Loco-Revue n°390 janvier 1978
Loco-Revue n°390 janvier 1978
  • Prix facial : 9 F

  • Parution : n°390 de janvier 1978

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (205 x 264) mm

  • Nombre de pages : 70

  • Taille du fichier PDF : 47,9 Mo

  • Dans ce numéro : le chemin de fer de Marcilly-sur-Maulnes.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
En cinq ans, les chemins de fer de Marcilly sont devenus une réalité : un musée vivant. Il faut bien dire que nos moyens financiers sont très modestes ; la prospection systématique des ferrailleurs, scieries, carrières, usines et dépôts SNCF de la région, les achats, dons et aides diverses nous ont permis de récupérer (déterrer parfois) beaucoup de « trésors : locotracteurs, wagons bennes, aiguillage triple, rails, robinetterie de 141.13, lanternes, grue à eau, etc. Le démarrage fut lent, mais au vue des premières réalisations la curiosité de beaucoup s'est muée en enthousiasme pour certains : deux adultes déjà animateurs d'un club de jeunes à vocation ferroviaire, et un groupe d'adolescents élèves d'un CES où exerce l'un d'entre nous. Grâce à cette solide équipe les travaux se sont accélérés : Nous avons remis en état deux locomotives (vapeur et diesel déjà cités), une dizaine de wagons bennes, construit un pont en béton armé avec un dépôt fonctionnel (fosse de visite, atelier) posé 300 mètres de voie lourde, en courbe, sur demi-traverse SNCF sciées à la main et rails de 15 et 9 kg par mètre ; il faut préciser que tout a été fait à la main avec des moyens techniques très simples — pelles, pioches, brouette, pince à riper SNCF. ta voie est posée en bordure de champs sur une exploitation agricole après traçage et nivellement d'une plateforme. Et demain... notre projet est bien évidemment de faire circuler un train remor- 4 3 - 4 Le schéma de la ligne ferroviaire de Marcilly a voie de 0,60 met en gros plan, l'unique appareil de voie actuel du réseau ! qué par la 020 en pression sur environ 2 km et de recréer une atmosphère ferroviaire avec signaux mécaniques, gare, poste d'aiguillage, le tout en réutilisant au maximum les multiples plaques et objets d'époque que nous possédons. Dans l'immédiat, de nombreux travaux sont en voie d'achèvement et nous prévoyons d'ouvrir le dépôt-musée pour la fin des vacances scolaires de printemps, mais sans circulation de train. Le plus important reste le timbrage par le service des Mines de la 020 car celleci quoique restaurée, présente quelques irréductibles fuites qui lui interdisent pour l'instant toute mise en chauffe, notre outillage (relativement modeste) et nos moyens financiers nous limitant dans les possibilités de réparations. Par contre le petit locotracteur est lui bien restauré grâce aux bons soins d'un jeune dieséliste de quatorze ans et des jeunes ferrovipathes enthousiastes de l'association. La visite — gratuite pour l'instant — de nos installations est possible et nous accueillons avec plaisir tous les amateurs de chemin de fer. 20 loto revue 1/78 no 390 3
un club vite sous pression : LE LOCOMOTIVE CLUB SANGERMANOIS clive lamming A peine démarré, en effet, le voilà qui « donne à plein rendement, ce tout nouveau club créé il y a deux mois à Saint-Germainen-Laye et qui s'est donné le joli nom de « Locomotive Club. Une exposition très remarquée s'est tenue, du 26 au 29 novembre 1977, à la salle Maurice-Denis située tout près du château et de la gare, et fut un succès réel si l'on tient compte du nombre de 3 000 entrées pour la première journée. LeL.C.S. se distingue par l'âge moyen très jeune de ses membres et par le fait qu'il est partie prenante d'une M.J.C., chose intéressante sur beaucoup de plans, ne fût-ce que par les facilités de liaison avec la municipalité qui, par le biais d'une aide financière considérable accordée à la M.J.C., prend en charge un nombre important de dépenses diverses de fonctionnement, prête des locaux ou des véhicules municipaux, facilite des démarches, etc. Le club n'est donc pas une association sous la forme de la loi de 1901, du moins pour l'instant dans la mesure où, peut-être, il serait envisagé qu'il le devienne, mais il semb'evivre d'une manière aussi heureuse que dynamique dans cette situation de dépendance qui, loin de le paralyser, bien au contraire, lui donne une assise et une base de départ et d'action très solide. L'exposition se caractérisait par la présentation très aérée des stands spacieux, nets, et agréablement garnis de fleurs et de plantes vertes. Les salles étaient claires et confortablement équipées, qu'il s'agisse de nombreuses rampes d'éclairage ou de cloisons mobiles renvoyant la lumière. Nous ne mentionnerons pas par le détail les participants de l'exposition : disons qu'il y avait plus de trente stands regroupant la plupart des firmes, détaillants, ou artisans connus de nous tous, ainsi que les organes de presse traitant tant du chemin de fer miniature que réel. Toutefois faudrait-il citer des stands remarqués par leur nouveauté d'apparition dans le monde du modélisme ferroviaire, comme celui de Rail Magazine, ou de Superelek, voire de CEMP, et, peut-être aussi, mentionner ceux de la SNCF ou de la RATP qui témoignent, à notre grand plaisir, de l'intérêt réel manifesté par ces grands organismes pour notre hobby. La présence de magnifiques maquettes à grande échelle provenant du musée de Saint-Mandé fut remarquée, comme, aussi, un nombre intéressant de réseaux en fonctionnement créant un spectacle très apprécié du grand public, qu'il s'agisse de divers réseaux montés par des membres du club, ou présentés par des firmes, ou, même, amenés par des membres des clubs invités. On notera la présence de six clubs voisins et amis, ce qui souligne nettement l'intérêt et la nécessité de structures régionales dans le cadre d'une fédération valable : CCAC, CFVB, MTVS, ATF, AVCF, AAATV, bien que l'on puisse relever dans cette liste des organismes d'intérêt national certes. D'autres points forts de cette exposition ont été les projections de films dans le cadre d'un véritable festival audio-visuel ferroviaire, et l'on a pu apprécier certains documents rares comme un film de la RATP réservé à la formation des conducteurs métro ou d'autres très réussis comme un montage de diapositives sur le Saint-Gothard, ou un panorama sur le matériel moteur SNCF actuel. Bien sûrs, il y eut un grand nombre de films prêtés par la SNCF, ou tournés lors des sorties de la 230.G dans le cadre de voyages organisés par des associations bien connues comme l'ATF, le COPEF, la 3ATV, etc. Nous nous attendions, en venant par le R.E.R., à ce que en gare du Pecq, les hauts parleurs invitent les voyageurs à descendre de la rame et à poursuivre le voyage avec le chemin de fer atmosphérique que le Locomotive-Club Sangermanois aurait réinstallé sur la voie, avec l'accord de la RATP, pour reconstituer ce mode de traction très pittoresque qui hissa les voyageurs du Pecq à Saint-Germain de 1847 à 1860... Mais, vu le feu sacré qui anime les membres de ce club, nous sommes persuadés que, pour la prochaine exposition, ce sera chose faite, et que l'expression « pomper l'air à quelqu'un « prendra un tout autre sens surtout si on le fait à quelque 3 000 visiteurs par jour ! lac° revue 1/78 no 390 1. Reproduction au 1/20 de l'ancien tramway à vapeur de St-Germain (maquette du musée de St-Mandé). 2. LGB au stand A.T.F., Art de vivre et Au Cercle (détaillant et librairie locaux). 3. Nouveautés au stand de l'Antony vapeur club. 4. Réseau HO Marklin, présenté par l'importateur de la marque, la maison Productas. lamming la mm mg 3 lammmg 4 lemming



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 1Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 2-3Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 4-5Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 6-7Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 8-9Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 10-11Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 12-13Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 14-15Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 16-17Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 18-19Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 20-21Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 22-23Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 24-25Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 26-27Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 28-29Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 30-31Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 32-33Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 34-35Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 36-37Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 38-39Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 40-41Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 42-43Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 44-45Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 46-47Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 48-49Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 50-51Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 52-53Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 54-55Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 56-57Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 58-59Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 60-61Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 62-63Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 64-65Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 66-67Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 68-69Loco-Revue numéro 390 janvier 1978 Page 70