Loco-Revue n°102 février 1952
Loco-Revue n°102 février 1952
  • Prix facial : 120 F

  • Parution : n°102 de février 1952

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (146 x 230) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 22,4 Mo

  • Dans ce numéro : les rames Michelin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
LOGO-REVUE illi11 "B1111.111131121111M LES RAMES MICHELIN SUR LA RÉ_GION EST Le premier véhicule de fer rodelant sur pneus a été construit par la maison Michelin et mis à l'essai en 1931 sur le réseau de l'Etat. Cette « Micheline », comme elle fut tout de suite baptisée, transportait 24 personnes. Après ce premier essai, qui donna de bons résultats, Michelin étudia successivement avec les réseaux de chemin de fer les « Michelines » de 36 et de 56 places. Enfin, en 1936, sortait la Micheline de 100 places. L'expérience avait donc prouvé qu'il n'était pas chimérique de faire rouler un pneu sur un rail de chemin de fer et, de plus, que l'emploi du pneu améliorait sensiblement le confort des voyageurs en diminuant les vibrations et les bruits. C'est, en effet, le martellement du rail par les bandages des roues qui est la cause principale du bruit dans une voiture de chemin de fer. Trois rames sont prévues pour assurer un double aller et retour Paris-Strasbourg de jour, chacune comprend six voitures  : — 1 voiture de seconde classe avec compartiment-bagages (48 places). — 2 voitures de seconde classe (64 places chacune). — 1 voiture-restaurant. — 1 voiture de première classe avec bar (27 places). — 1 voiture de première classe (46 pl.). Au total, chaque rame peut transporter 73 voyageurs de première classe et 176 de seconde classe. Les voitures sont à couloir central avec inter-circulation. Leur décoration est moderne, dans des tons clairs et gais. Intérieur de voiture, 20 classe. Rame Michelin L'étude de rames Michelin, c'est-àdire de véritable trains composés de plusieurs voitures remorquées par une locomotive remonte à 1939. Retardée par la guerre, la construction de ces rames n'a pu être entreprise que dans le courant de 1947.u,ene b.lv.e. F. Les voitures sont éclairées par tubes fluorescents, le chauffage à vapeur, par air pulsé, est à régulation automatique. Avec des roues sur pneumatiques, le poids par essieu ne doit pas dépasser 2 tonnes environ. Chaque voiture, qui 1111Mal 52 MM19a
RAMES MICHELIN Voiture Type I Cliché S.N.C.F. Voiture Type H Cliché S.N.C.F. Voiture Type III Cliché S.N.C.F.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :