Loco-Revue n°376 octobre 1976
Loco-Revue n°376 octobre 1976
  • Prix facial : 7,50 F

  • Parution : n°376 de octobre 1976

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (202 x 256) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 40,9 Mo

  • Dans ce numéro : le rassemblement vapeur de Leek.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Le rassemblement vapeur de Leek, en mai 76 Le parc de Nienoord, situé à Leek, province de Groningue, aux Pays-Bas, est propriété privée depuis 451 ans et les maîtres du domaine ont su, récemment et avec l'aide de la municipalité, y créer un parc d'attractions fort agréable, avec musée local, zoo, restaurant, promenades et... chemin de fer. Rob, van Dort, responsable de la partie ferroviaire, secrétaire pour la « région Europe de la sympathique « Brotherhood of live steamers d'origine américaine et qui tente entre autres de normaliser les éléments essentiels des chemins de fer miniatures, organise chaque année un rassemblement de vaporistes particulièrement intéressant et attractif. Nous étions sept Français à faire le voyage, pour la première fois dans les annales de Nienoord, et nul ne le regrette. Les photos de J.-C. Caillault rendent bien quelques aspects de cette réunion remarquable où, autour de la cinquantaine de vaporistes de tous poils, se pressait une foule dense et envahissante, ne perdant pas un geste de ceux qui s'activaient autour de leurs engins. Mais, plutôt que de faire de la littérature, voici une énumération de ce que nous avons vu — liste non limitative, mais que le lecteur veuille bien pardonner si l'auteur n'a pas pris de notes, partagé entre son propre matériel, celui des autres, la photo et les innombrables conversations en un joyeux sabir où l'anglais était quand même dominant ! — Un réseau permanent en 7 1/4" de plus de 400m, où circulaient deux locos vapeur d'allure hollandaise, la Ten-Wheel étant d'origine une « Royal Scot », et un ou deux diesels, avec tout un assortiment de wagons marchandises et de « voitures voyageurs » où s'entassaient jeunes et moins jeunes... Le tout avec gare, quais couverts, P.N. automatique, etc. — Une ligne à voie unique, en forme de triangle, en écartement 200 mm, où évoluait la magnifique Black Five de Luc Tennstedt, toujours prête à s'arracher les tripes face à l'effort de grimper une trentaine de gamins en 50 c/.0. — Un très bon circuit surélevé pour le 5" et le 3 1/2", d'un périmètre de quelque 300m, avec six voies de préparation disposées en arc de cercle. — Un circuit portable en voie de 58 mm, écartement normalisé en Hollande depuis la réalisation de Madurodam (1/25). — Un circuit portable en voie de 45 mm (écart. 1), d'environ 25/30m, avec voies de garage. — Un réseau HO d'une surface de quelque 80 m2, entièrement automatique, y compris effets lumineux de lever et coucher de soleil, avec un décor d'un réalisme excellent jusqu'au moindre détail et dont je n'ai su compter le nombre de véhicules traction et remorqués... Il faut dire qu'en ces jours de fête vapeur » il était délaissé et hors tension traction. — Un atelier équipé et ouvert à tous pour leur permettre d'effectuer d'éventuelles interventions. — Des facilités gratuites : eau, charbon, alcool, bois... Et aussi : jean villette 1 caillault — Bien entendu, une participation hollandaise très importante où, pour les locos, dominait le 5" anglais, un nombre élevé de locos avec chaudière tubulaire en 1, dont une formidable 140 WD tirant inlassablement sa rame composite de six voitures à bogies et quinze wagons marchandises (bravo, Koos Beekhuis !). Remarqué aussi, en dehors d'une Shay en 5" construite par M. De Jonck avec des cylindres de chez Stuart, une 230 de la série construite en Suède en 45/46 à quinze exemplaires pour les NS, inachevée, une magnifique GTO/3 (242 tender des NS) d'une grande finesse d'exécution, et tout un lot de locos routières d'inspiration british ou free lance, sans compter les machines fixes... — Une très forte participation allemande avec notamment en 5" une 150 de toute beauté, d'une puissance étonnante, équipée d'un tender-bassin encore inachevé et sur lequel le constructeur-mécanicien ou son fils s'asseyaient — ce qui, pour du 5", est un tour de force ; la belle 140 de notre ami Georg Putz, filant belle allure ; la superbe loco-tender 2C2 Margret » ; une paire de délicieuses 020 et 021 à voie étroite en 3 1/2" Manfred Knupfer et sa voie et, en 7 1/4", deux engins à vous couper le souffle, en cours de construction : une type 23 et la — fameuse entre toutes — Pacific bavaroise. 470 loto revue 10/76 no 376
— Nos amis britanniques, William Eve avec sa GW dock shunter en 7 1/4", Norman Spink et son excellente GW 060 PT » Pansy (ce doit être bien la troisième qu'il fait), Norman qui tint son stand de plans et de pièces de fonderie pour le plus grand plaisir de certains qui ont fait des affaires — je connais une future Maid of Kent dans la région de Metz... Adam Harris, de Guildford, avec sa loco routière ; et tout un lot de machines en 3 1/2" où nous avons particulièrement aimé une single du LB et SCRIwy qui eût enchanté feu J. N. Maskelyne. — Et nos amis belges bien connus : Descamps, Tennstedt, Loosen qui — jugez du peu — a entrepris la construction d'une Crampton en 7 1/4" : j'ai vu ses premiers modèles pour la fonderie. — Sans oublier les séances cinéma vapeur, le tr Jin vapeur réel entre Leek et Groningue, soit 22 km, circulant sr écialement pour nous, et aussi (il faudrait peut-être en prendre de la graine en France...) le lunch de midi et les tasses de café gratuites pour les exposants et ceux qui les accompagnent éventuellement, la ballade gratuite en bus pendant trois heures, avec visites folkloriques... Quant à nous, hormis la vaillante Shav-Marcet améliorée qui attira bien des commentaires et de l'intérêt, une superbe Atlantic du GNR (large Ivan), modèle remontant à 19'.0 mais restauré dans sa livrée verte, noire et grenat, qui ne put circuler faute de voie en 63,5 mm — ce sera pour l'an prochain, promis — la seule machine qui fonctionna fut la 220 en 5" du HuP & Barnsley, déjà connue des 4 caillauTt loco revue 10/76 no 376 caillault 2 caillault 3 caillauit 1 - André Rambault prêt au départ. 2 - Georg PUtz et sa 1.D en 5". 3 - 242 tender N.S en "I". 4 - Un locotracteur diesel DR en 5". 5 - La piste en I avec la Shay Marcet au premier plan. lecteurs de LocoRevue. Voici quatre longues années qu'elle n'avait plus fonctionné et elle nous donna bien du souci, surtout à tenir le timbre, et sans la patience d'André Rambaut et de Pierre Aubert nous n'aurions pas fait nos tours de circuit. Une machine modèle nécessite toujours quelque entretien et des mises au point — alors il faut s'en servir, aussi souvent que possible. Voici un aperçu de Leek. C'était bien. Allez-y l'an prochain, vous ne serez pas déçu, même si vous n'êtes que spectateur. Et ce sera une bonne occasion de voir (ou revoir) l'enchantement de Madurodam et, à deux kilomètres de là, le réseau 7 1/4 de La Haye, Milistrhelaan où son bien sympathique secrétaire, M. Hendrickx, sera ravi de vous accueillir. NOTA. — Il a été décidé au sein de la Brotherhood of live steamers qu'il n'y aurait plus dorénavant qu'une seule réunion vaporiste annuelle dite « internationale ». La multiplication des manifestations du genre constatée ces derniers temps avait en effet pour résultat une désaffection des participants envers les plus marquantes, les modélistes ne pouvant participer à toutes. L'an prochain donc la grande réunion vaporiste aura lieu à Leek, en 1978 ce sera probablement en RFA et en 1979... chez nous. 471



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :