Loco-Revue n°374 jui/aoû 1976
Loco-Revue n°374 jui/aoû 1976
  • Prix facial : 9,50 F

  • Parution : n°374 de jui/aoû 1976

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (202 x 256) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 43,3 Mo

  • Dans ce numéro : les choses vues et entendues à Châtellerault.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Commande des TVR par le canton : Pour réaliser cette commande, il suffit de contrôler la charge du condensateur de temporisation à partir de la voie pendant les intervalles entre impulsions. Si la voie reçoit une tension continue à travers une résistance, le condensateur se chargera et la valeur de la résistance déterminera l'accélération. Si cette tension est ensuite réduite, le condensateur se déchargera, provoquant le ralentissement du TVR. La résistance se trouvant à ce moment dans le circuit de décharge réglera la décélération. Enfin, si un TVR pénètre sur une section de voie ne comportant qu'une résistance non alimentée et shuntant les deux files de rail, le condensateur se déchargera totalement. Le TVR s'arrêtera sur une distance fonction inverse de la valeur de la résistance. L'autocommutation des résistances par le cheminement du TVR rend le dispositif on ne peut plus simple. Ainsi, pour obtenir une procédure d'arrêt en trois étages, il suffit de brancher sur les trois sections consécutives d'un canton : — une résistance reliée à une tension déterminent le ralenti pour la première ; — une résistance reliée à une tension plus faible pour la vitesse de pré-arrêt pour la seconde ; — une résistance shuntant la voie sur la troisième. Pour bien comprendre la commande des TVR, nous demandons aux lecteurs de se reporter à la fig. 3 qui représente le schéma des commandes de régulation d'un canton. Dans son cheminement, le TVR rencontre d'abord la section Al : — Si cn + 1 est libre, le relais est en fonction travail et le condensateur reçoit par la voie du — 12 V à travers R'3. Il conserve donc sa charge et la vitesse du TVR est inchangée. — Si cn + 1 est occupé, le relais est au repos et le condensateur reçoit une tension inférieure à 12 V à travers R8. Il se décharge alors jusqu'à cette tension et le TVR ralentit. La résistance R10 règle la vitesse de ralenti et R8 règle la décélération. En vitesse de ralenti, le TVR rencontre ensuite la section A2 : — Le relais étant toujours au repos, le condensateur se trouve en présence de la résistance R9 dans laquelle il se décharge et le TVR s'arrête sur une distance réglable par R9. A la reprise, le relais passe en travail et le condensateur se charge à travers R'3 jusqu'à la valeur de tension que lui impose la mémoire du TVR. Il convient de remarquer que dans le circuit de charge et dans le circuit de décharge on trouve toujours deux résistances, l'une 362 Cn +1 relais occupation aval B B -n A2 A 1 I B, 4 2 0 Al 03 02 o A 2 Al Dl D4 i I détection R9 R 3 R diodes 1 N 4001 R10 R11 — rét T— + ; Fig. 3 : Schéma des commandes de régulation en bloc automatique (détection à relais). R 3 = délai d'accélération. R 8 = décélération. R 9 = distance d'arrêt. R 10 = réglage vitesse de ralenti. Le courant traction délivré par la source spéciale au système TVR est un courant haché à 120 Hz environ (impulsions rectangulaires). sur le TVR, l'autre sur le canton. Cela permet de simuler l'inertie sur le TVR et de la corriger éventuellement sur chaque canton en fonction du profil de la voie. L'application des tensions de commande vitesse sur les sections de voie nécessite un découplage absolu du circuit d'alimentation traction. Ce découplage est obtenu au moyen des diodes D1, D2 et D3 (1 N 4001 ou équivalent). Ici il faut ouvrir une parenthèse pour préciser deux points à ne pas oublier. Lorsqu'un TVR est à cheval sur une coupure entre deux sections de voie : — Si les deux sections appartiennent au même canton, le TVR reçoit deux ordres contradictoires s'il est en procédure de ralentissement. Par exemple, un TVR à cheval sur Al et A2 reçoit l'ordre de ralenti par Al et l'ordre d'arrêt par A2. L'ordre d'arrêt est prioritaire, de sorte que dès que la motrice est engagée sur A2, le condensateur commence à se décharger. Si la distance d'arrêt a été réglée courte, on peut fort bien obtenir l'arrêt avant que la motrice ait quitté la section Al. — Si les deux sections appartiennent à deux cantons adjacents, le canton aval détecte une présence, transmet l'information en amont et le TVR qui, à ce moment, a encore ses roues dans la section arrêt du canton amont, freine à mort et peut même s'arrêter. La situation est sans issue. Pour pallier ce défaut, qui apparaît dans tous les systèmes de block, mais s'avère ici particulièrement gênant en raison du principe même des TVR, deux solutions peuvent être adoptées au choix. Une simple, qui ne convient que si l'on n'envisage pas la double traction avec machine en queue l'autre, plus élaborée, qui autorise toutes fantaisies d'exploitation. Dans le premier cas, il suffit de prévoir, après la section A2, une petite section B que nous appellerons « section verte » parce qu'elle ne reçoit aucun ordre de ralentissement ou d'arrêt. Par contre, elle reçoit l'ordre « voie libre » en permanence. La section B doit avoir une longueur au moins égale à celle du TVR le plus long, tout en restant la plus courte possible. Elle va nous compliquer la vie pour les voies banalisées, mais elle est absolument indispensable. loto revue 7/8/76 no 374
Dans la seconde solution, un circuit à condition devra être adopté, qui ne donnera l'ordre d'exécution de la procédure arrêt du canton en cours de libération que lorsque le train entier aura effectivement libéré le canton (premier temps : la presse étrangère Miniaturbahnen Nous commençons par le numéro de mai de cette revue pour signaler un article « Live Steam in HO qui concrétise le rêve de nous tous : c'est un reportage détaillé sur une merveille qui va être produite en série par une firme allemande, une 050.T (BR 94), à vapeur vive avec cylindres et embiellage réellement fonctionnels (et non un moteur à cylindre oscillant interne, par exemple), inversion de marche et chauffe électrique par la voie (deux ou trois rails), ce dernier détail permettant, avec une alimentation assz puissante que le constructeur peut fournir, la conduite à distance moyennant, cependant, un temps de réponse assez long — ce qui, tout compte tait, est un charme de plus ! De nombreuses photos, un plan en coupe et l'adresse de la firme peuvent renseigner ceux qui rêvent de « chauffer = en HO... Eisenbahn Magazin Le numéro de juin est à signaler pour un plan de réseau de type industriel, avec ses nombreux passages inférieurs ou supérieurs par des ponts métalliques, ses bâtiments attrayants et son tracé très astucieux pour un encombrement vraiment minime. Eisenbahn Amateur Cette revue rappelle, pour juin, que sa vocation première est d'être le lien entre les clubs suisses, en donnant le compte rendu de l'assemblée des délégués SVEA à Genève : avec 54 clubs solidement unis, l'association suisse est puissante et va de l'avant d'un pas serein... un bon article, en outre, sur le nouveau matériel à voie métrique du « Trogener Bahn », et un autre à signaler sur le « Blonay- Chamby » qui mérite plus que jamais la visite d'amateurs français. Model Railroader Nous sommes toujours admiratifs devant les « logging », c'est à-dire ces réseaux forestiers où les troncs d'arbres se mêlent merveilleusement aux traverses inégales des voies, aux planches disjointes des baraquements, aux tréteaux des ponts ou des châteaux d'eau : encore un splendide modèle du genre dans le numéro de mai. Der Modelleisenbahner Pour passer d'un extrême (géographique et politique) à l'autre, cette revue d'Allemagne de l'Est, toujours intéressante, nous fait visiter — chose rare à ce point que c'est une véritable première pour nous — un réseau d'un amateur d'URSS : M. Anion Ziprljan, de Kiev, Rép. soc. d'Ukraine. A noter l'usage du « TT qui semble être très prisé dans les pays de l'Est. (Mai 1976.) loco revue 7/8/76 no z. changement de feux ; deuxième temps : exécution). Signalons encore que le détecteur de présence à diode est placé dans le retour commun (pôle +), ce qui permet de n'avoir qu'un seul détecteur par canton Italmodel Ferrovie quel que soit le nombre de ses sections de voie. Bien entendu, l'inverseur de polarité nécessaire pour les voies banalisées devra être placé entre le détecteur et la voie. (A suivre Alimentation pour TVR) Un article sur les FS durant la première guerre mondiale (faisant suite à un autre plus ancien) nous montre une Intéressante scène de pénétration sur le PLM entre autres choses. Une inédite description des chemins de fer « Calabro-Lucane avec ses touchants autorails à deux essieux qui prennent des allures d'autobus mis sur rails, un article sur le système français « Hanscotte « et un autre sur la réalisation de ponts métalliques : voilà de quoi justifier la lecture du numéro d'avril reçu tout récemment. Railway Modeller Un réseau dans une bibliothèque basse : cette description très passionnante se poursuit dans les numéros de mai et juin et semble concilier le manque de place et la possibilité d'éviter l'installation du réseau dans une cave ou dans un grenier. Un autre, le « Trollesbury Llight Railway », justifie l'adjectif « Light » en ce qu'il est très facilement portable et s'installe, en un tour de main, sur les meubles du salon pour déployer, au moyen d'astucieux éléments dépliables, un paysage d'un rare réalisme, surtout au niveau des accessoires de gare (grues hydrauliques ou non, château d'eau, etc.). Un très joli moulin, perdu dans une lande aussi sauvage que caillouteuse, forme un sujet dont le modèle en 00 fait se demander où est la réalité sur les photos : en fait, toutes les vues sont du modèle ! Avec la liste des curiosités ferroviaires pour cet été, voilà pour le numéro de juin de notre excellent confrère britannique. N.B. — Certains amateurs que nous avons eu le plaisir de rencontrer en divers lieux où souffle l'esprit ferroviaire se sont plaints de la difficulté, rendue plus irritante par leur intérêt réel pour cette revue de presse étrangère, qu'il y a à trouver ces périodiques. Bien sûr, dans la mesure où cette revue de presse ne concerne pas les amateurs abonnés à ces périodiques, mais ceux qui achèteront tel ou tel numéro en fonction d'un article donné, ils peuvent obtenir éventuellement de leur détaillant habituel de faire comme certains revendeurs parisiens qui les ont régulièrement, ou d'un libraire (surtout spécialisé dans les revues étrangères ou techniques), de les leur commander. Sans aucune publicité payée, citons « Hobby Train à Paris qui semble tenir à avoir un véritable rayon de revues étrangères très suivi et, parmi les librairies, « Brentano's » qui, au 37, avenue de l'Opéra, offre un rayon spécialisé de littérature ferroviaire étrangère, avec, en outre, un bon choix de revues. Mais il y a intérêt à faire ses achats dès les premiers jours du mois ! C.L. NDLR : Le plus simple sera souvent de commander le numéro désiré directement à l'éditeur, en joignant par exemple des coupons de réponse internationaux pour le montant correspondant. Dans ce but, nous publions encore une fois les adresses des éditeurs respectifs, avec le prix des publications dans la monnaie de leur pays, mais attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que nous ne pouvons publier ces données dans chaque numéro. Aux prix indiqués, il convient d'ajouter le port. Miniaturbahnen : Miba-Verlag, Spittlertorgraben 39, D-8500 Nürnberg (3,90 DM)C.C.P. 573 68-857 Nürnberg. Eisenbahn-Magazin (4,- DM) : C.C.P. 136-10-432 Essen Alf Teloeken Verlag, Postfach 320 109, D-4000 Düsseldorf 30 Eisenbahn-Amateur (3,20 francs suisses) : Otto Gerber, Trottenstr. 84, CH-8037 Zürich.C.C.P. 80-23188 Zürich Mode/Railroader (1 dollar) : Kalmbach Publishing Co, 1027 seventh Street, Milwaukee, Wi 53233 U.S.A. Italmodel Ferrovie (1800 Lit) : La Modeltecnica, Via Bruno Buozzi 10, 1-45100 Rovigo. Railway Modeller (0,35 L) : PecoPublications, Beer, Seaton, Devon EX12 3NA, Angleterre. 363



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 1Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 2-3Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 4-5Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 6-7Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 8-9Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 10-11Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 12-13Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 14-15Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 16-17Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 18-19Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 20-21Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 22-23Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 24-25Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 26-27Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 28-29Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 30-31Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 32-33Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 34-35Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 36-37Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 38-39Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 40-41Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 42-43Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 44-45Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 46-47Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 48-49Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 50-51Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 52-53Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 54-55Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 56-57Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 58-59Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 60-61Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 62-63Loco-Revue numéro 374 jui/aoû 1976 Page 64