Lion n°715 octobre 2018
Lion n°715 octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°715 de octobre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 61

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : arrivée de la Charity Run.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
International Préférence au qualitatif ! Se parler, pour que les Lions restent soudés au sein des clubs. Soudés par l’amitié, soudés par le bonheur de faire des actions ensemble, découvrir et parler des talents de chacun. Mais au-delà, créer du lien. Et au-delà de l’au-delà de notre horizon si familier, faire savoir à tous, à notre voisin, au monde, que l’ultime bonheur que peut apporter le lionisme dans sa mission de service, c’est offrir par le dialogue et l’échange, la liberté et la paix. Parler c’est bien, mais parler de quoi ? Et avec qui, en dehors du club auquel on appartient ? Eh, bien, parler de nos actions remarquables, de ce qu’elles contiennent de générosité, comment on les a construites, comment les dupliquer, quel sens universel du don de soi elles portent. Par exemple, j’étais à Neuchâtel récemment pour une rencontre avec la centaine de présidents des clubs du district 102W. Je devais leur parler du SMA, de son apparente complexité, de sa simplicité. Au terme de la réunion, j’ai demandé à visiter une réalisation locale remarquable et le gouverneur, Michel, avec JérômeC. Bueche, le président du club de Neuchâtel, m’ont conduit en fin d’après-midi au port de la ville. Nous attendait là un magnifique jeune homme, 17 ans peut-être, grand, aux yeux plus bleus que notre regretté académicien aux yeux bleus, un sourire éclatant, c’était Quentin. Quentin est atteint d’une maladie dégénérative à évolution lente et ne se déplace qu’en fauteuil électrique accompagné de sa mère, tout aussi souriante que lui. Il y a sept ans,.16//Lion édition française - N°715 1 Gudrun nous a demandé… par William Galligani, directeur international 2017-2019 Gudrun est notre Présidente internationale. Tout le monde sait ça. Elle nous a demandé qu’on se parle. Entre Lions, entre clubs, entre nations. Elle n’oublie pas qu’attirer de nouveaux membres est important mais, comme vous, comme moi, elle a trop entendu ces appels directs, cette chasse obsessionnelle au quantitatif, et elle veut aborder ce sujet autrement. Quentin présente à William Galligani, le catamaran offert par le club de Neuchâtel à l’association Just for Smile. Une action qui a profité à déjà plus de 450 jeunes handicapés en un an. le club de Neuchâtel a pris contact avec la structure locale qui aide les handicapés, la Fondation Just for Smile, et s’est demandé  : que peut-on faire pour ce jeune, avec cette Fondation ? Au départ, il s’agissait d’aider Quentin, passionné de voile avait-on appris. Ni une ni deux, le club achète un catamaran, l’équipe et le met aux normes pour un accès handicapé. Le président d’alors, édile de la ville, obtient, après un long combat, un mouillage sur le port ; miracle ! Un membre du club, métallier, construit le dimanche la passerelle d’embarquement. La réglementation draconienne impose des aménagements spéciaux, quatre sièges fixes, des attaches pour les fauteuils, un plancher renforcé  : voila le club appelé (avec des partenaires cette fois) à faire face à ce chantier. Je ne vous dis pas les sommes, ce n’est pas ça qui est important. Au final, Quentin a son bateau, les partenaires couvrent les frais du skipper et vogue la galère. Le merveilleux, c’est que l’histoire ne s’arrête pas là. Le catamaran dispose de 4 places. Le club s’était embarqué avec Quentin, et voilà que Quentin vogue avec d’autres handicapés. Savez-vous combien d’entre eux ont bénéficié de ces merveilleuses promenades de deux heures sur le lac de Neuchâtel avec ce seul catamaran ? 450 l’an dernier. Vous avez bien lu  : quatre cent cinquante jeunes ont bénéficié du don du Lions club de Neuchâtel en un an. Plus merveilleux encore à mes yeux  : l’appel d’air provoqué par cette action a conduit la Fondation Just for Smile à acquérir, mais cette fois sans l’aide des Lions, un catamaran qui sera opérationnel bientôt à Zurich. J’aime quand nous donnons l’exemple, quand nous sommes leaders sur des causes en faveur de personnes qui ont besoin de nous. Et je dis  : merci Quentin, merci le club de Neuchâtel. Merci Gudrun.
0. re_r L oiN FEsitirPsnei nielCE La FLDF présentait quelques-uns des partenariats qu’elle entretient et les actions de clubs organisées en sa faveur. Ainsi l’Association des Donneurs de Voix (ADV) a élu domicile sur notre stand à l’occasion de la signature de la convention qui nous unit désormais ; signature faite lors d’une cérémonie, quelque peu bruyante, mais sympathique entre le président de la FLDF, Jean-Michel Sol, et le président de l’ADVBS *, Pierre-Marie Lecerf. Cette convention scelle un partenariat qui permet aux clubs de financer des appareils de lecture (VICTOR) à l’ergonomie adaptée pour les mal et non-voyants. Comme pour toute action soutenue par notre Fondation, les clubs qui désirent participer achètent les VIC- TOR et les offrent à la Bibliothèque Sonore de leur choix. Ils envoient ensuite la demande de subvention et la Fondation leur retourne la somme prévue dans le cadre de ce partenariat. Notre communication, tout comme celle de l’ADV, se fera sur la base d’une complémentarité  : l’aide aux mal et non-voyants est un de nos objectifs et le service d’audio-lecture des mal et non-voyants la base même de l’ADV. Outre ce partenariat, la FDLF a accueilli monsieur Philippe Goust, écrivain, qui a offert ses droits d’auteur à la Fondation et signé sur le stand son ouvrage Vengeances pourpres publié aux éditions du Panthéon. Autre temps fort pour la Fondation, la présentation aux Lions de France de son bilan d’activités. Jean-Michel Sol a déroulé en tribune ce bilan qui met l’accent sur l’importance des subventions allouées aux clubs et la bonne tenue des comptes dont vous aurez le détail dans un prochain numéro de la revue LION édition française. La remise des cordons Jean Béhar qui témoignent de la générosité de leurs récipiendaires a illustré tout l’attachement des Lions à leur Fondation. Un moment d’émotion aussi pour le président lorsqu’il a remis ce cordon à la future Présidente internationale, Gudrun Yngvadottir, qui vient d’accéder à la fonction. National La Fondation à la Convention nationale de Le Port Marly  : partenariat et dialogue par Jocelyne Cacciali Même s’il n’est pas un véritable port de pêche, Le Port-Marly fut notre port d’attache pendant les deux jours de la Convention nationale du Lions Clubs. Une Convention où le stand de la FLDF a été remarqué et visité. Bien situés dans le hall réservé aux stands, bien entourés par des sponsors de prestige et des associations attractives, nous avons bénéficié d’un environnement favorable. En somme, une Convention bien remplie et active ; et je passe sous silence les nombreux dialogues avec les Lions, officiels de clubs ou non, venus rechercher des informations, dialoguer avec le bureau de la Fondation et les correspondants de districts, ce qui nous a permis un contact direct avec vous les Lions de France. *Association des Donneurs de Voix et Bibliothèques Sonores, association nationale qui comporte 115 antennes locales, créée par le Lions Clubs à Lille en 1972. Reconnue d’Utilité publique, elle sert en lecture enregistrée en voix humaine les non-voyants et malvoyants, les handicapés moteurs et les personnes dyslexiques. Lion édition française - N°715//.17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :