Lion n°712 juin 2018
Lion n°712 juin 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°712 de juin 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : la fondation Carter partage les clés du succès pour éliminer la cécité des rivières.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Savoir - Nature.30//Lion édition française - N°712 SOS Hérissons par Nathalie Redouté Faisant partie des plus vieux animaux de la terre, apparus il y a plus de 15 millions d’années, les hérissons sont menacés de disparition. Les associations de sauvegarde de ce petit mammifère à pics, terrestre et insectivore alertent  : leur population a chuté de 70% en seulement une vingtaine d’années, et, d’ici à 2025, l’espèce pourrait être rayée de l’Hexagone ! À la fois garant de la bonne santé des campagnes, précieux auxiliaire des jardiniers et emblème de la biodiversité, notre Erinaceus europaeus est de plus en plus menacé.
Qui suis-je ? Mon adresse J’habite partout où il y a des feuilles mortes, essentielles pour la construction de mon nid. Je trouve refuge dans les paysages avec des haies. Aujourd’hui, chassé par l’urbanisation, la déforestation et l’agriculture favorisant les grandes parcelles de culture, je me suis rapproché des villes et des villages et trouve refuge dans les abris, tas de bois, feuilles mortes de vos jardins et même sur les tas de compost, parfois dans les caves. Si je suis particulièrement apprécié des jardiniers, c’est que j’appartiens à la grande famille des insectivores et suis un excellent chasseur de limaces, de sauterelles, de criquets, d’escargots, de hannetons, de mille-pattes ou encore de charançons. Et m’attaquer aux vipères ne me fait pas peur ! Je me nourris aussi parfois de petits œufs tombés du nid ou de petites baies bien mûres. Mon look Il est impossible de me confondre avec un autre animal, je suis le seul en France à porter des piquants sur mon dos et mes flancs ! Et c’estr. un sacré système de défense ; au moindre bruit inhabituel, je rentre mes épaules, baisse mon museau et redresse mes piquants sur mon front afin de protéger ma tête. Si le danger se confirme, je me roule en boule, et ressemble à une véritable pelote d’échardes. Hérisson « nez de chien ou nez de cochon », vous vous posez parfois la question ! Sachez qu’il n’existe en fait qu’une seule sorte de hérisson d’Europe, seules les bonnes réserves de graisse accumulées avant l’automne expliquent mon changement de physionomie et donnent à mon museau quelque ressemblance avec un groin. Craignant peu les prédateurs naturels (sauf les grands rapaces comme le hibou grand-duc et le blaireau), je peux vivre jusqu’à l’âge de 10 ans. Mais malheureusement ma moyenne d’âge dans la nature est de 2 ans car plus du tiers d’entre nous mourons chaque année. Mes loisirs Mon passe-temps favori, je l’avoue, est le repos  : je suis un animal semi-nocturne et consacre mes nuits à chasser tandis que je passe mes journées dans un gîte aménagé avec des feuilles ou sous un buisson, n’effectuant que de rares escapades diurnes. À la fin de l’automne, je cherche un endroit pour hiberner, à l’abri du froid et du vent, que j’aménage de mousse et de feuilles. Dès que la température chute en dessous de 10°C, j’entre en léthargie, puisant sur mes réserves énergétiques. Je ne m’éveille qu’au printemps, vers le mois d’avril, et part immédiatement en quête de nourriture afin de reprendre des forces pour… la saison des amours ! Mes amours Mes amours sont particulièrement bruyantes et mouvementées  : les bagarres, coups de pattes et morsures sont systématiques lorsque deux mâles, convoitons la même femelle. Et après l’abandon d’un des protagonistes, encore faut-il convaincre Dame hérisson ! La parade peut durer des heures, s’exprimant par des éternuements et des nasillements caractéristiques. Mais chez nous, on ne vit pas en couple, la maman s’occupant seule d’élever les petits qui naîtront entre juin et juillet. Hélas 2 sur 3 vont mourir avant d’avoir un an, tués par un prédateur, écrasés par une voiture… Lion édition française - N°712//.31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :