Lion n°707 janvier 2018
Lion n°707 janvier 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°707 de janvier 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : bonne année Lions !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Savoir - Rencontre Professeur à Stanford University, membre de l’Académie française, Michel Serres est l’auteur de nombreux essais philosophiques et d’histoire des sciences, dont les derniers, Petite Poucette et Temps des crises, ont été salués par la presse. Il est l’un des philosophes contemporains à proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture. « Avant ? Justement j’y étais ! Je vais vous raconter... » Michel Serres, professeur à Stanford University et membre de l’Académie française par Philippe Colombet Petite « Poucette » est de retour... Voici un « coup de gueule » plein de malice, une mise en perspective pétillante d’espoir, un livre et une rencontre qui font du bien !.48//Lion édition française - N°707
Comme moi, nous sommes nombreux à boire ses paroles. Michel Serres participe chaque dimanche, depuis 2004, à la chronique de France Info Le Sens de l’info avec Michel Polacco. Flash-back. Né le 1er septembre 1930 à Agen, Lot-et-Garonne, il est philosophe, historien des sciences et homme de lettres français. D’origine gasconne, il entre pourtant à l’École navale en 1949 à Brest, la passion, puis à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm en 1952 à Paris, où il est reçu 2 e ex æquo à l’agrégation de philosophie en 1955. De 1956 à 1958, il sert comme officier dans la Marine nationale française, et participe à l’expédition de Suez. 1968, il obtient un doctorat de lettres. Il fréquente Michel Foucault lorsque tous deux enseignent à Clermont-Ferrand. Ils échangent alors régulièrement sur des thèmes qui prendront corps dans le livre Les Mots et les Choses. Il participe brièvement à l’expérience de Vincennes puis part enseigner aux États-Unis. 1969, il est professeur d’histoire des sciences à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne, ainsi qu’à l’université Stanford depuis 1984. Élu à l’Académie française le 29 mars 1990, il occupe le fauteuil numéro 18, anciennement occupé par le pétillant Edgar Faure. 86 ans, il signe dans son nouveau livre un plaidoyer pour aimer la vie d’aujourd’hui, avec ses contraintes et ses bienfaits. Plus qu’un remède anticrise, une nouvelle et belle leçon de vie, le bonheur à portée de main. C’était mieux avant ! Michel Serres est l’auteur de nombreux essais philosophiques et d’histoire des sciences, dont Petite Poucette qui a rencontré un énorme succès. Il est l’un des rares philosophes contemporains à proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture. Fin 2017, nouvel opus, dix « Grands-Papas Ronchons » ne cessent de dire à Petite Poucette, chômeuse ou stagiaire, qui paiera longtemps pour ces retraités  : « C’était mieux avant ». Or, cela tombe bien, avant, justement, il y était, explique Michel Serres  : « Je peux dresser un bilan d’expert. Qui commence ainsi, avant, nous gouvernaient Franco, Hitler, Mussolini, Staline et Mao, rien que des braves gens. Avant, guerres et crimes d’état laissèrent derrière eux des dizaines de millions de morts. Longue, la suite de ces réjouissances vous édifiera ». Lorsqu’un confrère lui demande  : « Vous soulignez aussi que nous vivons en paix depuis 70 ans, c’est un message d’espoir pour les jeunes ? » Sa réponse ne tarde pas  : « D’abord, c’est un peu une rectification de l’ambiance. Je voudrais que vous appeliez cela les « 70 paisibles ». On dit les trente glorieuses, mais elles n’ont été possibles que parce que nous étions en paix. Et c’est vrai qu’on est en paix depuis 70 ans. Il faut le souligner. Pour preuve, les immigrants viendraient-ils vers nous si ce n’était pas le cas ? » Ne nous parlet-il pas de survie au sens positif ? Là encore sa réponse ne tarde pas  : « Comme nous sommes en paix, il y a des choses à cultiver. La connaissance, la culture nous sauvent. On est des animaux mais pas tout à fait comme les vaches ou les crocodiles qui sont immédiatement reconnaissants du réel qu’ils ont devant eux, c’est-à-dire l’herbe verte ou la proie. Nous, nous sommes quand même des animaux virtuels. Et d’ailleurs l’arrivée des nouvelles technologies a développé chez nous quelque chose qui était déjà là, le fait que nous soyons des animaux virtuels, et souvent la vertu de l’homme c’est le virtuel, c’est le même mot ». Et enfin, il y a le médecin  : « Oui, je donne une grande importance, aujourd’hui et depuis 70 ans, au rôle du biologiste et du médecin. Il faut avouer qu’à part la paix dont nous jouissons, nous avons gagné 20 ans d’espérance de vie en un demi-siècle. Est-ce que vous vous rendez compte qu’aujourd’hui, une femme de 60 ans a plus de vie devant Éditions Pommier, 170 bis boulevard du Montparnasse Paris 14e, www.editions-lepommier.fr et le.pommier@editions-lepommier.fr, 01 55 42 72 00, diffusé par Belin, 7,50 euros, 96 pages, c’est de la bonne humeur à toutes les pages. elle qu’un nouveau-né en l’an 1700 ? À qui le doit-on, sinon aux médecins, aux biologistes. Le héros actuel c’est le toubib. Fleming ou Jacques Monod ont eu beaucoup plus d’importance dans le siècle que n’importe quel matamore, bien sûr. N’oubliez pas que les grands chefs de guerre comme Alexandre ou Jules César avaient 27 ans, 30 ans. Nous allons voter bientôt pour des septuagénaires, qui n’ont jamais connu la guerre. C’est une nouveauté fantastique dans l’histoire, ce n’est jamais arrivé ». Après Variations sur le Corps, voici une nouvelle lecture réjouissante. Nous prenons, à nouveau, grand plaisir à suivre Michel Serres dans une balade intellectuelle où la pensée toujours en mouvement côtoie le récit de son expérience personnelle, une leçon de vie. a Lion édition française - N°707//.49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 707 janvier 2018 Page 1Lion numéro 707 janvier 2018 Page 2-3Lion numéro 707 janvier 2018 Page 4-5Lion numéro 707 janvier 2018 Page 6-7Lion numéro 707 janvier 2018 Page 8-9Lion numéro 707 janvier 2018 Page 10-11Lion numéro 707 janvier 2018 Page 12-13Lion numéro 707 janvier 2018 Page 14-15Lion numéro 707 janvier 2018 Page 16-17Lion numéro 707 janvier 2018 Page 18-19Lion numéro 707 janvier 2018 Page 20-21Lion numéro 707 janvier 2018 Page 22-23Lion numéro 707 janvier 2018 Page 24-25Lion numéro 707 janvier 2018 Page 26-27Lion numéro 707 janvier 2018 Page 28-29Lion numéro 707 janvier 2018 Page 30-31Lion numéro 707 janvier 2018 Page 32-33Lion numéro 707 janvier 2018 Page 34-35Lion numéro 707 janvier 2018 Page 36-37Lion numéro 707 janvier 2018 Page 38-39Lion numéro 707 janvier 2018 Page 40-41Lion numéro 707 janvier 2018 Page 42-43Lion numéro 707 janvier 2018 Page 44-45Lion numéro 707 janvier 2018 Page 46-47Lion numéro 707 janvier 2018 Page 48-49Lion numéro 707 janvier 2018 Page 50-51Lion numéro 707 janvier 2018 Page 52-53Lion numéro 707 janvier 2018 Page 54-55Lion numéro 707 janvier 2018 Page 56-57Lion numéro 707 janvier 2018 Page 58-59Lion numéro 707 janvier 2018 Page 60-61Lion numéro 707 janvier 2018 Page 62-63Lion numéro 707 janvier 2018 Page 64-65Lion numéro 707 janvier 2018 Page 66-67Lion numéro 707 janvier 2018 Page 68-69Lion numéro 707 janvier 2018 Page 70-71Lion numéro 707 janvier 2018 Page 72-73Lion numéro 707 janvier 2018 Page 74-75Lion numéro 707 janvier 2018 Page 76-77Lion numéro 707 janvier 2018 Page 78-79Lion numéro 707 janvier 2018 Page 80-81Lion numéro 707 janvier 2018 Page 82-83Lion numéro 707 janvier 2018 Page 84-85Lion numéro 707 janvier 2018 Page 86-87Lion numéro 707 janvier 2018 Page 88-89Lion numéro 707 janvier 2018 Page 90-91Lion numéro 707 janvier 2018 Page 92-93Lion numéro 707 janvier 2018 Page 94-95Lion numéro 707 janvier 2018 Page 96-97Lion numéro 707 janvier 2018 Page 98-99Lion numéro 707 janvier 2018 Page 100