Loco-Revue n°382 avril 1977
Loco-Revue n°382 avril 1977
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°382 de avril 1977

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (202 x 256) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 40,6 Mo

  • Dans ce numéro : le modèle réduit.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
à br, CC * f moi t L Y 1 1. Le réseau en cours de construction, le plateau résidentiel, à droite, n'est pas encore achevé. 2. Au centre de cette vue d'ensemble, le ruisseau et le petit pont de bois l'enjambant (construit à l'aide d'allumettes plates sur mini-chevrons par l'épouse de M. Lepère-Leenen). Les chiffres de 1 à 8 correspondent aux références données dans le texte en chiffres romain. PLAN GÉNÉRAL DU RÉSEAU écartement HO OOLZ 210 loco revue 4/77 no 382
zone courte d'arrêt et départ sur résistance, suivi d'une seconde section semblable, elle-même commutée sur résistance au moment du départ qui s'effectue ainsi en deux paliers. Le choix convenable des valeurs de résistance permet des mouvements très souples. 5) Le réseau est constitué donc par trois circuits différents, permutables entre eux, plus un circuit à crémaillère qui est en cours de raccordement avec les autres voies afin de permettre l'accès du matériel traction crémaillère aux locaux d'entretien, de l'autre côté de la gare. Le premier circuit, le plus long, est à double voie, circulation à gauche (d'ailleurs généralisée), il longe trois côtés de la table de roulement : ses longues lignes droites permettent de hautes performances, nécessaires à la circulation de trains de prestige, tels que TEE, le Train Bleu, le Paris-Bruxelles-Amsterdam, etc., et des trains de marchandises internationaux. Ce circuit possède trois voies de dédoublement en gare de Neustadt (N) qui permettent des priorités de passage ou départ. Le deuxième circuit, après une rampe de 3,5% à la sortie de la voie 4 en gare de Neustadt, contourne en surplombla brasserie Hilgers (IV) — qui brasse sa propre bière, mais importe aussi des bières d'Alsace, danoises et autres (en fonction du choix de citernes à bière !) —, passe en bordure des jardins entourant les pimpantes villas de la ville haute (VII) et s'élance ensuite dans une longue ligne droite. Laissant à sa droite, de l'autre côté de la tranchée des internationaux, le village de Florenville (F), la voie arrive bientôt en vue de la haute montagne (I) qui domine tout le plateau. Cette montagne sera franchie par un tunnel droit, mais dès la sortie de celui-ci les mécaniciens savent qu'ils doivent redoubler d'attention : un feu d'avertissement double et une légère courbe imposent un ralentissement ou l'arrêt en gare haute de Bergheim (B haut). Cette charmante petite localité a une renommée vinicole flatteuse et un restaurant réputé. Les vignes (W), à portée de la main, près de la gare et du restaurant, sont de fabrication personnelle (je veux dire de la main de Madame). On retrouve également dans la fabrication maison : des clôtures de prairies, un petit pont de bois (matériau de départ : allumettes plates non colorées), des arbres et des mâts supports de caténaire. Les voies en contrebas sont empruntées par les trains rapides et marchandises lourds. Un autre aspect attrayant de cet arrêt en gare de Bergheim-haut est l'hôtel de la Vallée, en bordure de la murmurante rivière d'Asbach. On y accède par la petite route descendant du plateau de la gare : un fiacre ou un taxi vous y déposeront. En cours de route, vous y verrez une blanche chapelle, juchée sur un petit tertre ; elle invite au recueillement, mais les joyeuses noces y sont fréquentes aussi. Toujours en gare haute existe une correspondance avec le petit train à crémaillère conduisant les voyageurs vers la haute montagne. Au départ de Bergheim, le train s'engouffre dans le tunnel du mont Saint-Vith (II) que surplombe le château du seigneur de l'endroit. Peu après la sortie de ce tunnel, les convois franchissent le viaduc : les voyageurs assis à gauche ont une jolie vue sur le petit lac (plage municipale) où se jette la rivière Asbach ; à droite, le regard embrasse toute la souriante vallée de Bergheim. loto revue 4/77 no 382 1 keiser 2 keiser



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :