Lion n°708 février 2018
Lion n°708 février 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°708 de février 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : environnement et écologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Actions des clubs/i-.20//Lion édition française - N°708 Liancourt/Nogent sur Oise (Nord) Le club agit contre l’illettrisme Depuis 2016, le club de Liancourt/Nogent sur Oise apporte sa contribution à la lutte contre l’illettrisme. Pour cela il organise des conférences, et met en place des actions concrètes. Dans un premier temps, notre club a organisé un dîner-conférence de sensibilisation sur le sujet en sollicitant Sylviane Léonetti, directrice des médiathèques de Creil, vice-présidente du Centre Régional du livre et de la lecture (CR2L) de Picardie, et militante convaincue de la lutte contre l’illettrisme. Au programme de cette conférence  : La situation globale de l’illettrisme, notamment en Picardie  : - Population touchée. - Comment se produit le décrochage. - Quelles conséquences sur la vie ? Les actions en cours Quelle peut être la contribution des Lions ? Dans un deuxième temps, le club a constitué une commission de réflexion sur les actions concrètes qu’il est possible de mener. L’objectif étant de mettre en place un processus d’approche, compte tenu qu’à cette époque, nous étions un très petit club, sans grandes ressources financières. Cette réflexion a mis en évidence la nécessité de soutenir les personnes concernées par l’illettrisme. En effet, nombre de personnes, pour des raisons diverses, ont progressivement décroché au point de ne plus être autonomes pour quelqu'acte rédactionnel que ce soit et il est important de les accompagner dans la reprise de confiance en eux. Nous avons pris contact avec les Centres Communaux d’Action Sociale de Liancourt et Nogent-sur- Oise, ainsi qu’avec la Mission locale du secteur Clermont, Liancourt et Mouy afin de présenter notre projet. Nous avons reçu un accueil très favorable du CCAS de Nogent appuyé par le maire, Jean-François Dardenne, de sa 1 re adjointe Dominique Lelong, vice-présidente du CCAS et du directeur du CCAS, Philippe Sanchez, tous trois convaincus de l’utilité d’une telle démarche. Accueil similaire auprès de la directrice de la mission locale de Clermont, Aurélie Hénonin, elle a même accepté de financer le 1er groupe de son secteur. par Gérard Peyronnet Pour mener à bien cette "remise à niveau", nous avons pris contact avec un écrivain public, Géraldine Alex, une jeune femme, rompue à l’animation des groupes d’expression orale et écrite. Elle a pris en main le groupe de Nogent, très hétérogène, constitué de personnes d’origines diverses, ayant suivi une scolarité de base par le passé, mais ayant totalement perdu toute faculté à comprendre ce qu’ils lisaient, et incapables de s’exprimer oralement ou par écrit. Au terme d’un cycle de 4 séances, la parole s’est libérée, et les participants ont échangé des impressions sur les sujets proposés par l’animatrice. Ces échanges ont été rassemblés dans un recueil imprimé sous forme de livret qui leur a été remis officiellement à l’occasion d’une petite cérémonie en présence d’élus et des membres du club. Sur le secteur de Liancourt- Clermont, le résultat n’a pas été à la hauteur de nos espérances, le groupe s’étant retrouvé en effectif réduit au fil des réunions, même si pour les participants restants, l’objectif de confiance retrouvée était atteint. Cette action a été reconduite l’année suivante avec des succès inversés, un groupe moins motivé sur Nogent, par contre une grande réussite avec le groupe sur Liancourt pour un groupe de 15 jeunes pris en mains par la mission locale dans le cadre de l’aide à la recherche d’emploi "Groupe Garantie Jeunes". Afin d’en améliorer l’efficacité, nous avions porté le cycle de remise à ni-
veau à 6 séances. Ces nouveaux résultats nous ont conforté dans notre conviction que l’objectif était pertinent, et méritait d’être pérennisé. Nous avons repris contact avec les autorités compétentes sur les deux secteurs et nous avons conclu des démarches encore plus "soignées" pour constituer les groupes de personnes en élargissant aux missions locales des secteurs retenus. Côté financement, nous avons utilisé chaque année le résultat des ventes de chocolats de Noël pour financer les dépenses liées à l’animation des groupes par l’écrivain public. De plus, nous avons bénéficié d’une aide financière d’une PME, et surtout d’une subvention du District 103 Nord sur présentation d’un dossier, au titre de la subvention solidaire accordée sous le gouvernorat de Jacques Dellemotte. Notre satisfaction quant aux résultats de cette action humaniste de terrain, s’est renforcée lorsque nous avons appris que les dirigeants du CCAS de Nogent, convaincus de la pertinence de l’objectif et de l’efficacité de la méthode, avaient décidé d’inclure dans leur budget, le financement d’un cycle de remise à niveau pour un groupe. En parallèle à cette action, nous avons organisé une dictée du Centenaire Lions qui nous a donné l’occasion de sensibiliser la population locale à la situation de lutte contre l’illettrisme, et à la nécessité de se mobiliser pour traiter ce fléau. À Nogent, le groupe de "stagiaires" a bénéficié de l’expérience de l’écrivain public, Géraldine Alex. Nous sommes fiers d’avoir initié ce mouvement envers une population en grande difficulté, et d’avoir contribué à mettre en place une solution concrète et efficace en sensibilisant des partenaires directement concernés. Ces nouveaux résultats nous ont confortés dans notre conviction que l’objectif était pertinent, et méritait d’être pérennisé. Lion édition française - N°708//.21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :