Lion n°711 mai 2018
Lion n°711 mai 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°711 de mai 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : destination Las Vegas !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
International Pour 269 $, vous pouvez creuser pendant une heure et demie./i-.12//Lion édition française - N°711 Destination Las Vegas Ça y est. Nous sommes à Las Vegas, la ville de toutes les extravagances. Comment y occuper son temps au mieux en dehors des sessions de la Convention, alors que les possibilités se présentent par dizaines ? On peut bien sûr s’adonner aux plus traditionnelles. Le jeu, les casinos, par exemple. L’article sur les jeux de hasard (n°710 d’avril de la revue) vous donnera quelques indications. Si vous cédez malgré tout à la tentation, et que, par chance, vous ressortiez de l’expérience avec un reste de dollars en poche, d’autres attractions classiques s'offrent à vous. Elles sont faciles à trouver, inutile de les détailler ici. Las Vegas en recèle d’autres, plus insolites. En voilà quelques échantillons. Découvrez ce divertissement valable de 7 à 77 ans - mais plutôt 7 - pour ceux qui ont conservé une âme d’enfant  : Dig This, quatre-vingtdix minutes à faire joujou avec une énorme pelleteuse, hi-tech 315 cl hydraulic excavator ou «Caterpillar» D-5 track-type excavator. Le tout sous la direction de spécialistes bienveillants. À vous le creusement de par Armand Herscovici La 101 e Convention internationale de notre mouvement se tiendra aux États-Unis, dans le Nevada, à Las Vegas, du 29 juin au 3 juillet 2018. Cet article est le sixième d’une série appelée à vous faire découvrir - ou redécouvrir - une destination hors du commun. profondes tranchées, ou la manipulation de rochers gigantesques. 269 $ seulement. Que diriez-vous de l'exotics racing ? Sur un circuit de 1,2 mile, pilotez une McLaren (399 $), une Ferrari ou une Lamborghini (299 $). Porsche, Audi R8 ou Nissan GT-R sont elles aussi de la partie. Belles voitures, grande vitesse et sensations fortes garanties. Voyez Las Vegas de haut. Un saut en parachute au Sky Dive Center est la plus élégante manière de procéder. Rassurez-vous, le saut en tandem avec parachutiste confirmé est possible. Et cela ne coûte que 299 $. Mais peut-être craignez-vous le vertige. Essayez alors l’indoor skydiving, une simulation de parachutisme en intérieur. Trois minutes ininterrompues dans les airs au-dessus d’un puissant tunnel aérodynamique. Les sensations de saut dans le vide sont reproduites. Pas le coût, qui n’est ici que d’environ 80 $. Voulez-vous connaître les joies du deuxième amendement, celui qui donne le droit à chaque citoyen américain de porter une arme ? Avec Battlefield Vegas, profitez d’une séance de tirs à la mitraillette avec transport par Humvee militaire. Utilisez un Glock, un AK-47, un 12-gauge
shotgun et plus encore. Instruction et supervision professionnelle assurées. À peine plus de 100 $. Dans le même registre, The Range 702, Top Shot Las Vegas, Strip Gun Club et quelques autres. "Rush to escape", option Sherlock. Enfin une attraction où vous allez réfléchir. Enfin… un peu. Irène Adler, la seule femme qui s’est jouée de Sherlock Holmes, entre en piste. Une lettre a été adressée à Holmes, mais il est sûr qu’Irène l’a volée. Le gaillard est astucieux  : il fait appel à vous pour que vous alliez chez Irène retrouver la lettre, pendant qu'il retient la coquine soixante minutes autour d’un succulent dîner. À vous de jouer. 35 $. Passons à présent aux affaires sérieuses. Qu’y a-t-il de commun entre les duos mythiques Elvis Presley et Priscilla, Franck Sinatra et Mia Farrow, Jane Fonda et Roger Vadim ? Tous se sont mariés à Las Vegas. Alors, pourquoi hésiter ? Avec une cinquantaine de chapelles de mariage et dix mille couples par an qui se passent la bague au doigt, Las Vegas est à coup sûr l’endroit pour convoler. Ou simplement renouveler ses vœux et se faire plaisir une nouvelle fois. Pour rappeler son propre mariage en 1967, le grand Elvis se propose de sceller votre union dans l’une des chapelles de Sin City. Au choix, mariage avec arrivée en limousine, en tandem, ou même au bras du King. Presque toujours, le «blanc qui chante comme un noir» pousse la chansonnette et agite sa moumoute. Priscilla fait partie de la cérémonie si vous payez. La plus connue des chapelles reste celle de Graceland, l’une des rares situées sur le Strip. En plus des stars qui s’y sont déjà unies, vous pouvez y convoler vous aussi, de façon officielle ou non, religieuse ou civile. C’est rapide - réservation en ligne possible. Mais peut-être voulez-vous aller encore plus vite. Rendez-vous au drive-thru de Vegas. Pas de mariage plus rapide. Peut-être trop rapide, mais cela est à découvrir plus tard. À bord de votre belle cylindrée déjà munie de ses casseroles, il suffit que vous vous arrêtiez quelques minutes pour qu’un officier vous reconnaisse mariés depuis son petit cabanon. Le mariage à Vegas ne s’adresse pas qu’aux blancs-becs amoureux. Il est également possible pour les couples déjà mariés de renouveler leurs vœux. Mêmes options que pour un vrai mariage, que ce soit en compagnie d’Elvis, en petit comité ou en grande pompe. Vous venez de vous marier, et vous le regrettez déjà. Vite, divorcez. Facile à Vegas, mais moins que pour le mariage  : il faut avoir résidé six semaines sur place. Si c’est trop long, et que vous préfériez attendre le retour en France, cela devient compliqué. Impossible d’expliquer ici les embrouillaminis de l’imbroglio. Prenez juste un bon avocat. Dans ce cas, mieux vaut peut-être aller perdre son argent dans les casinos. C’est plus drôle, et moins cher. Dans les chapelles de Las Vegas, 10 000 couples par an se passent la bague au doigt. Lion édition française - N°711//.13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :