Loco-Revue n°384 juin 1977
Loco-Revue n°384 juin 1977
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°384 de juin 1977

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (202 x 256) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 41 Mo

  • Dans ce numéro : CFA, 4 ans après sur la voie de 38 à Anse...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
tion, sont à la masse du châssis et, pour la file de rail de gauche, par le bogie du tender relié au moteur par un fil souple. Théoriquement ces dispositions devraient assurer une bonne captation, cependant il s'avère que les roues motrices non suspendues, bien qu'un certain jeu vertical existe de construction, ne portent pas toujours correctement, ce qui est le cas dans toute machine, et que par ailleurs, les bogies de la loco ne participent pratiquement pas à la captation étant en partie isolés par leur peinture. Un bon grattage des surfaces en contact avec les pivots de ces bogies remédiera déjà en partie au défaut souligné, mais de petites cordes à piano plaquant les essieux moteurs sur la voie seraient certainement efficaces sur ce plan. Les performances du modèle sont les suivantes : Le démarrage haut le pied s'effectue sous 2,5 V/240 mA. En palier, l'effort de traction est de 150/170 g pour une consommation de 620/650 mA sous 6 V. Avec le tender en tête, cet effort est moins élevé : 120/130 g, en raison du délestage que provoque le coupe, favorisé dans ce sens par le ressort du bogie. liliput En rampe de 4 0/0, l'effort atteint encore 140/160 g pour une consommation de 680 mA sous 7 V, mais tombe à 100 g avec le tender en tête. La vitesse haut le pied sous 12 V (machine non rodée) correspond à une allure réelle de 140/150 km/h et chute peu en charge normale. Le silence du moteur, comme la douceur de fonctionnement et le ralenti sont excellents jusqu'à une allure minimale correspondant à 20/25 km/h réels. En dessous de ce seuil, le moteur fait entendre un léger grognement magnétique, dû au champ important de l'inducteur à aimant permanent, Ir 6 1 à 7 : Les éléments constitutifs principaux de la locomotive 05 Liliput illustrant la conception du châssis avec à l'avant 1"cmp.accment du fumigène. Les ensembles référencés sont livrables au détail de même que diveres pièces détachées. Gros plan sur le modèle Liliput réf. 10502. La distribution est remarquable. En-dessous, le tender déshabillé permet de voir le moteur largement dimensionné, son accouplement élastique, le bloc réducteur et à gauche le volant d'inertie. 342 loto revue 6/77 no 384
et à plus faible allure il décroche au moindre manque de courant. Sur les modèles d'origine, un moteur suisse Maxon avait été adopté, plus silencieux à très bas régime et tenant parfaitement l'extrême ralenti, mais un peu moins puissant. Les performances de ce modèle, qui reproduit avant tout une machine rapide et non de manoeuvres, sont donc très bonnes et à la hauteur de la qualité générale de l'ensemble. Voir rouler ce modèle est un vrai régal notamment à contre jour, condition mettant en valeur la transparence du châssis et les effets cinématiques de ses grandes roues aux fins rayonnages. La tenue de voie est très bonne jusqu'au rayon de 550 mm, les appareils de voie de rayons inférieurs devront être franchis à allure modérée (le fabricant annonce une limite de rayon de 360 mm, mais c'est là une possibilité extrême en pleine voie et à faible allure). Ce modèle est disponible en trois versions distinctes : — Série 05003 époque Il en coloris gris et noir et marquage d'origine de la DR, avec larges déflecteurs, réf. 10 502. Pour information rappelons que le meilleur ralenti tenu que nous ayons observé depuis longtemps est celui de la BB belge Roco, qui correspond à une allure réelle de 9,5 km/h, valeur qui ne peut être améliorée qu'avec une réduction Importante et une captation de courant parfaite. La 05 003 Liliput : la cabine est aménagée et la décoration à la hauteur de la qualité de l'ensemble, c'est-à-dire excellente. — en décoration noire, châssis et roues rouges, réf. 10 504. — D" en décoration et marquage DB, avec déflecteurs Witte, réf. 10 503. — D" en version locomotive de guerre DR, avec plaques de blindage et coloris camouflage, réf. 10 522. Prix de vente conseillé en Autriche (à titre indicatif) : 1980 8S (ce qui correspond environ à 700 F). — Une version carénée en couleur rouge et marquage DR est également prévue parmi les nouveautés 77, réf. 10 501. A noter encore que toutes les versions sont également disponibles dans le système trois rails courant alternatif. Précisons enfin que la décoration en gris et noir ne correspond pas aux normes en usage sur la DR où déjà les machines étaient peintes en noir pour la superstructure, rouge pour tout ce qui était situé sous le tablier sauf les cylindres, mais à la livrée des machines à leur sortie d'usine, ou livrée de photographie I FÉDÉRATION FRANÇAISE DU MODÉLISME FERROVAIRE F F M F le grand virage... Les 2 et 3 avril se sont déroulés à Villiers-le-Bel le XXIV'Congrès de la Fédération française de modélisme ferroviaire, ainsi que le II- Congrès des Animateurs de clubs et modélistes indépendants. La presse spécialisée s'est fait l'écho de ces manifestations et déjà la vaste concertation qui en a découlé montre que ces deux congrès sont le complément l'un de l'autre. Le Comité directeur de la fédération, conformément aux souhaits et à la volonté exprimés par les clubs présents, affiliés ou non, a pris un certain nombre de décisions importantes pour l'avenir de notre passion et il semble nécessaire d'en informer ici l'ensemble de ceux qui s'intéressent au modélisme ferroviaire, qu'ils soient ou non affiliés actuellement. Qu'a-t-il été décidé à Villiers-le-Bel ? Tout d'abord, une assemblée générale extraordinaire qui aura lien en octobre'.977 à Paris, vraisemblablement dans les locaux de la SNCF situés rue Traversière. Cette assemblée générale extraordinaire de la fédération qui aura lieu un samedi, et dont la date sera fixée prochainement aura l'ordre du jour suivant : Modification des statuts, afin'de les adapter aux exigences nouvelles, et à ce propos n'oublions pas que la F.F.M.F. fêtera en 1978 son XXV'anniversaire et que depuis vingt-cinq ans bien des choses ont évolué. L'ensemble des clubs présents à cette occasion participeront à cette élaboration dont le but principal est d'offrir aux associations une structure fédérale parfaitement adaptée à leurs besoins. A cette occasion, les clubs affiliés ou non auront le même nombre de voix pour entériner les nouveaux statuts et ainsi nous espérons que cette réunion verra d'une façon spontanée un grand (communiqué) nombre de clubs nouveaux entrer dans la fédération lui insufflant le sang nouveau qui nous fera progresser d'une façon irréversible dans la recherche des services que les clubs sont en droit d'attendre légitimement de leur organisme de tutelle. Les motions pro7osées et adoptées par la totalité des clubs présents à Vil:iers-le-Bel les 2 et 3 avril et dont la presse spécialisée West fait aussitôt l'écho font également partie des soucis d'évolution du Comité directeur de la fédération. Il sera également procédé, lors de cette assemblée générale extraordinaire, à l'élection du nouveau Comité directeur, celui étant resté en place lors de l'assemblée générale de Villiers-le-Bel et complété à cette occasion n'ayant pouvoirs que jusqu'à l'assemblée générale extraordinaire du mois d'octobre. Il est important l'occasion de cette réunion d'octobre les clubs permettent l'entrée au Comité directeur de leurs représentants, marquant cette résolution d'avenir. Pour cette réunion d'octobre, journée décisive pour l'avenir et le progrès de notre fédération, nous allons rechercher auprès de la SNCF le moyen de permettre à chacun de faire ce voyage de la façon la plus économique possible, afin qu'un maximum de clubs et indépendants puissent y assister. Nous ferons savoir par l'intermédiaire de votre revue les moyens précis mis en oeuvre, au fil des prochains mois, pour permettre la réussite de cette rencontre. Nous invitons d'ores et déjà les clubs français à nous faire leurs suggestions par courrier à : FÉDÉRATION FRANÇAISE DE MODÉLISME FERROVIAIRE Siège social : 13 bis, Place Jules-Ferry 69006 LYON loto revue 6/77 no 384 343



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :