Loco-Revue n°388 novembre 1977
Loco-Revue n°388 novembre 1977
  • Prix facial : 9 F

  • Parution : n°388 de novembre 1977

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (202 x 256) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 51,3 Mo

  • Dans ce numéro : les nouveauté en modélisme ferroviaire.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
La 231.K-72 et son tender IT3hi là 30.A-287 S.E. de JOUEF,/ ; à en HO Jouef HO s SNCF 231.K - 72 du dépôt de Dijon et son tender CI SNCF 30. - 287 La création par Jouef, en 1973, d'un modèle fort réussi de la 231.K-82 mue par un tender moteur reproduisant le type 38.A Nord, nous avait laissé espérer la venue d'une machine similaire, accouplée à un véritable tender 30.A ex-PLM (voir LR ne 344). Cette nouvelle version aujourd'hui disponible comblera ainsi les nombreux modélistes inconditionnels de la région Sud-Est. Les 231.K du Sud-Est étaient attachées aux dépôts de Lyon-Mouche pour des services express et rapides entre Dijon et Lyon, Lyon et Marseille, et de Dijon-Perrigny, pour la traction des trains express, rapides et messageries directs entre Paris et Dijon, Dijon et Lyon, Dijon et Vallorbes, Dijon et Moulins. En 1949, Elles assuraient le rapide 33, précurseur du Mistral. La 231.K-8 a été achetée par la FACS et sera préservée. Nous avons regroupé dans le tableau ci-dessous les caractéristiques marquant l'évolution des 462 locomotives Pacific du PLM, qui permettront à l'amateur, à l'aide de documents photographiques correspondants, de reconstituer plusieurs versions de ces machines, par quelques modifications souvent aisées, du modèle qui nous est proposé. Rappelons que oJuef a choisi judicieusement un type de machine qui a été affecté à toutes les régions de la SNCF, sauf l'Ouest. Précisons pour les fidèles de cette région, que les 231.G et K de Tours-Saint-Pierre étaient engagées sur les lignes de Tours à Angers (Express 491 - 492), de Tours à Nantes (Express AL - LA) et de Tours au Mans (Express temporaire 2019 - 2020 Le Mans - Lyon). Ainsi, chacun sera comblé ! L'étendue du matériel remorqué utilisable en modèle réduit est donc fort appréciable, allant des voitures régionales aux DEV unifiées, en passant par les OCEM et le matériel CIWL. LE MODELE JOUEF Comme pour les précédents modèles, la motorisation est assurée par le tender, suivant une technique maintenant habituelle chez Jouef. La locomotive [1] 231.K-72 est pratiquement identique à la première version 231.K-82. TABLEAU DES DIMENSIONS COMPARÉES Tender ga 30.A-287 réel 1/87 modèle Jouef Longueur HT 9 460 108,7 106,1 Largeur de la caisse 2 950 33,9 34,8 Empattement total 6 100 70,1 71,7 Empattement d'un bogie 2 000 22,9 20,9 Diamètre des roues 1 100 12,6 11,9 Masse en ordre de marche 67,400 t 280 g Les résultats de notre étude du numéro 344 de novembre 1973 lui sont donc applicables. Les modifications concernent les inscriptions et la porte de boite à fumée. Les plaques de numérotation indiquent le nouveau ifi - SNCF - 213 K-72, dépôt de Dijon. Le marquage EEC a été lui aussi changé : 11- 072. La plaque blanche à étincelle rouge signifiant ATTENTION COURANT ELECTRI- QUE » est réalisé par sérigraphie au lieu de décalcomanie brillante. La traverse de tamponnement ne comporte plus que la mention 231.K sans numéro ni indication de région, ce qui est assez simpliste. Par contre, félicitons Jouef de n'avoir pas cédé à la facilité, et cravoir réalisé une nouvelle porte de boîte Les deux versions de la 231.K Jouef en HO. Hormis le tender et les plaques de numérotation, seules la plaque de tamponnement et la porte de boite à fumée distinguent l'ancienne version Nord de la nouvelle version Sud-Est. jouet à fumée qui confère à ce modèle une allure typiquement P.L.M. Les tenders 30 A du Sud-Est étaient essentiellement réservés aux machines de vitesse : 231.6 à K, 241.A, 241.D. Une version carénée équipa la 232-01. La III 241.C-1 était pourvue d'un tel tender, avant de recevoir au dépôt de Nevers un 34 P, dans un but d'unification avec ses jeunes cousines 241-P. Les tenders III 30 A terminèrent leur carrière avec les 141.F du Sud-Est et du Sud- Ouest (récupération du tender des Pacific réformées ou munies de tenders 37 A ou 38 A après mutation). Jouef a repris intégralement la mécanique, le châssis et les roues du tender 30 R de 584 loto revue 11/77 no 388 Ir
la 141 R fuel. Cette solution économique provoque quelques petites entorses dans le respect de l'échelle, d'où une différence de 2,6 mm sur la longueurh.t. Les performances sont légèrement inférieures à la première version, bien que demeurant très satisfaisantes. La couleur verte est passable et peut- servir de base pour une décoration plus réaliste. Le marquage est très correct, seule la plaque « étincelle de l'extrémité arrière n'est pas exacte et devra être remplacée par une plaque complète ATTENTION A LA CA- TENAIRE (Letraset Clarel). Il est indispensable de repeindre (anthracite Humbrol matt 66) les côtés des bogies et le châssis d'origine, teintés dans la masse et d'apparence trop brillante. Le Pacific El 231 K-72 avec tender El 30 A- 287 est donc une nouveauté importante pour le HO, car elle ouvre de nombreux horizons aux modélistes bricoleurs (différentes versions de Pacific P.L.M.) et constructeurs (241.C-1 avec châssis et chaudière de 241-P, et pourquoi pas, 141.F ?). Ce modèle Jouef d'une des Pacific les plus populaires de l'époque nous fera rêver aux anciens, pour qui les noms de Blaisy-Bas ou de la Roche-Migennes évoquaient des panaches de fumées et des odeurs d'huile « surchauffe aujourd'hui oubliées. TABLEAU DES PERFORMANCES force de traction en palier 70/77 gr sous 4,7 V/160 mA force de traction rampe de 4% 55,5/65 gr sous 5/160 mA consommation au démarrage 2,5 V/74 mA Sous 12 V, nous avons atteint haut le pied une allure correspondante à la vitsse réelle de 181 km/h (vitesse maximale imposée à 130 km/h). Avec une rame de six véhicules, tarant 748 gr, composée de quatre voitures lits LX France - Train et de deux voitures A'c'135c5 DEV-U 58 CPMR, la vitesse maximale de notre machine était encore de 148,2 km/h. A l'échelle 1/1, cette belle « marche aurait valu des félicitations au MECRU et à son « compagnon » ! La gravure est très fine avec des lignes de rivets exactes et complètes. Les rembardes en plastiques sont un peu fortes. Les coffres et le réservoir de T.I.A. sont bien traités. Certains tenders 30 A étaient munis d'une échelle placée derrière la caisse à eau. Le tender 5] 30 A-287, dont la photo figure sur la fiche Loco-Revue 85/86.2.1966, n'en possédait pas. Les côtés des bogies sont bien reproduits, mais nous regrettons l'absence des traverses extrêmes et le mauvais positionnement des sabots de freins. L'aspect de la hotte à charbon est bien respecté. Nous avons admiré l'extrémité côté machine ; lignes de rivets, rambardes, portes de coffres, tous ces détails sont conformes, mais le support de frein à vis devra être complété par un volant. Le chargement de « réglisse » venu de moulage avec hotte à charbon sera avantageusement remplacé par du véritable charbon concassé et finement tamisé (vendu en sachet par Fournitures et Réalisations). Jouef n'a pas muni ce tender de dispositif d'éclairage, ni de fanal gravé sur l'extrémité arrière. C'est appréciable pour l'amateur fine scale qui pourra placer des projecteurs électriques ou des lanternes à l'échelle (M F, Carmina, etc.). Référence 8256. e _c C 462 machines EVOLUTIONS CD CD CO N ro CD sct CO e Transf. en 231.1-I 30.A Sud-Est O bservations csi Prototype 6001. CO CDC. CD à-, E.5 (1, -ci r- o) 7. Dl -7 a), DI s- DI 7,, C0 Dl Dl 231.6-1 à 20 o)rn Csi O C7) co `0rn C-1 ; 7-.ca C a, o -C E co co Q co CO CY ▪ I 231.D 1 à 230 C7) pal CSC." ; 30.A Sud-Est cc O O C1 231.H-1 à 30 DISTRIBUTI ONS -C ca e-C va CD C w 01 5 -o C 0 CO : c. E 127, -0 à- E 2 e o 30.A Sud-Est 7 CI, e `CDrn OC.) E in dép endantes in dép endantes 30.A Sud-Est 30.A Sud-Est -C E W CS1 30.A Sud-Est C 411rn C 0 _c O W E E loto revue 11/77 no 388 585 in à cc, CI e Q CD Co oz) CI



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 1Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 2-3Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 4-5Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 6-7Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 8-9Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 10-11Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 12-13Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 14-15Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 16-17Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 18-19Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 20-21Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 22-23Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 24-25Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 26-27Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 28-29Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 30-31Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 32-33Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 34-35Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 36-37Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 38-39Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 40-41Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 42-43Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 44-45Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 46-47Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 48-49Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 50-51Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 52-53Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 54-55Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 56-57Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 58-59Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 60-61Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 62-63Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 64-65Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 66-67Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 68-69Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 70-71Loco-Revue numéro 388 novembre 1977 Page 72