ont fait leur apparition sur les express 3797 3798. La composition impaire est la suivante. BB 67400 - 2 B10 tu (VTU 75) - 1 B6 Dd2 (VU 75) - 1 A10rtu (VTU 75). loco revue 7-8/78 no 396 413



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 1Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 2-3Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 4-5Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 6-7Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 8-9Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 10-11Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 12-13Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 14-15Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 16-17Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 18-19Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 20-21Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 22-23Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 24-25Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 26-27Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 28-29Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 30-31Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 32-33Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 34-35Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 36-37Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 38-39Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 40-41Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 42-43Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 44-45Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 46-47Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 48-49Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 50-51Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 52-53Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 54-55Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 56-57Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 58-59Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 60-61Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 62-63Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 64-65Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 66-67Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 68-69Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 70-71Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 72-73Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 74-75Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 76-77Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 78-79Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 80-81Loco-Revue numéro 396 jui/aoû 1978 Page 82