Loco-Revue n°357 janvier 1975
Loco-Revue n°357 janvier 1975
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°357 de janvier 1975

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (202 x 256) mm

  • Nombre de pages : 62

  • Taille du fichier PDF : 40,6 Mo

  • Dans ce numéro : il y a 130 ans, le premier bureau ambulant français était mis en service.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
(c'est-à-dire exactement 26.400 m au 1/220), alors que la restaurant devrait mesurer pour sa part 125 mmh.t. Ceci dit, le nombre de baies est exact pour l'ensemble des voitures dont la largeur comme la hauteur sont exactes. Les vitrages sont rapportés avec cadre métalise en relief et la décoration est suffisamment nette pour que les plaques de destination soient lisibles à la loupe, ce qui est une performance à cette échelle. L'ensemble des caisses comme IL> bogies type Minden finement gravés et les roues, sont en plastique. Une plaque en acier doux formant lest complète chaque voiture et leur roulement est très ! ion. Les références de ces matériels sent les suivantes : Avm 8724, Apm 8725 et WRm 8726. Prix : 47,50 francs la voiture. Mark lin Z : Voitures TEE rouges et crèmes ; de haut en bas : ire classe à compartiments, lre classe à couloir central et restaurant. A TRAVERS LES CLUBS A.A.A. T. V. Dernière marche de la 241-P 9 Conduite par l'ancien titulaire de la machine, M. Ferron, chef de conduite, assisté de MM. Chesneau et Boscher, tous trois du dépôt du Mans, la dernière 141.P 9 de ce dépôt a quitté Le Mans le lundi 16 septembre pour gagner, par Tours et Bordeaux, Guitres. Exceptionnellement, cette machine haut le pied » tirait un wagon chargé de briquettes, car désormais le combustible est plus que rare au long des lignes SNCF, pour une « vapeur ». Son graphique de route (448 km) était établi à 80 km/h, le parcours Bordeaux-Coutras étant effectué en marche arrière afin que la machine arrive à son ultime port d'attache » dans le bon sens. Construite par la société Schneider-Le Creusot, cette Mountain faisait partie des 35 dernières machines à vapeur construites pour le réseau SNCF. Elle sera la quatrième et dernière de la série a être ainsi sauvée de la démolition. La 241.P 30 est en Suisse, à Vallorbe ; La 241.P 17 au Creusot ; La 241.P. 16 au Musée des chemins de fer à Mulhouse ; Et la 241.P 9 à Guitres. Portant les numéros de construction 4911 et FO 746, éprouvée à 30 hpz, le 6 février 1948 à Chalon-sur-Saône, elle fut affectée en premier service au dépôt de Dijon-Perrigny. Mutée le 20 octobre 1952 à Marseille-Blancarde, elle arrive au dépôt du Mans le 28 juin 1962 et son dernier train commercial fut le 10720 Nantes-Le Mans, le 22 septembre 1969, encore que le 17 juin 1973 elle tracta un spécial » Le Mans-Mézidon- Le Mans pour le Cercle ouest parisien d'études ferroviaires (COPEF). Garée depuis « en bon état, après avoir parcouru 1 679 308 kilomètres, elle n'en e pas moins reçu un petit coup de neuf » avant son ultime départ, qui fut suivi par de nombreux nostalgiques de la vapeur ». La 241.P9, offerte per la SNCF à l'AAATV, quitte le Mans pour Guitres (voir également Loco- Revue AI° 356 page 581). 38 Cliché BREAUrrrrr-i r r r ri A.P.P.E.V.A. L'Association Picarde pour la préservation et l'entretien des véhicules anciens (APPEVA), qui exploite le petit train à vapeur Froissy-Cappy-Dompierre, a tenu son assemblée générale annuele le dimanche 13 octobre. Dans la matinée, le chef-mécanicien Léon Dubois et son équipe ont conduit avec maestria un train spécial à vapeur de Froissy au plateau de Dompierre. L'après-midi, à la mairie de Cappy, le bilan de la saison 1974 a été présenté et commenté. Il est assez bon, puisque plus de 13 000 personnes ont emprunté le petit train depuis Pâques. Les visiteurs ont particulièrement apprécié le nouveau parcours, prolongé au début juin au « Bois à Cailloux » et fin août au plateau de Dompierre. La rampe en forêt (montera ? montera pas ?), le long tunnel et le viaduc ont provoqué quelques émotions et maintenu l'intérêt de la promenade, qui dure maintenant une heure et quart. Mentionnons que 5 500 personnes en groupes sont venues en vallée de Somme suite à l'action promotionnelle des animateurs du petit train : enfants de centres aérés, personnes du troisième âge, amicales, sociétés sportives, etc. L'Association a pu acquérir l'ensemble des installations ferroviaires de la sucrerie de Dompierre (voie ferrée de 5 km et matériel roulant) grâce à un emprunt que la Chambre de commerce de Péronne e bien voulu garantir. Un certain nombre de travaux d'aménagement sont prévus, pour abriter le matériel et faciliter l'exploitation. Quant à l'Association elle-même, elle se porte bien, puisqu'elle compte maintenant 315 membres cotisants, soit une augmentation de 20% par rapport à l'an dernier. Mais les membres venant sur le tas demeurent en nombre limité, et il est fait appel aussi bien aux amateurs désirant participer bénévolement aux activités de l'Association, qu'aux anciens professionnels susceptibles d'apporter leur qualification et leur expérience. APPEVA, B.P. 7A, 80001 Amiens Cedex. J. P.15-10-74.
LE CHEMIN DE FER DE LA BAIE DE SOMME Rappel historique. Après la fermeture de la ligne Noyelles-sur-Mer - Le Crotoy (8 km), le CFBS a repris l'exploitation touristique au cours de l'été 71. Il disposait pour ce faire des véhicules suivants : une machine 020.T Corpet, une voiture à bogies, une voiture à deux essieux, un fourgon à deux essieux. Un autorail à deux essieux, équipé d'un moteur diesel de 80 ch à un seul sens de marche normale, permettait en outre soit d'assurer un service voyageurs minimum, soit la traction de wagons de travaux. Ce matériel avait été remis en état par les membres de l'association. C'est à la fermeture de la ligne Noyelles-sur-Mer - Saint- Valery - Cayeux (20 km), intervenue le 31 décembre 1972, que fut créée, par des membres de l'association, une société pour l'exploitation de l'ensemble du réseau (dit des Bains de Mer). Le matériel roulant employé sur cette dernière ligne est venu renforcer le parc existant. Actuellement, deux machines 020.T, deux locotracteurs sur châssis de machines à vapeur 030, des autorails, une dizaine de voitures et fourgons ainsi que de nombreux wagons à marchandises permettent l'exp'oitation des deux lignes totalisant 28 km dont 6 km sur voies SNCF à quatre files de rails. D'autre part plusieurs machines à vapeur de types divers sont abritées en attente de restauration. Un tramway et sa remorque (en provenance de Genève) font également partie des richesses historiques de l'association. L'association travaille actuellement à la remise en état d'une Buffaud & Robatel, type 031.T, à cabine inversée. Rôle de l'association. Le but primordial de l'association est la restauration et l'entretien du matériel roulant, activité qui se poursuit toute l'année. Elle organise des séances de travail le week-end, en général toutes les deux semaines. Cela n'empêche pas les membres qui ont la facilité de le faire de venir plus souvent respirer l'atmosphère du dépôt-atelier. Les jours fériés, il y a toujours des amis sur le réseau. Pour réaliser l'indispensable lien entre les membres, l'Association édite un petit bulletin paraissant tous les deux mois. La cotisation annuelle, de 40,00 francs pour les membres actifs, 100,00 francs pour les membres bienfaiteurs, permet l'achat des matériels nécessaires à l'activité de l'Association. AMIS DE LA VAPEUR Les « Amis de la vapeur du Mans ont décidé eux aussi de sauver une vénérable vapeur vouée à la démolition. Ils ont racheté dans une sucrerie de RANG-DU-FLIERS, dans le Pas-de-Calais, une pittoresque 020 construite en 1887 aux ateliers d'Anzin et qui rouillait sur les voies de service de la sucrerie après avoir tracté des trains ouvriers jusqu'en 1940. La rénovation de cette machine : "l'Union 7" — en relativement REVUE DES REVUES (suite de la page 23) VOIE ETROITE NUMÉRO 23 (74-4) — JUILLET-AOUT 1974 Nouvelles du chemin de fer touristique Froissy Cappy : mise en service de la section Cappy-Bois à Cailloux. — Le Vale of Rheldol Railway (Grande-Bretagne). — La remise en état des machines à vapeur sauvegardées (suite). NUMÉRO 25 (74-6) — NOVEMSREDÉCEMBRE 1974 L'assemblée générale 1974 de l'APPEVA. — Chemins de fer régionaux : ligne Dunières Saint-Agrève. — Chemin de fer de la Baie de la Somme. — Le Nyon - Saint-Cergue. Morez (Suisse). Abonnement (6 numéros) : 12,00 F étranger : 16,00 F. s'adresser à APPEVA, B.P. 7 A, 80001 Amiens Cedex. REVUE GENERALE DES CHEMINS DE FER JUIN 1974 Les locomotives électriques BB 7200 et BB 22200 de la SNCF, par Robert Boileau, avantpropos de Jean Dupuy. — Panorama de la formation à la SNCF. — La commande automatique des itinéraires par les trains. — Indexation active, application à Paris - Austerlitz. La modernisation des gares de la ligne Paris Meaux. — L'expérimentation du turbotrain RTG 01. — Nouvelles internationales. — Bibliographie. — Sommaire Indexé. OCTOBRE 1974 Un grand dirigeant ferroviaire quitte son commandement. — Oit en est la réforme de la S.N.C.F. — Analyse de l'avenant du 30 mars 1974 au contrat de programme constitué par les échanges de lettres des 16 et 25 juillet 1969 et 22 et 30 novembre 1974 entre l'Etat et la S.N.C.F. — L'organisation "Transcéréales". — La for- JANVIER 1975 bon état vu son âge — demandera plus de 1000 heures de travail à première estimation. Elle se fera en gare de Connerré- Beillé (Sarthe) dans l'un des dépôts vapeur », aujourd'hui libérés, du chemin de fer départemental de Mamers à Saint- Calais, une convention étant intervenue en ce sens entre la Régie et les Amis de la vapeur. D'un poids de 18,5 tonnes, cette machine e été amenée par plateau routier le mercredi 16 octobre 1974. CFV VILLEMOMBLE Nous apprenons la naissance d'une nouvelle association : le club ferroviaire de Villemomble, dont le but actuel est la réalisation d'un réseau à l'écartement HO, système à deux files de rails, dans le local du club. Le président du club est M. P.Wiseler, assisté de deux vice-présidents dont les noms ne sont pas inconnus aux lecteurs de Loco-Revue puisqu'il s'agit de M. Laurent dont le réseau a été présenté en 1963 et M. Gennesseaux, dont le réseau e été présenté en décembre 1972. Pour tous renseignements, s'adresser au secrétaire, M. Claude Scribe, 7, boulevard Pasteur, 93320 Les Pavillons-sous-Bois. FERROVIE E MODELLISMO FERROVIARIO Ce titre dont la traduction est inutile, est celui d'un nouveau bulletin joliment présenté sous couverture couleur, édité par le groupement des modélistes ferroviaires de la Campanie, dont le siège est à Naples. La publication est trimestrielle et le numéro 3 est le dernier paru. Nous y trouvons des articles sur les fibres optiques pour les signaux modèles, des idées pour le décor du réseau, un article à suivre sur l'électrification du réseau (bloc automatique), une rubrique philatélique, des pages de modélisme, d'histoire ferroviaire et des petites annonces. Nous félicitons ce club pour son dynamisme et en rappelons ci-dessous l'adresse à toute fin utile : GFC Palazzo Réale, 80132 Napoli. CSACF STRASBOURG Sous le titre de : Club strasbourgeois des amis du chemin de fer, un nouveau club vient également d'être créé à Strasbourg. Le siège du club est 27, rue des Juifs, Strasbourg et celui-ci est animé par M.C. Truong-Ngoc. Au programme des activités sont prévus : visites d'installations ferroviaires réelles, conférences-débats, films, préparation d'une exposition, etc. L'association dispose d'une bibliothèque technique. Pour tous renseignements, téléphoner au 35.51.20. mation commerciale des cadres de la S.N'.C.F. — Connaissances nouvelles sur la résistance à l'avancement des rames à très grande vitesse (expérimentation du TGV 001). — L'évolution des transmissions télégraphiques et téléphoniques sur le réseau du Sud- Ouest de la S.N.C.F. au cours des quarante dernières années. — Mise en service de nouveaux wagons-poste. — Nouvelles internationales. (En France, à l'Etranger). — Sommaire indexé. Abonnement 1975 : France : 100,00 F — Etranger : 120,00 F. CHEMINS DE FER REGIONAUX ET URBAINS NUMÉRO 125 — 1974 — V (couverture couleur) Editorial. — 80 ans de traction sur les CFD Vivarais. Lozère. — Strasbourg : vers un métro léger ? — Vapeur et cinéma. — Grande première en Allemagne de l'Est pour la FACS. — Nouvelles brèves. — Nouvelles des chemins de fer touristiques. — Bibliographie. — Avis divers. Le numéro : 12,- F ; abonnement (6 numéros) : 45,- F. S'adresser à la F.A.C.S.,C.C.P. 16471 - 89 Paris. REVUE DU RAIL NUMÉRO 16 — DÉCEMBRE 1974 Numéro consacré entièrement au chemin de fer mixte adhérence et crémaillère à vole étroite Brigue - Vlège Zermatt. Le numéro : 5,40 francs suisses ; abonnement (4 numéros) : 18,80 francs suisses. S'adresser à la revue, 6 chemin d.e l'Avenir, CH-1860 AIGLE,C.C.P. 18-3689 CHEMINS DE FER NUMÉRO 307 — AVRIL 1974 Prologue en forme de rétrospective. — Le bogie Y 32. — En marge de l'étude sur le bogie Y 32. — Essai de voitures Eurofima. — La ligne internationale du Simplon. — Le chantier d'essais des Landes : appareils de voie franchissables en déviation à grande vitesse. Le numéro : 12,00 F (étranger : 14,00 F) à l'AFAC (CCP 1334-56 Paris). Abonnement (6 numéros) : 60,00 F, étranger : 70,00 F à l'AFAC ou aux Editions Loco-Revue. 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :