Lion n°709 mars 2018
Lion n°709 mars 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°709 de mars 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : contribuons, 50 ans d'actions solidaires grâce à vos dons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
International I.10//Lion édition française - N°709 Même après la satisfaction de leurs besoins immédiats, la LCIF n’oublie pas les populations sinistrées. Elle continue de les soutenir, souvent longtemps après la catastrophe, en reconstruisant leurs maisons et leurs vies. Grâce à ses subventions en cas de catastrophe majeure, la Fondation finance la reconstruction à long terme, afin d’aider les victimes à reprendre le cours de leur vie et à regagner leur indépendance. La LCIF a accordé une subvention d’urgence de 200 000 $ US au Paraguay suite aux inondations dévastatrices de décembre 2015 et janvier 2016. Deux ans plus tard, les travaux de secours continuent. Les Lions et la LCIF sont encore sur place pour aider les communautés à reconstruire. Les Lions locaux ont récemment terminé les réparations de cinq écoles primaires détruites par les eaux. Grâce à leur mobilisation, 1 725 élèves ont pu retourner à l’école. Pour en savoir plus sur les programmes de préparation aux situations d’urgence et de reconstruction des communautés ou les subventions d’urgence, rendez-vous sur www.lcif.org. L’aide humanitaire SK Talantang est une école primaire située dans l’état rural de Sabah, en Malaisie. Elle est entourée de grands arbres à caoutchouc et de rizières marécageuses. Encore récemment, plus de la moitié des élèves marchait jusqu’à quatre heures par jour pour se rendre à l’école, puis rentrer chez eux. Ils marchaient souvent pieds nus, pour ne pas user leurs chaussures. D’autres utilisaient la moto de
leurs parents ou s’entassaient dans des camionnettes brinquebalantes. Pendant la saison des pluies, beaucoup d’enfants manquaient l’école à cause des conditions météorologiques dangereuses. À cause de ce long trajet, certains parents n’envoyaient pas du tout leurs enfants à l’école. Grâce aux efforts conjugués des Lions coréens, du Lions Club de Kota Kinabalu Host et de la LCIF, un dortoir pouvant abriter 100 élèves, a vu le jour. Il est très proche de l’école et comprend des lits, des salles de bains et un réfectoire, ainsi qu’une cuisine servant des repas cinq fois par jour. Beaucoup d’élèves n’ont accès à ce luxe qu’à l’école. Les élèves de SK Talantang peuvent maintenant vivre et étudier dans un endroit propice à l’apprentissage. Ils peuvent également participer à des activités extrascolaires après l’école. Bien entendu, les enfants ne peuvent se concentrer et étudier que lorsqu’ils mangent convenablement. Pourtant, 800 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim. La situation est critique dans les pays en voie de développement, où un enfant sur six est en sous-nutrition. Les clubs italiens de Venezia Host et Venezia Angelo Partecipazio et la LCIF se sont associés au club de Koudougou Baobab du Burkina Faso pour remédier à l’insécurité alimentaire de plusieurs villages burkinabè. Les Lions italiens ont reçu une subvention d’aide internationale (IAG) de 54 267 $ US de la LCIF dans le cadre du projet. Les Lions avaient deux objectifs. Premièrement, former les femmes des milieux ruraux à l’utilisation d’un système d’irrigation goutte à goutte. Deuxièmement, utiliser ce système pour créer un potager pour le village. Le but était d’apprendre aux femmes des villages alentour à cultiver en utilisant ce nouveau système, puis à cuisiner les récoltes de manière saine pour leur famille. Pour mener le projet à bien, il fallait aussi installer des citernes d’eau, des fosses à compost, un entrepôt de stockage et des haies. L’irrigation goutte-à-goutte est un système à basse pression qui consomme peu d’eau et permet de garder humides les racines des plantes. En irriguant directement les racines, plutôt que le sol autour des plantes, on utilise moins d’eau que les systèmes d’irrigation traditionnels. L’irrigation goutte-àgoutte est particulièrement utile lorsque les sources d’eau sont rares. Les Lions se sont mis au travail. Ils ont sécurisé et nettoyé un terrain d’un hectare. Ils ont creusé un puits, l’ont équipé d’une pompe solaire et d’un réservoir de stockage. Puis ils ont planté des oignons, d’autres légumes et des moringas, des arbres à la croissance rapide. Une fois les semences faites, les Lions des deux pays ont appris aux femmes des environs à utiliser le système d’irrigation et à s’occuper des cultures. Ce projet-pilote a permis de former sept femmes du district de Kyon. Soixante femmes devraient être formées chaque année. Les Lions espèrent qu’elles arriveront à faire pousser suffisamment de nourriture pour vendre l’excédent au marché du village. Ainsi, elles seraient plus indépendantes et plus stables financièrement. "Les Lions combattent la pauvreté et fournissent de la nourriture aux femmes et aux enfants des campagnes du Burkina Faso, où la malnutrition est très répandue, explique Giovanni Spaliviero, membre de MK Onlus, une association italienne rattachée au Lions Clubs. Nous espérons que Le saviez-vous ? En 2017, pour la sixième année consécutive, la LCIF a reçu une note de 4 étoiles de la part de Charity Navigator (association à but non lucratif qui évalue la transparence comptable des organisations caritatives américaines) pour l’efficacité de sa gestion fiscale, ainsi que pour son engagement et sa transparence. Que sont-ils devenus ? Cross Burchett n’avait que trois ans lorsqu’il a participé à un dépistage oculaire KidSight organisé par les Lions du Colorado. Ses parents se sont alors aperçus qu’il était hypermétrope, à un point tel que son cerveau ne prenait plus en compte la vision de l’un de ses yeux. Cross risquait de perdre la vue définitivement. Environ 10% des enfants en bas âge souffrent de problèmes de vue et leur âge fait qu’ils ne se plaignent pas. Les parents de Cross, Kerri et Don, ont immédiatement équipé leur fils de lunettes correctrices. Une détection précoce et un traitement adéquat ont permis de sauver la vue de Cross. Aujourd’hui, Cross a quatorze ans. Il aime la lecture, les jeux vidéo et le football. "Dire merci [aux Lions et à la LCIF] ne suffit pas. J’espère qu’ils comprennent qu’ils ont changé sa vie et peut-être celles de beaucoup d’autres enfants", déclare Don Burchett. Cross est monté sur scène avec le Dr. Yamata lors de la session plénière du Centenaire à Chicago et s’est vu remettre la plaque du Mérite de la part du président de la Convention. Le jeune homme a une fois de plus remercié les Lions et la Fondation pour ce dépistage oculaire qui a changé sa vie. Lion édition française - N°709//.11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :