Lion n°706 décembre 2017
Lion n°706 décembre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°706 de décembre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : les premières actions dans nos districts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
Vie culturelle - Patrimoine Pierre Marquès Getshsemani Visage.70//Lion édition française - N°706 Le peintre Patrick Marquès Le peintre n’est autre que Christian Sandrin, un Clermontois qui nous a quittés en 2009 à l’âge de 91 ans. Patrick Marquès commente cette disparition  : « La couleur s’est inscrite dans ma vie depuis le jour de ma rencontre avec lui. Je n’avais pas dix ans. Depuis, cette couleur n’a plus quitté mon âme… » En attendant de peindre à temps complet, Patrick Marquès doit d’abord faire ses études. En 1981, il devient ingénieur de l’IRCAM de Lyon (École Catholique des Arts et Métiers), mais, par la suite, le voilà également diplômé de l’École des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand en 1996. Néanmoins, il attendra 1998 pour se consacrer exclusivement à son activité picturale qu’il n’a cessé de cultiver avec passion. Vivant à Brignais, non loin de Clermont, il connaîtra en 1994 une première exposition dans cette ville ; ce qui va l’amener à s’impliquer dans la vie de cette cité en réalisant des fresques murales à travers la ville. par Jean-Claude Chalançon C’est l’histoire d’un gamin de 9 ans qui rencontre un peintre en 1960, se trouve fasciné par la peinture, devient son ami, et se met lui aussi à peindre au lieu de jouer aux billes avec les enfants de son âge. Sa peinture est très originale et diverse  : depuis ces fresques de bonne taille jusqu’à des décors d’opéra pour la Tosca, il se veut également être un peintre de la femme. Il est conquis par la beauté charnelle de leur anatomie. Peindre d’après modèles l’aide à développer sa créativité. Au-delà de la chair, des visages et des corps, il cherche à rendre l’amour, la passion. On peut voir dans les yeux de ses modèles ainsi traités si le sujet est calme, heureux, paisible, ou au contraire tourmenté ou encore en proie à la passion.
Il prétend qu’il n’existe pas de frontière entre la peinture figurative et l’abstraction. Pour lui, l’œuvre d’art est le résultat d’une vibration que chacun ressent pour la transformer, en faire ce que l’on veut. Plus loin encore, elle doit donner une idée de ce que l’on est. Tout est question d’imaginaire. Avec de telles idées, il n’est pas surprenant que sa technique suscite l’étonnement  : il réussit des harmonies de couleurs subtiles dans une pâte pourtant épaisse et heurtée qui révèle, entre passages obscurs et lumineux, la passion et les différents états d’âme de l’être humain. Il tente ainsi de matérialiser l’invisible pour en faire jaillir la beauté. On trouve tous ces aspects dans ses portraits de femmes, mais également dans une œuvre qui représente sans doute une étape importante de sa carrière. Il s’agit du chemin de croix monumental (1) de l’église de Brignais, sa ville dans laquelle il est toujours très impliqué. Le jour de la Toussaint, le 1er novembre 2012, une cérémonie d’inauguration des 14 stations de la croix est présidée par le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon. Ces 14 toiles de différentes tailles ont été réalisées en atelier, puis marouflées avant d’être exposées dans l’église. Ces nombreuses performances se sont traduites au fil des années par des expositions, des récompenses, des achats, qu’il s’agisse de musées, de collectionneurs (Alain Mérieux, Marc Véron, Philippe Barbarin, pour ne citer que ceux-là), ou encore de sociétés comme le groupe Thomson ou encore Thalès par exemple. Il serait fastidieux d’énumérer tous ces lieux d’expositions ; notons toutefois pour les galeries  : - Liliane François (Paris) - Iris (Barcelone) - Hermès-Galerie du Parc (Lyon) - Art Passion (Montpellier) - Galerie du cygne - Au temps qui passe (Genève), Et aussi les collections des villes de Lyon, Lille, Clermont-Ferrand, Cabriès, Tarare, Brignais, Tournus, Diocèse de Lyon, etc…, sans parler de collections privées dans le monde entier. Pratiquement chaque année, l’œuvre de Patrick Marquès fait l’objet de prix de récompenses, de distinctions. Il est également l’invité d’honneur de nombreuses expositions. Avant de le quitter, citons-le une dernière fois  : « Je peins parce que tout simplement rien ne semble pouvoir mieux m’apaiser, et porter mon âme vers toujours plus d’unité et d’harmonie. L’acte de peindre est une marche à la rencontre de moi-même, et me donne, en cela, un profond sentiment d’exister ». a (1) Ce chemin de croix a fait l’objet d’un livre d’Art de 128 pages. Cet ouvrage est préfacé par le philosophe Fabrice Hadjadj. Chemin de croix Lion édition française - N°706//.71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 706 décembre 2017 Page 1Lion numéro 706 décembre 2017 Page 2-3Lion numéro 706 décembre 2017 Page 4-5Lion numéro 706 décembre 2017 Page 6-7Lion numéro 706 décembre 2017 Page 8-9Lion numéro 706 décembre 2017 Page 10-11Lion numéro 706 décembre 2017 Page 12-13Lion numéro 706 décembre 2017 Page 14-15Lion numéro 706 décembre 2017 Page 16-17Lion numéro 706 décembre 2017 Page 18-19Lion numéro 706 décembre 2017 Page 20-21Lion numéro 706 décembre 2017 Page 22-23Lion numéro 706 décembre 2017 Page 24-25Lion numéro 706 décembre 2017 Page 26-27Lion numéro 706 décembre 2017 Page 28-29Lion numéro 706 décembre 2017 Page 30-31Lion numéro 706 décembre 2017 Page 32-33Lion numéro 706 décembre 2017 Page 34-35Lion numéro 706 décembre 2017 Page 36-37Lion numéro 706 décembre 2017 Page 38-39Lion numéro 706 décembre 2017 Page 40-41Lion numéro 706 décembre 2017 Page 42-43Lion numéro 706 décembre 2017 Page 44-45Lion numéro 706 décembre 2017 Page 46-47Lion numéro 706 décembre 2017 Page 48-49Lion numéro 706 décembre 2017 Page 50-51Lion numéro 706 décembre 2017 Page 52-53Lion numéro 706 décembre 2017 Page 54-55Lion numéro 706 décembre 2017 Page 56-57Lion numéro 706 décembre 2017 Page 58-59Lion numéro 706 décembre 2017 Page 60-61Lion numéro 706 décembre 2017 Page 62-63Lion numéro 706 décembre 2017 Page 64-65Lion numéro 706 décembre 2017 Page 66-67Lion numéro 706 décembre 2017 Page 68-69Lion numéro 706 décembre 2017 Page 70-71Lion numéro 706 décembre 2017 Page 72-73Lion numéro 706 décembre 2017 Page 74-75Lion numéro 706 décembre 2017 Page 76-77Lion numéro 706 décembre 2017 Page 78-79Lion numéro 706 décembre 2017 Page 80-81Lion numéro 706 décembre 2017 Page 82-83Lion numéro 706 décembre 2017 Page 84-85Lion numéro 706 décembre 2017 Page 86-87Lion numéro 706 décembre 2017 Page 88-89Lion numéro 706 décembre 2017 Page 90-91Lion numéro 706 décembre 2017 Page 92-93Lion numéro 706 décembre 2017 Page 94-95Lion numéro 706 décembre 2017 Page 96-97Lion numéro 706 décembre 2017 Page 98-99Lion numéro 706 décembre 2017 Page 100