Loco-Revue n°195 avril 1960
Loco-Revue n°195 avril 1960
  • Prix facial : 2,50 F

  • Parution : n°195 de avril 1960

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (198 x 256) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 56,6 Mo

  • Dans ce numéro : construction simplifiée de signaux lumineux.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Le réseau automatique Fleischrnann, grande attraction du:Salon du jouet)eyon Die vollautomatische Fleischmann-Arelage,ein Hauptanziehungspunkt der Spielzeugausstellung von Lyon. The FLEISCHMANN Automatic layout at the Lyon's Fair. HORNBY Déjà bien connu pour ses réalisations outre-Manche dans le domaine ferroviaire, Hornby se lance délibérément cette année dans du matériel de type français et présente deux trains  : « Aquilon », type électrique, et le « Picard », type vapeur en HO d'une finition très honorable pour du train jouet. Composés chacun d'une loco avec deux wagons et un cercle de voie en deux rails, leur prix est de 72 NF. La loco type BB 1600 (12 V) seule  : "0 NF. Transformateur de grande sécurité avec contrôle de vitesse  : 52,00 NF. Voie  : l'élément (travelage plastique nervuré), 1,10 NF ; la paire d'aiguiles commande manuelle  : 18,00 NF. Quelques accessoires, tels que  : signal à feux lumineux type block, quai avec abri butoir, etc., complètent ce nouveau chemin de fer. JEP Egalement, Jep utilisant sa voie normale HO, trois rails, nous présente trois nouveaux trains strictement à l'échelle et d'un prix très étudié, qui peuvent devenir le point de départ de futurs grands réseaux. Il s'agit d'une boîte (réf. 6100 M) comprenant une motrice type BB 16500 de la S.N.C.F. avec pantos AM, trois wagons marchandises à deux essieux, douze rails courbes CE-12 (rayon 40 cm) et un générateur à piles, prix 39,50 NF. Une boîte, réf. 6102M, de composition similaire, sauf les trois wagons remplacés par deux tombe- 128 reaux à bogies et comprenant en plus un transformateur universel 110/220 V, 8 a 12 V redressés, prix 80 NF, et enfin une boîte, réf. 6102 V, similaire à la précédente, sauf les wagons remplacés par deux voitures type Forestier, fort Ci-contre  : le plus petit réseau du Salon du Jouet de Lyon " Le Rapido" construit par Arncld. La boite d'alumettes sur le côté droit donne l'échelle. " Le Rapido ", gebaut von Arnold, war die kleinste Anlage der Ausstellung von Lyon Die Streichholz schachtel rechts zeigt das Groessenverhaetnis. The smallest Model train which was wor king at the Lyon's Fair, Gauge =10 millimeters bien venus et détaillés, longueur 27 cm, prix  : 29,50 NF. La motrice BB 16,500, moteur A P-3 à aimant permanent, prix  : 29,50 NF. Le transfo universel livré dans ces boîtes constitue une nouveauté dans sa conception, les commandes La locomotive type BB 16500 SNCF de JEP en HO, remorquant une série de voitures type forestier. Prix de la loco  : 29,50 N.F, Lokomotive Typ BB 16500 der SNCF mit Forestier-Wagen. (Fa JEP). A fine electric BB built JEP and hauling a Forestier Car Train. inversion et contrôle de la vitesse étant effectuées par le jeu de cinq touches sélectives. NOREV Au stand Norev, une importante collection de petites voitures élégamment présentées faisait rêver les collectionneurs. Pour nos réseaux à l'échelle du 1/40 ou du 1/86', ces voitures à l'échelle sont un complement très appréciable. Le cliché ci-contre nous en montre quelques nouveautés en HO. Dans la gamme en « O », signalons particulièrement un ensemble transporteur de voitures a\CC tracteur type Berliet T 150-15 très finement et fidèlement reproduit. ROKAL Etait représenté de même que Mertens et Arnold par Arbois, agent pour la France. On pouvait voir de plus à ce stand le plus petit réseau du salon  : « Le Rapido », réalisation de Arnold en Allerna- La série utilitaire des voitures de NOi(EV à l'echelle du 1 86e Lastwagen der Firme NOREV im Masstab 1  : 86 A fine choice of NOREV HO motor-cars. gne qui fonctionnait en 6 V. Largeur de la voie  : 9,5 mm. Prix  : 270 NF (sortira en juillet). Rokal ayant été cité précédemment, nous ne reviendrons pas sur ses nouveautés. MERTENS Industrie spécialisée dans la figurine nous offre un choix considérable de personnages de tous genres et toutes tailles pour peupler nos réseaux, les figurines en plastique, peintes à la main, sont livrées en boîte de six pièces assorties ; prix  : 5,50 NF. Au stand Arbois nous trouvons LOCO-REVUE
en outre un important matériel pour décor dont les feuilles de plastique avec flocage de différentes teintes de chez Sanders, la feuille de 75'95  : 7,50 DM. TRIX Présentée par M. Meyer, agent pour la France, cette production a déjà été examinée précédemment. Au même stand nous pouvions admirer également une large gamme des outils « Exacto » dont M. Meyer a aussi la représentation. Nous ne saurions trop souligner les avantages de cet outillage conçu pour le modéliste dont la gamme fort comp lète de lames peut s'avérer d'une aide précieuse pour tous travaux délicats. Nous pourrions citer encore bien d'autres réalisations présentées à cette foire des jeux et jouets, tels les réseaux tout montés présentés par le modéliste allemand Hauser à partir de matériel Fleischmann. Ceux-ci montés sur plateaux entre- toisés sont livrés complètement terminés au point de vue voies, infrastructure et alimentation en ordre de marche. Leurs prix s'étagent pour l'Allemagne de 252,50 DM à 473 DM. Egalement des trolleybus, voitures diverses, téléphériques, chemins de fer spéciaux, etc., animaient de nombreux stands, mais il faudrait un volume pour décrire en détail toutes les pièces présentées. Nous signalerons toutefois en un prochain numéro certains article ; pour lesquels nous n'avons pu encore obtenir les clichés nécessaires. Si malgré toute notre bonne volonté, nous avons fait involontairement quelques omissions, nous prions les firmes intéressées de bien vouloir nous en excuser. A l'avenir nous leur demanderons comme à tous les fabricants de nous adresser en temps utile toute documentation nécessaire sur leurs activités afin de nous permettre de tenir nos lecteurs toujours au courant de l'actualité modéliste. Nous donnerons en notre prochain numéro la suite de ce compte rendu pour les maisons suivantes  : FALLEII. HAC, HERPA, MARTIN SCHNEIDER, PREISER, TRIANG, TENSHODO et VOLLMER, ainsi que les photos concernant les nouveautés des Firmes  : FLEISCHMANN, HORNBY, et JOUEF. Nota. — Nous spécilions que les prix cités dans ces pages sont approximatifs. Un vétéran termine sa carrière... Le curieux Chemin de Fer de SWANSEA A MUMBLES - PIER EIN VETERAN TRITT IN DEN RUHESTAND. The GLORIOUS SWANSEA-MUMBLES Tram-line. Suite à notre historique « De Cyrus à la S.N.C.F. », un amateur anglais, lecteur fidèle et passionné, nous adressa quelques notes fort intéressantes évoquant une des premières lignes de chemins de fer de son pays  : le Swansea et Mumbles, ligne qui, après une vie historique, s'est vue clôturée ces jours derniers, en janvier 1960. ! I est amusant en effet de constater qu'une ligne ouverte au trafic en 1806- 1807, vécut jusqu'à nos jours selon son tracé original en ayant vu, bien entendu, se succéder ! es modes de traction les plus divers, selon l'évolution de la technique ferroviaire. Mais retraçons brièvement son historique  : Contournant la « Swansea bay » ouvrant sur le canal de Bristol, le chemin de fer de Swansea à MumM -s-'3ier fut conçu à l'époque où un co:Iflit opposait Nelson et Villeneuve, sous Napoléon le', et construit peu après la célèbre bataille de Trafalgar. Ce fut la première voie ferroviaire ouverte au trafic voyageurs. La célèbre actrice anglaise, Fanny Kembic., fut une des premières à inaugurer cette ligne et a laissé un amusant récit de son voyage. Sept formes de propulsion furent successivement adoptées sur cette ligne  : le cheval, l'homme I... la voile, puis, en 1877, la vapeur, remplacée rapidement par l'air comprimé puis par la traction électrique sur batterie ; enfin, en 1929, la ligne était électrifiée. Le parc matériel roulant comprenait à ce moment Construction d'une Locomotive Diesel Electrique 060 DB en " 0 " (suite de la page 121) aplombdu bas de caisse. Les deux entretoises extrêmes seront soudées à 1 m seulement à l'intérieur de la caisse, de façon à permettre un raccordement plus aisé avec les extrémités qui viendront s'appuyer également sur elles. Au besoin, pour une meilleure solidité, on peut prévoir dans ces entretoises des encastrements, au nombre de cinq par exemple, disposés régulièrement sur le pourtour de ces derniers, et destinés à laisser le passage à cinq brides de renfort soudées, qui relieront les pièces constituant les extrémités, à la caisse proprement dite. Le dessus de toiture est garni de deux prises d'air circulaire et grillagéM, pour les ventilateurs des groupes moteur. Ces détails seront réalisés selon le même principe appliqué pour les taies latérales. Notre caisse est alors prête à recevoir ses extrémités, objet de notre prochain article. (A suivre.) environ treize automotrices, en outre une locomotive de service, à pétrole en 1929, puis diesel en 1936, avec deux wagons tombereaux, assurait ! es transports de marchandises et servait pour l'entretien de la voie et de la caténaire. La ligne était à voie unique et fut dotée de trois dédoublements pour les croisements, sur lesquels les trains roulaient à droite. Une signalisation électrique rudimentaire qui, à l'entrée de chaque tronçon, indiquait si la voie unique était libre ou occupée, fut installée après 1929 et rendue automatique par la suite. La durée du trajet avec l'exploitation électrique était de trente minutes.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :