Loco-Revue n°210 septembre 1961
Loco-Revue n°210 septembre 1961
  • Prix facial : 2,50 F

  • Parution : n°210 de septembre 1961

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (198 x 256) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 57,5 Mo

  • Dans ce numéro : poste d'aiguillage hydrodynamique système Bianchi-Servettaz.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Fig. 3 Plate orme de voie soutenue par des éléments réglables VOLLMER. Track bed supported by Vollmers adjustable parts. Cliché Fpner. en 30 cm. Des contreforts taillés en triangle concrétisent la pente du talus ; ils assureront la fixation d'une toile métallique qui après enduit au plâtre figurera le terrain. Ces contreforts peuvent être également réunis simplement par du papier fort (papier goudronné pour gros emballages) décoré en « vert gazon ». Soulignons que l'application de flocage (feutre pulvérisé vendu en différentes couleurs) donne d'excellents résultats. Certaines marques spécialisées dans les éléments pour décor proposent des ensembles permettant la réalisation facile et rapide de rampes ou pentes. Le cliché en fig. 3 nous montre sur un petit réseau une voie soutenue de cette façon à l'aide d'éléments Vollmer. Ces éléments réglables en hauteur, supportent un chemin de roulement ou plate-forme dont les nombreuses pièces constitutives permettent toutes sortes de figures. On évite avec ces ensembles une menuiserie toujours délicate et fastidieuse. Mais il ne suffit pas d'établir une plate-forme de voie au profil complexe souvent inesthétique. Encore faut-il l'habiller et l'int-egrer à un paysage reproduit de façon aussi réaliste que possible qui mettra le chemin de fer en valeur tout en lui conférant son véritable caractère. Imaginons par exemple une 1 CC 1 crocodile circulant sur une voie nue posée à plat sur une table, et le même modèle de locomotive grimpant à l'assaut d'une rampe escarpée sur un décor de montagne. Tandis que la première semble perdue, la seconde prend sa véritable physionomie et gagne en réalisme de façon saisissante. Le décor est donc un complément important du réseau miniature et doit être traité avec le maximum de vraisemblance. Fig. 4 - REMBLAI Ballast Terrain en palier Enrochement de pied Perré de wutient Fossé Légbre pente Voyons alors comment sont conçues en réalité les plate-formes de voies, pour habiller au mieux celles de nos réseaux modèles. La fig. 4 nous montre deux coupes de plate-forme en remblai. En « a » le remblai posé sur un sol horizontal est arrêté au pied soit par des roches grossièrement maçonnées, soit par un Perré, c'està-dire un léger revêtement de pierres posées à sec et destinées à em- pêcher la terre de glisser. Un papier décor imitant la pierre sera donc justifié en certain endroit d'un talus particulièrement si la pente est raide et fait un angle vif avec le sol. Si le remblai se trouve sur un sol en légère m pente, ur comme en « b », un petit maçonné sera alors nécessaire pour interdire tout glissement. Ne pas oublier de figurer Dans ce cas le fossé it eau, indispensable en réalité pour éviter le ravinage en cas de fortes pluies. En fig. 5 nous trouvons un mur de soutènement plus important né cessité par la forte pente d'un terrain rocheux. Naturellement en modélisme on remplacera le remblai de graviers par un chemin de roulement en bois ou isorel épais. 302 LOCO REVUE e b
Roche Fig. 6 Fossé à eau Ballast'Mye au d'écoulement Ne- Fig. 5 Pente à pic Fig. 7 Ballast Remblai\Mur Eviter autant qu'il se peut le contreplaqué trop mince qui vibre et amplifie le bruit. En fig. 6 le mur de soutènement est passé de l'autre côté et sert alors à consolider un talus en terre meuble. remblai Fossé Fig. 7 bis Septembre 1961 s‘i Mur Mur de soutènement Fossé Remblai Mur de consolidation en perré à sec Perré Sol naturel Ces murs qui parfois peuvent atteindre une grande hauteur peuvent être soit en béton soit en pierres naturelles comme le montre la fig. 7. Des murs de soutènement peuvent également être remarqués en dehors de la voie, par exemple au Mauern long d'une paroi rocheuse qu'ils zur consolident tel que sur la fig. 8. Parfois une source ou un cours Sicherung d'eau quelconque débouchera juste absturzver= derrière un de ces murs et obligera dâchtiger à pratiquer dans celui-ci une série d'orifices de drainage (fig. 9).'Ces Felsgruppen murs sont faciles à réaliser à l'aide de planchettes recouvertes de papier muraille. On n'oubliera pas si l'on figure Füllung des orifices de drainage, de salir convenablement les pierres situées sous les orifices ainsi qu'elles le seraient en réalité si de l'eau s'infil- Fig. 8 trait. Une trace de vernis épais figurera parfaitement un filet d'eau. (à suivre). Photo Edt STEDEF 63 Exemple de plateforme en déblai  : à remarquer le mur de soutien de droite réalisé en perré à sec - 141 R en rampe de 7,4 0/00 à travers la montagne Bourdonnaise sur le Sud-Est. Beispieleiner liahutrasse durch Abtrag, Sicherungsmauer aus Trockensteinen. Example  : of a cutting réalised in dry atones. Mur de talus Fig. 9 Mur de soutènement avec drainage. Supporting watt with drain pipes. FELSSTUTZMAUER mit Entwasserung



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :