Lion n°713 jui/aoû 2018
Lion n°713 jui/aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°713 de jui/aoû 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 54

  • Taille du fichier PDF : 3,1 Mo

  • Dans ce numéro : le conseil des gouverneurs 2018-2019.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
Actions des clubs.32//Lion édition française - N°713/i- La Baule Grand Large (Ouest) La chaîne de l'espoir  : du Noël magique à… Élie Tous les ans, la mairie de La Baule organise le Noël Magique. Les clubs Lions de la presqu'île guérandaise y participent afin de récolter des fonds pour la Chaîne de l'Espoir permettant de financer les soins des enfants, de participer à la construction d'hôpitaux ou d'établissements scolaires et à la formation des personnels médicaux. Rencontre entre Virginie, Bruno et Elie le jour de son arrivée à Nantes pour se faire opérer. Le club La Baule Grand Large est très fier d'avoir parmi ses membres une famille d'accueil. Leur première mission a été confiée par l'antenne nantaise créée en 2005 par le Pr Olivier Baron, chirurgien cardiaque et le Dr Patrice Guérin cardiologue et leurs épouses respectives Béatrice et Sandrine. Ils assurent, avec le soutien d'autres personnels soignants bénévoles (hospitaliers et libéraux), le suivi chirurgical et médical pour les interventions au CHU de par Dominique Dhainaut Nantes. 120 enfants ont déjà été accueillis par 80 familles bénévoles. Les enfants arrivent par avion accompagnés par des bénévoles d'Aviation sans frontières. Devenir une famille d'accueil de la Chaîne de l'Espoir était une volonté de Virginie et Bruno depuis plusieurs années. En 2015, ils prennent contact avec la Chaîne de l'Espoir de Paris qui les oriente sur l'antenne de Nantes. Enfin,
l'attente s'interrompt la veille de Noël 2017 par un appel téléphonique de l'antenne nantaise  : « vous aurez un petit malgache de 6 mois et c'est la première fois que notre antenne prend en charge un nourrisson »... Les renseignements sur le petit malgache sont donnés par les mails de Claudine, la référente, il s'appelle Élie. Une feuille de route leur précisera l'heure de départ de l'aéroport d'Antananarivo et son arrivée à Nantes ainsi que le numéro de téléphone de la convoyeuse. Le 22 janvier, jour d'arrivée, Virginie, Bruno et Claudine attendent. Enfin, la convoyeuse arrive avec un bébé. Élie change de bras... Dès la sortie de l'aéroport, ils doivent amener l'enfant à l'hôpital Laennec pour un premier examen avec le Dr Guérin. Une échographie du cœur les panique  : Élie n'est peut-être pas opérable ! « Ce petit être a fait des milliers de kilomètres, ce n'est pas possible que tout s'arrête là ». Le lendemain, les examens se poursuivent avec le Dr Baron et son équipe pédiatrique. En lien avec le Dr Guérin, il décide d'opérer Élie. Énorme soulagement pour Virginie et Bruno. Ils savent que c'est la dernière chance pour lui, ses conditions physiques ne s'amélioraient pas. Son petit cœur ne travaillait pas normalement, le ventricule gauche était relié à l'aorte, trop de sang arrivait se traduisant par une forte pression pulmonaire. Le jour de l'opération est fixé au 31 janvier. Virginie et Bruno ont accompagné Élie jusqu'au bloc opératoire. L'opération par le Dr Maminirina et son équipe dure 6 heures environ. De retour chez eux, Virginie et Bruno sont tenus informés de l'état d'Élie. Il est en soins intensifs. Le 4 février matin, Élie est extubé et les drains sont retirés le soir. Virginie et Bruno sont allés tous les jours le voir. Le soir du 5 février, Élie sort du service de réanimation pour intégrer le service cardio-pédiatrique. Tout paraît normal, sauf quelques difficultés respiratoires  : un virus pulmonaire en étant la cause... Il s'accroche le petit Élie ! Le plus difficile est fait, Virginie et Bruno surveillent sur Élie le moindre signe positif et ils ne seront pas déçus. Après 10 jours d'hospitalisation, ils repartent chez eux avec Élie le 9 février. Virginie et Bruno témoignent  : "l'opération a été miraculeuse, Élie nous est arrivé apeuré, figé, sans expression et là c'est la métamorphose. Il reprend du poids et surtout devient un bébé charmeur, joueur, vif avec des fous-rires. C'est le bonheur pour nous tous et c'est l'effet inattendu du boomerang... nous qui pensions donner sans retour ! " Une fois par semaine, Virginie et Bruno emmènent Élie à l'hôpital pour plusieurs contrôles et examens. Les moments partagés avec tous les membres de la famille y compris le petit dernier, né le 27 janvier 2018, sont immortalisés sur les photos et envoyés aux parents d'Élie à Madagascar. Une certaine pudeur existait entre les deux familles. Avant l'opération, il n'y avait pas trop d'informations pour ne pas angoisser les parents d'Élie qui savaient, en signant une Charte de Confiance avec la Chaîne de l'espoir, que leur bébé pouvait ne pas revenir... À chaque réunion du club La Baule Grand Large, Bruno nous donnait des nouvelles. Le 20 mars il est arrivé suivi de Virginie, Élie dans ses bras. Quelle joie de le voir avec beaucoup d'admiration pour sa famille d'accueil ! Enfin, tout va bien pour Élie, le retour dans sa famille est fixé au 19 avril. La veille du départ, l'avion Nantes-Paris est annulé. Virginie et Bruno décident de se rendre directement à l'aéroport de Paris. Ils partent la veille, prennent une chambre à l'hôtel. L'arrivée d'Élie avec des parents non trentenaires... suscite des interrogations. Élie devient la vedette et c'est l'occasion pour Virginie et Bruno de témoigner sur le maillon, au combien important, qu'ils ont été dans la Chaîne de l'Espoir. Dès son arrivée à Antananarivo, Élie retrouve ses parents. Virginie et Bruno reçoivent les photos. Ils sont à la fois tristes et heureux. Tristes en voyant le petit visage perdu d'Élie... il n'avait plus les mêmes visages qui le chérissaient. Heureux, parce que leur première mission avec la Chaîne de l'Espoir est un bonheur incommensurable. Élie, arrivé chez eux avec une pathologie très grave, est reparti vers une nouvelle vie prometteuse. Virginie et Bruno, les yeux brillants, disent être « heureux de cette merveilleuse aventure remplie d'émotions fortes et être prêts à renouveler leur engagement auprès de la Chaîne de l'Espoir ». Ils n'oublieront jamais ce qu'ils ont ressenti. Dès Élie dans leurs bras, à son arrivée à l'aéroport de Nantes  : ils se sont sentis « parents » aussitôt. a Lion édition française - N°713//.33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :