Loco-Revue n°378 décembre 1976
Loco-Revue n°378 décembre 1976
  • Prix facial : 9,50 F

  • Parution : n°378 de décembre 1976

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (202 x 256) mm

  • Nombre de pages : 74

  • Taille du fichier PDF : 50,7 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Noël.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
Ir fr., TABLEAU DES DIMENSIONS COMPARÉES Motrices TBD Réelle 1/87 Jouef Longueur du châssis 25 080 288,2 288 Longueur H.T 26 230 301,49 303 Largeur de caisse 2 873 33 33 Hauteur du faîte de la toiture au niveau du rail 3 740 43 44,5 Entraxe des pivots de bogies 16 980 195 195 Empattement des bogies 2 700 31 31,5 Diamètre des roues 860 9,8 9,5 Remorques Longueur H.T 25 510 293,2 292 Entraxe des pivots de bogies 16 540 190 190 Ecart dos à dos des flancs de roues 13.6 pour 14,1 selon les NEM. Phare ». ellinair ralle 1111 Ir 3. Le galbe du front avant des motrices comme la gravure en général est très réussi. On remarquera l'attelage à choquelle à l'avant et l'ajourage correct des ouïes latérales d'aération. 4. La transmission par arbre à rotules, solution excellente, permettant le surbaissement maximal du moteur dans la soute. A l'avant : la glissière d'attelage dans le plancher. Orientée en sens inverse, cette glissière, en raison de la queue ovalisée des timons d'attelages, aurait assuré l'attelage court en alignement droit I Aux essais sur le réseau alréen, la rame a montré les performances suivantes : — Démarrage sous 4 V/155 mA ; — Intensité maxi consommée en rampe de 2,5% et en courbe de 450 mm, par la rame de cinq éléments : 190 mA sous 12 V ; — Intensité maximale en palier : 170 mA/4 12 V ; — Vitesse réelle maximale correspondant à l'allure du modèle sous 12 V en palier : 153 km/h, 160 avec la motrice à l'arrière. Le mouvement de la rame révisée comme nous l'avons indiqué est doux et son inscription sur les divers appareils de voie est satisfaisante en marche avant comme en refoulement, grâce aux attelages rigides. Des aménagements et l'éclairage intérieurs sont prévus, mais non encore livrables. En conclusion, la RTG Jouef s'avère dans l'ensemble un modèle réussi si, naturellement, on n'exige pas pour le prix Jouef une qualité mécanique et un équipement dont sont pourvus les modèles actuels les plus évolués. Pour l'amateur exigeant ce sera en tout cas une excellente base de travail pour réaliser une rame plus sophistiquée, avec équipement intérieur complet, attelages courts, prise de courant en tête et queue spéciale pour rames réversibles et, pourquoi pas, dans ce cas, deux éléments moteurs afin de gagner en vitesse de pointe. Précisons que les éléments sont vendus au détail et que l'amateur est donc libre de constituer son turbotrain tel qu'il le souhaite. Prix d'une remorque : 35 F ; prix de la motrice : 97 F. 612 loco revue 12/76 n°378
1/2 La 120 T Métropolitan et son modèle réel : 120 T Ouest N°78 (ire série). METROPOLITAN locomotive 120.T "Bicyclette" de la Compagnie de l'Ouest Impatiemment attendu de tous les fervents amateurs des productions Metropolitan et collectionneurs de machines françaises la 120.T Ouest que nous présentons ici l'était à juste titre, puisque proposée en première place dès le catalogue 1972-73 de Métropolitan. Cette reproduction devait alors se distinguer parmi les modèles du genre, par sa finesse de réalisation et le réalisme de ses moindres détails. Nous avons pu en admirer un merveilleux exemplaire présenté à la Foire de Nuremberg 1973, dû au talent d'un artiste en la matière, M. Bosc. Ce modèle était réellement extraordinaire, mais comme les oeuvres d'art ne peuvent être produites en série et n'ont pas de prix, il fallut se rendre à l'évidence : le modèle était commercialement irréalisable dans la finition du prototype ! C'est donc après de nombreuses vicissitudes, dues au délai de réalisation d'un nouveau prototype et mise sur pied de sa fabrication en petite série que la fameuse 120.T Ouest Metropolitan vit enfin le jour cet été. 2 Ir LA MACHINE RÉELLE Les 120.T Ouest dites » Bicyclettes représentent une série de 150 locomotives construites dès 1858 pour répondre au développement du réseau ferré de banlieue de la Compagnie de l'Ouest, ainsi qu'à l'augmentation du trafic. Elles circulèrent non seulement sur les lignes de banlieue autour de Paris et sur la Ceinture, mais aussi, après leur remplacement par des machines plus puissantes sur les lignes évoquées, jusque sur les lignes des Côtes-du-Nord, du Calvados et centre Bretagne où elles assuraient des services voyageurs légers. Les 120.T Ouest se répartissent en deux sous-séries : 1 à 100 et 101 à 150, qui diffèrent par quelques détails de construction : dimensions de foyer, alésage cylindre, capacité des soutes à eau etc... Les machines 101 à 150, les dernières construites, qui avaient acquis leur forme définitive, sont présentées par la fiche documentaire Loco-Revue 147 série 13. En 1909 les 1 à 150 qui étaient encore en service furent renumérotées 21-601 à 725 Etat. LE MODELE METROPOLITAN La machine reproduite par Métropolitan est la 21-609 et provient de la première série, machines 1 à 100 construites en 1878 par Fives-Lille. Précisons tout de suite que l'ordre numérique à la Compagnie de l'Ouest ne correspond pas à l'ordre chronologique de construction, les plus anciennes machines étant celles de la série 41 à 50 ! (Voir fiches documentairesL.R.) De dimensions principales semblables à celles des machines des dernières séries, les machines 1 à 100 possédaient des caisses à eau moins hautes (3,8 m3 au lieu de 4 m3), ce qui leur conférait une ligne plus élégante, la chaudière étant plus dégagée. Ceci explique la différence montrée par le modèle Métropolitan par rapport à notre fiche documentaire et l'on doit se féliciter de ce choix. Par ailleurs, il faut noter que des spécialistes en la matière, tels que MM. Auzolle et Le Guay, ont fourni les documents de base pour l'exécution fidèle de ce modèle, ce qui est une garantie. De prime abord, le modèle est séduisant par sa structure particulière, sa silhouette pittoresque bien restituée et sa finesse de réalisation. Les détails caractéristiques sont dûment reproduits, l'intérieur de cabine est aménagé, les tampons sont à ressort et la suspension des deux premiers essieux est loco revue 12/76 no 378 613 Ir



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 1Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 2-3Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 4-5Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 6-7Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 8-9Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 10-11Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 12-13Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 14-15Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 16-17Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 18-19Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 20-21Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 22-23Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 24-25Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 26-27Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 28-29Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 30-31Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 32-33Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 34-35Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 36-37Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 38-39Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 40-41Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 42-43Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 44-45Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 46-47Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 48-49Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 50-51Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 52-53Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 54-55Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 56-57Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 58-59Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 60-61Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 62-63Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 64-65Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 66-67Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 68-69Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 70-71Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 72-73Loco-Revue numéro 378 décembre 1976 Page 74