Loco-Revue n°386 septembre 1977
Loco-Revue n°386 septembre 1977
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°386 de septembre 1977

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (202 x 256) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 42,6 Mo

  • Dans ce numéro : le chemin de fer de Mariefred.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
esparcieux Le chemin de fer de MARIEFRED Fin 1976, un voyage d'affaires de quelques jours en Suède me donna l'occasion de parcourir la région des environs de Stockholm, à 110 km à l'ouest jusqu'à Eskilstuna et à 80 km au nord jusqu'à Uppsala. Mon intérêt pour les chemins de fer grands et modèles me porta à m'informer dans les guides locaux s'il y avait possibilité de dénicher quelques petites merveilles ou curiosités. La mienne de curiosité ne fut pas déçue par la découverte entre Stockholm et Eskilstuna à mi-parcours, exactement à Mariefred, d'un petit chemin de fer à voie étroite style Decauville, de 4 km de parcours, qui retint mon attention pendant près de trois heures, bien que n'étant plus en activité à cette période de l'année. Grâce à la complai- pierre esparcieux sance d'un responsable de la station, je fis connaissance du splendide matériel à voie de 60 cm merveilleusement conservé et rénové pour quelques engins et voitures. Voici pour les amis des chemins de fer et de « Loco- Revue » quelques notes et informations recueillies sur place. Je précise en outre que l'intérêt touristique de la région, très boisée avec de grands lacs, est incontestable. 438 loto revue 9/77 no 386
L'Ôstra Sôdermanlands Jârnvâg (OSIJ ou le chemin de fer de la Sudermanie de l'Est est une organisation idéaliste qui a pour but de rassembler, de restaurer et de présenter en fonctionnement des locomotives et des wagons provenant des chemins de fer les plus étroits de la Suède, c'est-à-dire ceux qui ont 600 mm d'écartement. L'OSIJ compte environ 1000 membres qui supportent l'activité. A leurs moments de loisirs, une centaine de ces membres se transforment en chauffeur de loto, mécanicien, chef de gare, contrôleur, etc., avec pour toute récompense la satisfaction de faire revivre un véritable petit chemin de fer. La société s'établit tout modestement en 1959 sur la voie désaffectée d'une briqueterie. En 1964 l'exploitation de la ligne à voie normale Mariellred-Lâggesta, parcours d'environ 3 km, fut suspendue. La société nationale des chemins de fer suédois (SJ) alors fit don à l'OSIJ de tout cet établissement ferroviaire. Les rails furent défaits et remplacés par une voie de 600 mm. La gare de Mariefred a été construite en 1895. Certaines parties sont maintenant rétablies dans le style de cette époque. La salle d'attente a été aménagée en petit musée. A travers les guichets on voit le bureau muni de téléphone de voie et d'installation télégraphique. Aujourd'hui la gare est adaptée non seulement au besoin du trafic de la ligne exploitée, mais aussi à la nécessité de conserver le vieux matériel. Le dépôt en brique a été transformé en atelier. Un garage a été construit pour préserver les locos et les wagons lorsqu'ils ne roulent pas. Le long du trajet on a placé des pavillons simples, dons de compagnies privées, qui servent de stations. En 1973 une nouvelle voie au départ de Lâggesta a été construite. En faisant des courbes elle franchit par un pont une ligne des SJ. De ce point, le plus élevé du parcours, la voie descend en talus et auboutit après un petit tunnel au nouveau point terminus : Làggesta Sôdra, à côté de la gare des SJ et de la route E3. Les années suivantes cette nouvelle gare va être agrandie et complétée. Aujourd'hui le parcours en voie de 600 est presque de 4 km. Quant aux installations de sécurité, ce chemin de fer a tout ce qu'il faut : signaux, barrières, téléphones, etc. En pleine saison, 18 agents sont de service pour l'exploitation. L'OSIJ possède 8 locomotives à vapeur, 12 loto revue 9/77 no 386 esparcieux 1. Marietred : une gare comme il y a 100 ans 1 2. La remise carrée au terminus de Marietred. 3. Au musée : un autorail antique qui rie renie pas son appellation esparcieux 3 i439



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :