Loco-Revue n°211 octobre 1961
Loco-Revue n°211 octobre 1961
  • Prix facial : 2,50 F

  • Parution : n°211 de octobre 1961

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (198 x 256) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 58,5 Mo

  • Dans ce numéro : les petits moteurs électriques.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
société anonyme au capital de 4 500 000 francs, dite « Compagnie des tramways à vapeur du département de l'Aude » (T.A.), dont M. Hély d'Oissel assure la présidence du conseil d'administration. La substitution de cette société, en tant que concessionnaire du réseau départemental, à M. Hugues Bardol est approuvée par décret du 8 mars 1899. Le tronçon de la ligne 2, situé dans l'Hérault, ainsi que son raccordement avec la ligne de Caunes, fait l'objet d'une rétrocession le 21 juin 1900, du préfet de ce département à son confrère de l'Aude qui, à son tour, le rétrocède au concessionnaire du réseau départemental. Un décret du 17 octobre 1900 déclare d'utilité publique cette portion de réseau. Les travaux d'établissement des lignes ont été entrepris le 1" mai 1898. Ils sont très activement menés. ; BEL TWS. de l'AUDE — Cie du MIDI — - LIMOUX O Située sur la ligne Lézignan-St Pierre la Gare de LAGRASSE. Situated on the Lézignan-Si Pierre line : the LAGRASSE station. Bahnhof LAGRASSE auf der Strecke Lézignan-St Pierre. De 13 à 18 heures, le 7 mars 1901, ont lieu les essais de la ligne 6, Carcassonne - Caunes - Conques, entièrement achevée. Le dimanche 10 mars 1901, cette première ligne du réseau est ouverte au public. L'exploitation s'effectue au moyen de trois allers et retours quotidiens. U E LASTOURS LFÉLIVES CAUNE CONOUES CARCASSO ; ; IN — En marge de ce résultat flatteur, signalons, sur le plan financier, quelq Compagnie des tramways de l'Aude est autorisée, par décret du 1" juillet 1901, à porter son capital à 12 850 000 francs. Cette augmentation permet à la société de disposer de fonds suffisants pour la réalisation de ses buts... O FABREZAN 7 LEZeNAN O PALAIS CD Cv (Z) TUCHAN 0ROMPS,OLCINZAC Carrefour de BEZONS St. PIERRE des champs NOUTHOUNE THÉZAN PERPIGNAN 1c, s OUVELLÀN ; LA NOUVELLE L'Expapr » FLEUR,'NOUVELLE L'année 1901 s'achève par la mise en service, le 16 décembre, de la section Lézignan - Homps de la ligne Lézignan - Olonzac ; mise en service assortie d'une restriction  : la « liaison marchandise » n'existe pas encore à Lézignan avec le Midi. L'année 1902 marque le quatrième anniversaire du début des travaux, mais elle se remarque aussi par de nombreuses mises en exploitation  : Le 5 février, on livre le tronçon Carcassonne-Conques de la ligne 7  : Conques - Lastours — ligne qui ne devait être à l'origine qu'un embranchement de la ligne 6, Carcassonne - Caunes, mais dont des difficultés de tracé ont fait reporter la bifurcation à 5 km seulement de CarcaSsonne, au carrefour de Bezons — ainsi que la section Homps- Olonzac de la ligne 2 (Lézignan- Olonzac). Puis, le 1'juin, les tronçons La Nouvelle - Ripaud et Ripaud - Thézan des lignes 3 et 4 ; le 22 juin, le tronçon Lézignan - Thézan de la ligne 3. Le 11 août, un train, parti de La Nouvelle à 6 heures, arrivé Tuchan à 10 heures, inaugure la section Ripaud - Tuchan livrée à l'exploitation le 10 octobre suivant. L'année 1903 consacre la mise en Octobre 1961 339
service de 49 km de voies (cf. tableau des ouvertures de lignes), marquant ainsi l'achèvement des lignes 7 et 8. Le 24 mai 1904 on pense ouvrir prochainement le trafic marchandises de la ligne 2, et le raccordement à Lézignan avec le réseau Midi... Ji « Quittons un instant le domaine historique pour préciser que la commune de La Nouvelle, point de départ de la ligne de Saint-Pierredes-Champs, possède, sur la Méditerranée, un petit port très actif. Lors de l'élaboration du réseau, en 1898, aucun raccordement entre ce port et le réseau n'est prévu. Cette lacune trouve une réparation dans une convention signée le 4 mai 1904 entre le département et la compagnie, rétrocédant aux Tramways de l'Aude, une ligne de 2,377 km de La Nouvelle à Port-la-Nouvelle. Cette ligne, déclarée d'utilité publique par décret du 29 juin 1904, est immédiatement construite. Elle est livrée à l'exploitation le 14 juillet suivant... Si cette addition de ligne comblait une lacune, on pouvait constater, par contre, que certaines portions du réseau concédé semblaient sans intérêt exceptionnel, et leur rentabilité douteuse. D'ailleurs, aucun chantier n'avait été entrepris sur ces courts tronçons  : Saint- 340 Pierre-des-Champs - Pierredroite ; St-Martin-le-Viel - Alzonne ; Ferrals- Corbières - Villerouge ; Bizanet - Villedaigne, etc. Aussi, une convention du 16 août 1904 en consacre l'abandon, et un décret du 6 septembre 1904 en apporte le déclassement. Après ces diverses opérations de régularisation, un remaniement de la dénomination des lignes du réseau s'impose ; quelques lignes ont été écourtées, d'autres ont été prolongées. Certaines, enfin, ont été réalisées, sur le terrain, par un tracé légèrement différent de celui prévu. Un arrêté du 2 février 1905 donne, en conséquence, le tableau exact et... définitif des lignes du réseau de l'Aude  : Ligne 1 Ligne 2 Ligne 3 Ligne 4 Ligne 5 Ligne 6 Ligne 7 Ligne 8 Ligne 9 Ligne 10 Ligne 11 Ligne 12 La Gare de THEZAN (ligne N 10). The THEZAN station on line N- 10. Haltestelle THEZAN der Linie 10. Le réseau prend corps. La compagnie fait preuve d'un véritable dynamisme ; les travaux se poursuivent sans ralentissement. En 1905, 139 km de voies nouvelles sont livrés à l'exploitation, marquant l'achèvement des lignes 6, 7, 8, 10, 11, 12 (nouveaux indices). Au 31 décembre, seuls trois tronçons restent à terminer... Trois dates annoncent les dernières étapes de la construction du réseau complet  : — Le 20 novembre 1906, l'ouverture de la section Prouilhe - Fanjeaux marque l'achèvement de la ligne 5 ; — Le 1" octobre 1908, l'inauguration du tronçon Félines-Olonzac complète le tracé de la ligne 1 ; - Enfin, le 15 juin 1910, alors que TABLEAU DÉFINITIF DES LIGNES DU RÉSEAU DE L'AUDE Carcassonne - Conques - Caunes - Olonzac - Lézignan  : 66 km (ex-lignes 2 et 6) ; Carcassonne - Lastours  : 17 km (ex-ligne'7) ; Lézignan - La Nouvelle Port  : 60 km (ex-lignes 3, 4, 5, 10) ; Castelnaudary - Belpech  : 41 km (ex-ligne 8) ; Bram - Fanjeaux  : 12 km (ex-ligne 9) ; Bram - Saint-Denis  : 28 km (ex-ligne 9) ; Fabrezan - St-Pierre-des-Champs  : 15 km (ex-lignes 3, 4, 5, 10) ; Les Palais - Monthoumet  : 30 km (ex-lignes 3, 4, 5, 10) ; Ripaud - Tuchan  : 25 km (ex-lignes 3, 4, 5, 10) ; Narbonne - Thézan  : 27 km (ex-lignes 3, 4, 5, 10) ; Narbonne - Ouveilhan  : 15 km (ex-ligne 1) ; Narbonne - Fleury  : 16 km (ex-ligne 1). depuis le début de l'année les lignes 1 et 3 sont raccordées à Lézignan, on livre solennellement à l'exploitation la dernière section encore en chantier  : Félines - Caunes... Ainsi, douze années — à quelques jours près — après le début des travaux, les 352 km de lignes de l'entier réseau de l'Aude sont complètePient achevés... Ce parfait achèvement mérite de retenir l'attention. Combien avonsnous connu, en France, de réseaux inachevés, de projets morts-nés, de constructions arrêtées par la Grande Guerre et jamais reprisesf. (Voir tableau d'ouverture des lignes page suivante). La guerre de 1914-1918 apporte à l'exploitation les perturbations que connaissent tous les réseaux français alors en service. L'après-guerre ramène la parfaite LOCO-REVUE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :