Loco-Revue n°392 mars 1978
Loco-Revue n°392 mars 1978
  • Prix facial : 12 F

  • Parution : n°392 de mars 1978

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (205 x 264) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 55,0 Mo

  • Dans ce numéro : les voitures Corail.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
est collée à la pièce 1 (rep. 9). La pièce 10 (recto-verso) est pliée en deux, puis mise en place au-dessus de la porte. 6) Le bandeau. La partie haute du corps du bâtiment, située en surp'ombau-dessus des corbeaux est agrémentée par un bandeau en pierre. Ce bandeau (pièce n°12) est plié en deux, puis découpé suivant le croquis de montage et collé en partant du milieu du côté numéro 4 (partie sombre située au-dessus des corbeaux) puis en faisant le tour du bâtiment. 7) La cheminée est obtenue au moyen d'un bâtonnet de 6 mm de longueur (O 1 mm). Elle est collée sur le toit, côté pièce 2 et 3. 8) Finition. Quelques retouches au crayon feutre gris clair rendront les joints de collage invisibles. La pièce 28 est destinée aux amateurs désireux de faire disparaître l'appellation Longueau ». Pour cela couper la pièce 28 en deux et coller chaque moitié sur les inscriptions. La maison du garde-barrière pièces 13 à 27. Ce petit bâtiment est beaucoup plus facile à réaliser que le poste d'aiguillage. 1) Le bâtiment. Le bâtiment est composé du corps principal (pièce 13) et de l'appentis (pièce 14). 2) Les toitures (pièces 15 et 16). La toiture numéro 15 est délicate à réaliser car elle est obtenue par pliage comportant les deux pans du toit, les gouttières, les pannes de la charpente et les tuiles de rive protégeant les arbalétriers. Les gouttières sont réalisées par double pliage recto-verso. Les tuiles de rive sont elles aussi obtenues par pliage, maintenu en place par les têtes des pannes. Le croquis de montage indique comment réaliser cette partie du découpage. Les amateurs inquiets par la petitesse du pliage pourront remplacer les pannes en carton par 8 (2 x 4) petits cubes de bois 2 X 2 X 2 mm (alumettes) collées d'une part dans le toit, et d'autre part au pli figurant les tulles de rive. Le toit de l'appentis (numéro 16) ne présente pas de difficulté. 3) La cheminée. Avant de monter la toiture, faire trois incisions dans la partie réservée à la cheminée (en noir sur le découpage). Rabattre les deux pattes de collage comme indiqué sur le croquis. La cheminée (pièce 17) est surmontée du couronnement (pièce 18), pièce repliée sur elle-même en forme de T, la partie verticale du T figurant les deux conduits de fumées. Après collage, encastrer la cheminée dans le toit et vérifier sa bonne verticalité. 4) Les fenêtres (pièces 19, 20. 25 et 26). L'ensemble de ces pièces a pour but de donner du relief aux facades. Deux versions sont offertes à l'amateur : volets ouverts (pièces 19 et 25) ou volets fermés (pièces 20 et 26), toutes les combinaisons des deux étant possibles. Les pièces 19 et 20 sont destinées aux fenêtres du rez-de-chaussée, les pièces 25 et 26 correspondent aux fenêtres de l'étage. 5) La porte (27). La porte (pièce 27) sera d'abord comme pour les fenêtres (29 et 25) ajourée au cutter, puis découpée et collée sur la façade. 6) Les barrières (pièces 21, 22, 23, 24). Ces dernières sont uniquement dessinées, mais si l'amateur prend soin de les placer devant un second plan foncé (routes goudron- OU 20 nées, haies vert foncé...), l'effet sera absolument réaliste. La barrière choisie est du type à doubles vantaux pivotants tel qu'il en existe encore dans les campagnes et aux abords de certaines installations ferroviaires (entrées de dépôts, gares de marchandises...). Réalisées recto-verso par pliage, la barrière sera fixée au décor grâce à une languette que l'on aura soin de peindre ou de dissimuler dans la chaussée. Cet élément est complété des montap'verticaux (rep. 22). Les barrières en béton (rep. 23 et 24) répondent aux mêmes critères. Bonne réussite ! - 18 16 LA MAISON DU GARDE- BARRIERE (P.N. 79'région Ouest). 172 loin revue 3/78 no 392 14
coup d'oeil chez les modélistes En HO, la 030.T "Boer" de M. Boisse clive lamming Voilà bien une jolie machine, monsieur Boisse, et je reconnais que, par sa finesse et son exactitude, elle vaut bien les meilleures productions commerciales actuelles et s'inscrit tout autant dans un bon rang parmi celles des amateurs les plus doués que nous connaissons. — Je précise tout de suite que je ne suis qu'un amateur et que ma profession n'a rien à voir avec le chemin de fer puisque je travaille dans une grande firme de produits pour la photographie. Toutefois ce dernier point m'a permis de découvrir la pratique de la photogravure, solution à laquelle j'ai eu recours pour la réalisation de ce modèle comme on peut le voir. En fait cette locomotive est un peu une première ferroviaire pour moi : amateur de chemins de fer de longue date, certes, je faisais plutôt des modèles de bateaux dont certains sont même au musée de la Marine, et je craignais quelque peu, avec le chemin de fer, d'avoir à aborder des problèmes de mécanique, étant plus doué pour l'aspect chaudron de la question. — Vous m'avez dit qu'une rencontre avec M. Neyret, à la Bastille, vous fit vous décider pour une machine simple en HO et vous avez opté pour la Boer qui est très simple mécaniquement avec son embiellage réduit à deux bielles d'accouplement en ce qui concerne son aspect extérieur. Et si l'on démonte votre locomotive on voit, en effet, que vous n'avez guère eu qu'à installer un moteur et une attaque d'un essieu par une vis sans fin et une roue dentée. — Le moteur, que j'ai dû choisir le plus étroit possible pour son insertion entre les longerons, est un moteur de chez K'S, la vis sans fin et sa roue dentée, ainsi que les roues de la locomotive, sont de chez Romford, le tout étant donc anglais d'origine, mais acheté à Paris chez Transeurop. — Je vois cependant quelques pièces moulées. — Oul, j'ai eu recours à la technique dite de la cire perdue — Tout ceci me semble représenter un investissement assez considérable, sur le plan technique comme celui du temps passé, pour ne produire qu'une seule machine. N'avez-vous pas, dans vos tiroirs, quelques pièces en trop dans la mesure où vous pouviez faire quelques séries avec cet investissement ? — Oh ! si... Cela vous intéresse ? A TRAVERS LES CLUBS TGV - 86 CHATELLERAULT Jean-Louis AUDIGUE informe ses amis et correspondants qu'ayant cessé ses relations avec Rail 86, le courrier le concernant doit désormais être envoyé à l'adresse suivante : Jean-Louis AUDIGUE, T.G.V. 086 - 26, rue de la Fleur-de-Lys, 86100 CHATELLERAULT. Tous renseignements et activités précédentes seront assurées par cette nouvelle association. loto revue 3/78 no 392 — Personnellement non : je suis fana d'un autre réseau, mais je ne sous-estime pas l'Ouest et pense que bien des lecteurs de Loco-Revue fouilleraient dans vos poches ou vos tiroirs pour voir s'il n'y a pas quelque pièce détachée restée en plus et oubliée : c'est toujours à eux que je pense lors d'un reportage, vous le savez bien. — Ils peuvent m'écrire et je peux, dans un esprit d'entraide entre amateurs, leur fournir des pièces de la 030 Boer *, voire un Voir notamment en rubrique petites annonces. L étonnante 030.7 "Boer" réalisée par M. Boisse grace aux procédés de la photogravure et du moulage a la cire perdue. maximum d'éléments dans la mesure où la majorité des pièces sont en effet venues par photogravure ou par moulage ! Je pense que cette offre dans un numéro Loco-Revue consacré aux nouveautés de l'année ne manquera pas d'intéresser un certain nombre de gens et que vous risquez, monsieur Baisse, de passer quelques nuits blanches à faire un peu plus de modélisme ferroviaire que vous ne l'auriez supposé de prime abord I... Mais cela, c'est votre affaire et paraître dans les colonnes de Loco-Revue n'est Jamais une chose sans conséquences. Votre jolie petite locomotive méritait bien que l'on parle d'elle. COPEF L'ILE-DE-FRANCE en ILE-DE-FRANCE et... dans le métro ! Le prestigieux Trans Europ Express Ile-de-France abandonnera pour un jour, le samedi 11 mars prochain, son parcours habituel Paris » - » Bruxelles » - » Amsterdam, pour flàner en Ile-de-France. en banlieue champêtre, et aussi... en plein Paris ! Ce train spécial de première classe, mis en marche par le Cercle ouest parisien d'études ferroviaires (COPEF) partira de la gare de Paris-Est vers 13 h 15 et y reviendra vers 19 h 30 après avoir parcouru les banlieues est, sud et ouest et traversé Paris par le RER ! Le passage dans la station Châtelet-Les Halles à une heure de pointe, d'un T.E.E. remorqué, nous l'espérons, par une splendide CC 40100, ne manquera pas de provoquer la stupéfaction des usagers parisiens I De nombreux arrêts - photos sont prévus et une voiture - bar sera à la disposition des voyageurs. 173



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 1Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 2-3Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 4-5Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 6-7Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 8-9Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 10-11Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 12-13Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 14-15Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 16-17Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 18-19Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 20-21Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 22-23Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 24-25Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 26-27Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 28-29Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 30-31Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 32-33Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 34-35Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 36-37Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 38-39Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 40-41Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 42-43Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 44-45Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 46-47Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 48-49Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 50-51Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 52-53Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 54-55Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 56-57Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 58-59Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 60-61Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 62-63Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 64-65Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 66-67Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 68-69Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 70-71Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 72-73Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 74-75Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 76-77Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 78-79Loco-Revue numéro 392 mars 1978 Page 80