Lion n°708 février 2018
Lion n°708 février 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°708 de février 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : environnement et écologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
National.12//Lion édition française - N°708 Environnement et écologie C’est cette fine couche (de quelques kilomètres d’épaisseur) qui nous permet de vivre sur terre. C’est elle que nous contribuons à détruire.
a Les Lions, ambassadeurs de l’environnement Parmi les grands projets proposés par Oak Brook lors de la dernière convention de Chicago, il faut citer  : le diabète, la vision, la faim et l’environnement, auxquels ont été ajoutés cette année, le cancer pédiatrique et la rougeole. Dans cet ensemble d’objectifs, l’environnement prend une place importante si l’on en juge par les deux conférences magistrales qui nous ont été proposées lors de cette convention. Ces conférences, celle de Al Gore et celle de Ban Ki Moon, portaient toutes les deux sur l’environnement et sur la nécessité de sa préservation par des modifications profondes de nos comportements. Al Gore lors de son brillant exposé montrait par exemple, sur une diapositive explicite, la rotondité de la terre surmontée d’une fine couche colorée en bleu représentant l’atmosphère terrestre. C’est cette fine couche (de quelques kilomètres d’épaisseur) qui nous permet de vivre sur terre. C’est elle que nous contribuons à détruire. Ban Ki Moon quant à lui eu un discours beaucoup plus offensif, en parlant de la politique climatique incompréhensible de l’actuel président des États-Unis. Ce qui prouve que l’on peut proposer des idées politiques au sein du Lions Clubs, à la condition qu’elles ne soient pas partisanes. par Jean-Luc Robert Gouverneur 103 Nord, en charge de l’environnement En conclusion, l’un et l’autre ont demandé aux Lions de devenir des ambassadeurs pour la préservation de l’environnement. C’est depuis les années 70 que ce terme est utilisé pour définir un contexte écologique global, qui comprend l’ensemble des conditions physiques, chimiques, biologiques, climatiques, géographiques et culturelles au sein duquel se développent les êtres vivants et l’homme en particulier. Les Lions en action  : l’environnement sous toutes ses formes C’est ainsi que, dans le cadre du Lionisme, nous pouvons définir 5 aspects environnementaux. À chacun de ces aspects sont dévolues des actions Lions spécifiques visant à améliorer la société et son contexte de développement. Il s’agit de  : L’environnement «écologique»  : développement durable, défense de la biodiversité, lutte contre le réchauffement climatique, etc. L’environnement social  : lutte contre l’incivilité, l’insécurité par le développement de la culture et de la bienveillance chez les enfants avec PPLV (Passeport pour la Vie). L’environnement économique  : avec le Prix création d’entreprise L’environnement international  : avec la Francophonie, les Centres internationaux Francophones, les YEC (camps de jeunes), l’Udelm, l’Udel, les Jumelages, les jeunes plumes francophones L’environnement culturel et artistique  : avec la lutte contre l’illettrisme, les dictées, les concours d’éloquence et de musique, etc. Dans chacun de ces aspects, le Lions Clubs intervient et c’est pour nous une fierté. La seule ombre au tableau est que toutes ces actions sont mal connues, elles qui sont pourtant porteuses d’espoir et d’avenir pour notre association. Le développement durable  : un défi pour les Lions En ce qui concerne le développement durable, le problème est plus difficile parce qu’il est politique et économique. On voit, par exemple, que les objectifs proposés lors de la COP21 à Paris en décembre 2015 (réchauffement climatique de la planète limitée à 2° Celsius) n’ont pas abouti par manque de caractère coercitif des décisions prises lors du forum de Paris. Et pourtant, les problèmes liés à la prise en compte des questions environnementales sont beaucoup plus importants. Notons simplement l’épuisement des ressources naturelles, la déforestation, la pollution de l’air et de l’eau, l’accumulation des déchets, les OGM et enfin l’émission des gaz à effet de serre. Il s’agit de problèmes mondiaux en rapport avec la conception de croissance économique continue de notre société qui oppose les notions que J-M Harribey appelle «l’Homme-Nature» et «l’Écologie-Économie». Ces problèmes ne peuvent trouver de solutions que par des accords planétaires. L’actualité montre que c’est actuellement loin d’être le cas. Dans ce contexte, quelles sont les actions que les associations peuvent proposer ? Il faut savoir tout d’abord que le nombre d’associations à buts environnementaux est très important en France. France Nature Environnement en recense plusieurs centaines. D’autre part, ces associations s’organisent autour de projets environnementaux importants au risque de rendre nos actions Lions invisibles au niveau du grand public. Lion édition française - N°708//.13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :