Lion n°715 octobre 2018
Lion n°715 octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°715 de octobre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 61

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : arrivée de la Charity Run.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Vie culturelle - Musique La sélection DVD & Blu-ray ÉPA I HÇLA DADMIK. LE CHÂTEAU'DE BARBE BLEUE AL 1110 1. 11110L 0 112141.11 11A PEAMARA1LOME 1.11 elni.dumre, 14Ara.1955r W.1411-1111.11 Quel choc ! Coupler La Voix humaine de Francis Poulenc (sur un livret de Jean Cocteau) et Le Château de Barbe- Bleue de Béla Bartók, tout cela sur la scène de l’Opéra de Paris, me semblait un risque majeur. Et pourtant le talent immense de Krzysztof Warlikowski a.54//Lion édition française - N°715 par Claude Lamarque - b. >1 A 41 1 ife.1Aly..:1 !.. r:1/4ft  : ohllAPIA 141.0.114.11.5.14 Poulenc  : La Voix humaine (Barbara Hannigan) Bartók  : Le Château de Barbe-Bleue (Ekaterina Gubanova, John Relyea) Orchestre de l’Opéra national de Paris, direction Esa-Pekka Salonen Chez Arthaus (Distribution Harmonia Mundi) résolu le problème avec une mise en scène et des décors d’une simplicité et d’une beauté à couper le souffle. Quel regret toutefois de constater l’absence d’une brochure digne de ce nom pour accompagner ce DVD… Pour moi qui avais produit avec un ami hongrois la - traduction française du chef-d’œuvre de Bartók (pour l’Orchestre de Paris et Georg Solti), cela aurait été un bonheur d’offrir mon texte. Un événement considérable.
Bruckner Symphonie n o 8 Messiaen  : Couleurs de la Cité céleste Pierre-Laurent Aimard, piano Orchestre symphonique de Londres, direction Sir Simon Rattle Chez LSO Live [Blu-ray + DVD] Sir Simon Rattle n’est plus à Berlin depuis juin et a pris la direction du Symphonique de Londres. Ces deux dernières saisons, nous avions reçu quelques aperçus en CD et DVD de cette nouvelle alliance avec Londres. Pour sa première captation vidéo en tant que chef principal de cette formation, c’est vraiment l’incompréhension qui me gagne à cause d’une Symphonie n o 8 de Bruckner totalement dépourvue de musicalité, mais surtout d’esprit brucknérien (ce qui est plus grave). Dès le début, Rattle laisse l’orchestre ronronner sans aucune ligne directrice et il en ressort une impression de je-m’enfoutisme impensable chez l’un de nos plus grands chefs contemporains. Je ne comprends pas qu’au montage un directeur artistique puisse accepter la production d’un tél échec, potentiellement néfaste pour la réputation du chef et de l’orchestre. Free tine Onolais Dvořák Symphonie n°9 « du Nouveau Monde » ; Othello, ouverture de concert ; Airs variés Kristine Opolais, soprano Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, direction Andris Nelsons (mai 2017) Chez Accentus (Distribution Harmonia Mundi) Les informations sont contradictoires, mais Andris Nelsons semble bien parti pour prendre la relève de Riccardo Chailly à la tête du bel Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, l’un des meilleurs de la planète. Dans ce concert de mai 2017, le chef paraît d’ores et déjà endosser le rôle du patron avec une superbe interprétation de la Symphonie du Nouveau Monde de Dvořák, aidé en cela par une fort belle captation vidéo et une prise de son de tout premier niveau, impressionnante de présence. On est plongé au cœur de l’orchestre, qui s’imprègne littéralement des instructions du chef. La soprano Kristine Opolais nous gratifie en prime de quelques airs tirés de Rusalka qui sont les bienvenus. Un bien beau DVD. Mozart Lucio Silla Kurt Streit, Patricia Petibon, Silvia Tro Santafé, Inga Kalna, María José Moreno, Kenneth Tarver Chœur et Orchestre du Teatro Real de Madrid, direction Ivor Bolton Chez Bel Air (Distribution Outhere) [2 DVD] Mozart n’a pas encore 17 ans quand Lucio Silla est créé à Milan en décembre 1772, mais à travers les diverses formes d’écriture, nous discernons déjà chez l’adolescent l’étoffe du « divin », tel qu’il sera surnommé plus tard. Dans cet opéra, à la thématique ô combien néo-classique, Mozart s’affranchit déjà de toutes les conventions de l’époque pour ouvrir les portes et accueillir l’immense talent qui germe en lui. L’intrigue est centrée autour de l’amour non réciproque du dictateur romain Lucio Silla pour Giunia, la fille de son rival politique. Celle-ci lui préfère Cecilio, jeune sénateur en exil. Tout finira bien et les amoureux se retrouveront, le dictateur Silla renonçant au pouvoir dans un élan de magnanimité. Ce n’est pas encore un Mozart parfaitement captivant, mais cet enregistrement a le mérite d’exister. Un spectacle bien fait et agréable à suivre. ViRDI OT EL LO Verdi Otello Jonas Kaufmann, Marco Vratogna, Maria Agresta, Frédéric Antoun, Kai Rüütel Chœur et Orchestre de Covent Garden, direction Antonio Pappano Chez SONY Pour sa prise du rôle-titre en 2017 à Covent Garden, un artiste de l’envergure de Jonas Kaufmannméritait d’être rejoint dans cette production de l’Otello de Verdi par une distribution comprenant ce qui se fait de mieux dans les autres rôles. Fabuleux Kaufmann, malheureusement entouré de bons chanteurs mais sans plus, un peu perdu face à une Desdémone (Maria Agresta) certes correcte vocalement mais totalement en dehors du rôle. Beaucoup de brutalité dans le Iago de Marco Vratogna, ce qui me dérange énormément. Belle direction d’Antonio Pappano qui, en merveilleux coloriste, fait ressortir toute la palette des couleurs de la partition. Avec tout cela, une déception dans l’ensemble. Lion édition française - N°715//.55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :