Loco-Revue n°383 mai 1977
Loco-Revue n°383 mai 1977
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°383 de mai 1977

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (202 x 256) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 46,0 Mo

  • Dans ce numéro : le modèle réduit.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
L'ÉLECTRICITÉ AU SERVICE DU MODÉLISME Commande centralisée simple à relais retardés et bloc automatique au niveau des sources. Voir également loco revue N°372, 373 et 378, p.chenevez et courrier des lecteurs dans ce même numio. Transfert banalisé. Un des aspects de la commande centralisée, présentée aux lecteurs en mai 76 et conservée aujourd'hui, consiste dans le regroupement des contacts intéressant un même canton. On voit sur le schéma de base le trait mixte séparant chaque canton du suivant ; hormis les feeders généraux d'amenée des sourcesrelais, un fil unique relie entre eux les éléments nécessaires à chaque canton (relais, contacts, etc.). Cette disposition n'est pas spécialement intéressante en pleine voie et en marche avant, mais elle prend toute sa valeur en présence d'un aiguillage ou si l'on veut inverser le transfert. Pour un aiguillage le schéma se dédouble facilement avec un seul contact inverseur du relais d'aiguille A ; pour le transfert banalisé il faut inverser les deux fils de liaison de chaque canton avec son canton amont et son canton aval, d'où l'utilisation de deux contacts du relais d'inversion générale H. J'ai supposé qu'un aiguillage muni d'un relais A se situait dans le canton 2. Les boutons-poussoirs d'accrochage des sources-traction n'ont pas été représentés, pour plus de clarté, mais bien entendu leur rôle n'est pas modifié. Ils ne sont plus utiles pour la marche arrière et on peut ne les mettre en place que pour les cantons-gare et pour les cantons où stationnent les trains en fin d'exploitation, ce qui est une simplification non négligeable. Le schéma fait apparaître un assez grand nombre de relais et de contacts, mais il ne faut pas oublier que sept cantons sont représentés afin que le mécanisme puisse se comprendre sans ambiguité. TRANSFERT BANALISÉ avec inversion de marche générale. B - relais de voie H - relais d'inversion générale A - relais d'aiguillageX. Y - relais de commande centralisée. Condensateur : 25 uF/25 ou 50 V Diode : 0A9 ou équivalent. X4 >i., X4I l iii.1 X3 X31 X2 xt xo 0 Pi Yt À Yt Y 1 Y AV tt H e-4) a A a oH ep °5-D " A o Ad oH 1. II Il I B42 J 841 I 1 B32 B31 82 BI Y 1 X421 Y Y X41 À M 278 loco revue 5/77 no 383 32 31 II Ir X32 X31] >1 X2 I. >4 X1 42 41 - X
Les détails excitation des relaisX.ont été représentés, les éléments correspondant aux relais Y ont été amorcés et se complètent sans difficulté. Le relais A comporte deux contacts compte tenu de la banalisation du transfert, le contact travail de chaque relais B qui évitait le lancement de l'onde de transfert n'a plus sa raison d'être et a été supprimé, car l'onde de transfert est inversée automatiquement avec le sens de marche. On voit qu'en marche avant (relais H non excité) l'aiguille A est prise en pointe ; le relais A est excité ou non pour permettre le passage du canton 2 au canton 32 ou au canton 31. Le transfert de la source A est assuré du canton 2 au canton 32 par la suite des contacts suivants : — contact travail de X 2 ; — contact travail de A ; — contact repos de H ; — contact repos de B 32. Le verrouillage est assuré lors de l'occupation du canton 32 par le contact travail de X 32 ; le transfert est également assuré au canton 42 s'il est libre. X4 X3 X2 Y H4 Y H3 loto revue 5/77 no 383 H3 0H2 1 B B B B Traction à y'Y I] I X4 À, 4 CL 1 X3 I] X2 I] X H1 Source A Source B Source C Source D X CANTON 1 TRANSFERT BANALISÉ avec inversion de marche propre à chaque canton. B - relais de voie H1, H2 - relais d'inversion de chaque canton. K, Y. - relais de commande centralisée Diodes : BA 148 ou équivalent pour les circuits traction, O A9 ou équivalent pour les ircuits relais. H2 _ocio B2 CANTON 2 X2 YI Y2 Y2 —o En marche arrière (relais H excité) l'aiguille A est prise en talon ; suivant l'excitation du relais A, c'est-à-dire, suivant le passage autorisé du canton 31 ou du canton 32 vers le canton 2, le transfert est assuré de façon à suivre le train dont le mouvement est prévu. Ainsi si un train est accroché à la source A sur le canton 31 et si un autre train est accroché à la source B sur le canton 32, le transfert s'effectuera de X 31 à X 2 si le relais A n'est pas excité, et de Y 32 à Y 2 si A est excité ; de même le transfert est assuré jusqu'au canton 1 et plus généralement jusqu'au prochain canton occupé. On constate au passage la supériorité de ce système d'inversion de marche au niveau des cantons (IMNC) par rapport à l'inversion de marche au niveau des sources (IMNS) ; cette dernière est séduisante par la simplicité du fonctionnement avec une détection symétrique capacitive type DLU sans commande centralisée, mais elle est inefficace si l'on désire banaliser le transfert des sources, ce qui est assez paradoxal puisque généralement l'IMNS est associée à des détections insensibles au sens de marche ; il faut alors créer un relais de sens et recourir à des codages complexes. 279



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :