Lion n°712 juin 2018
Lion n°712 juin 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°712 de juin 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : la fondation Carter partage les clés du succès pour éliminer la cécité des rivières.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
International Liuns Clubs Internatiunal FOUNDATION.16//Lion édition française - N°712 r- Saipadma Murthy, membre du Lions, Clubs International au centre, s’occupe de ses élèves comme s’il s’agissait de ses propres enfants. Défier le destin pour sauver d’autres enfants par Cassandra Rotolo Les Lions passent leur vie au service des autres. Mais parfois, ils doivent personnellement faire face à des obstacles, en apparence insurmontables. À seulement six mois, alors qu’elle était trop jeune pour être vaccinée, Saipadma Murthy, membre du Lions Clubs, a contracté la polio. La maladie a causé des ravages dans son corps de bébé et Saipadma est devenue lourdement handicapée physiquement. Son père l’a encouragée à développer ses compétences et à les utiliser pour venir en aide à d’autres enfants. Saipadma a fait de ce conseil le mantra qui guide sa vie. Elle a suivi une scolarité, malgré la douleur constante et des difficultés pour se déplacer. Elle dédie sa vie à aider des enfants qui, sans elle, pourraient être pris dans une spirale infernale de pauvreté et d’illettrisme.
Dans les campagnes indiennes, l’éducation des enfants, notamment des filles, est loin d’être une priorité pour beaucoup de familles. On encourage les enfants à travailler pour subvenir aux besoins de leur famille. Le trajet jusqu’à l’école peut s’avérer dangereux pour une fille seule et les écoles manquent souvent des équipements et installations sanitaires de base pour pouvoir accueillir des personnes souffrant de handicaps. De plus, beaucoup de familles de l’Inde rurale sont des travailleurs itinérants, qui se déplacent au fil des saisons. Voilà la recette parfaite pour ce que Saipadma appelle un handicap socio-culturel. En 2009, la LCIF a accordé une subvention au club indien de Gajapatnagaram, soutenu par le club américain de Burr Ridge-Hinsdale- Oak Brook. Ce don de 50 000 dollars US a servi à rénover un dortoir à Andhra Pradesh, en Inde, ce qui a permis à 40 filles de suivre des cours, une première pour certaines. C’était le premier pas pour aider les enfants tribaux à surmonter leur handicap social. Lorsque les travaux d’agrandissement ont commencé, 37 garçons ont rejoint l’école. En 2010, dix filles vivaient dans le nouveau dortoir et suivaient les cours. Avoir un dortoir à proximité de l’école permet aux enfants de rester pendant plusieurs mois sans interrompre leur scolarité, pendant que leurs parents travaillent. « Nous n’étions pas sûrs de pouvoir nous occuper d’eux, rapporte Saipadma, car tout était nouveau pour eux. » Certains des enfants qui vivent dans le dortoir aujourd’hui n’étaient pas propres. Certains élèves de douze ans savaient à peine lire. En plus de leur apprendre à lire, écrire et compter, il a fallu leur inculquer les compétences essentielles de la vie quotidienne, comme la notion d’hygiène personnelle. La deuxième étape pour surmonter ces handicaps sociaux a consisté à faire changer les parents de point de vue. Saipadma a travaillé sans relâche, discutant avec les familles pour leur montrer que leurs enfants pouvaient suivre une scolarité et rendre service à leur village quand même. Cela n’a pas toujours été facile de convaincre les parents que l’école pouvait apporter aux enfants la stabilité, la sécurité, une meilleure santé et un avenir plus brillant. Mais Saipadma ne s’est pas découragée. Actuellement, 48 filles et 25 garçons développent leurs compétences académiques et de la vie quotidienne dans l’école. Ils pourront éviter le travail itinérant, les stéréotypes de genre, le mariage forcé et une foule d’autres obstacles. Aux côtés des professeurs, coordonnés par Saipadma, ces enfants découvrent comment s’organiser en communauté, les règles d’hygiène communes, ainsi que des compétences techniques comme l’artisanat sur bois ou l’agriculture durable. À ce jour, 1561 élèves issus des tribus et des campagnes savent lire, grâce à Saipadma et aux autres Lions. Les Lions continuent de soutenir les élèves et le dortoir, en envoyant une aide financière et des vêtements donnés qui sont ajustés pour convenir aux élèves. Le dévouement des Lions, ainsi que le soutien de la LCIF, permettent à l’Inde rurale et tribale de changer de manière incroyable. Tel est le pouvoir de votre Fondation. a Voir la vidéo  : https://youtu.be/OH5oWHvr6Zo Lion édition française - N°712//.17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :