Lion n°706 décembre 2017
Lion n°706 décembre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°706 de décembre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : les premières actions dans nos districts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Savoir - Rencontre.48//Lion édition française - N°706 « Le marketing n’a pas son mot à dire » Jean-Claude Ellena, « Nez » Jean-Claude Ellena raconte son histoire de parfumeur. De son premier jour d’apprenti où l’on pourrait croire sentir la chaleur de l’alambic de ce matin de l’hiver 1963 à Grasse, en passant par l’Inde, les États-Unis, le Japon, la Chine, et bien sûr, plusieurs pays méditerranéens ; suivre le parcours, l’itinéraire de vie et de parfumeur d’Ellena, c’est sentir – oui oui sentir – à chaque page, le jasmin, le métal ou le thé. Quel conteur. L’écrivain d’odeurs « Il ne s’agissait pas de faire un parfum « blockbuster » en assemblant les points communs de ce que le marché produit, il s’agissait de faire différemment, d’être a par Philippe Colombet 7 avril 1947, naissance à Grasse, 1963, entrée en parfumerie, 1967, mariage avec Susannah, 2004, responsable des parfums chez Hermès, 2007, publication du Parfum chez Que sais-je ? , 2016, passation de pouvoir chez Hermès et octobre 2017, publication de L’Écrivain d’odeurs chez Nez Contrepoint. « Sur le contenant, oui. Sur le contenu, non », quand il est entré chez Hermès, il a établi ces deux règles  : « Et on ne fait pas de test de marché ». C’est un des grands « Nez ». Sa « parfumographie » évoquerait même aux non-initiés des souvenirs, d’hommes et femmes qui portent ses créations. unique, sans pour autant choquer, qui est une facilité de paresseux », en quête de liberté, d’exigence et de mesure, Jean-Claude Ellena n’a jamais cessé de formuler et reformuler cette question vraiment centrale  : « Que signifie « être parfumeur » ? ». Alors que le marché de la parfumerie explose et que la concurrence s’accroît, compo-
ser un parfum devient en quelques décennies un acte banal de production, soumettant le parfumeur à abandonner progressivement sa créativité. Jean-Claude Ellena a consacré sa vie à ouvrir des voies, remettre en question des certitudes et dialoguer avec le monde pour tenter de trouver ses réponses  : « Est-il écrivain d’odeurs ? Peintre olfactif ? Créateur d’émotions ? Artiste sensoriel ? ». Les lumières qu’il nous offre sur sa carrière se réfléchissent sur les facettes multiples et méconnues d’une profession devenue trop souvent prisonnière du marketing. Ce témoignage inédit est un voyage, une rencontre, autant que la définition, simple et sensible, de ce que pourrait être un « Grand artiste ». Flash-back. Né à Grasse en 1947, Jean-Claude Ellena pose depuis près de cinquante ans son empreinte sur le paysage de la parfumerie française, cumulant les succès dans le répertoire grand public avec Déclaration de Cartier, First de Van Cleef & Arpels et Eau de Campagne de Sisley comme dans la niche avec Bois Farine de l’Artisan parfumeur, Éditions de parfums Frédéric Malle et the Different Company. Une empreinte olfactive d’abord, reconnaissable entre toutes, subtil mélange d’épure et de justesse. Mais le style Ellena, c’est aussi une conception singulière du métier de parfumeur, qu’il a concrétisée lorsqu’il est devenu celui de la maison Hermès, y créant Terre d’Hermès et Un jardin en Méditerranée en 2004. Qu’importe le flacon « Longtemps parfumeur exclusif d’Hermès, ce « Nez » amoureux de toutes les odeurs se sent désormais d’humeur littéraire » nous explique Alexandra Schwartzbrod dans le quotidien Libération  : « Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de serrer la main d’un Parfumeur exclusif de la maison Hermès pendant onze ans, après avoir créé des parfums pour Cartier, Bulgari ou Frédéric Malle, il inaugure une nouvelle vie en publiant L’Écrivain d’odeurs, qui raconte son parcours, son métier de parfumeur, ses voyages, mais aussi sa passion des mots, son bonheur. « Nez ». De prendre son sourire et son léger accent du Midi en pleine figure. Car ce nez-là irradie la chaleur du Sud. (...) Il est la simplicité même, acceptant de se faire tirer le portrait sans sourciller, trop content que l’on s’intéresse à sa dernière production, un livre ». Jean-Claude Ellena, 70 ans, n’est plus seulement un nez. Cela fait bientôt deux ans qu’il a passé le relais à Christine Nagel chez Hermès, gardant un poste de conseiller parfum. Il explique qu’il compose d’abord ses parfums dans sa tête, avant de les écrire puis de les sentir  : « À un moment, j’ai compris que si je voulais dire des choses en parfumerie, cela passait par des mots ». Sorti de l’école à 16 ans avec un certificat d’études, ce fils de parfumeur basé à Nice et père de parfumeuse – sa fille Céline ayant suivi sa trace – a une telle connaissance des essences et des matières qu’il lui suffit de lire ou d’écrire leur nom pour percevoir leur senteur. Durant ses premières années de formation dans un établissement de Grasse, il s’est vite montré capable de distinguer un vétiver d’Haïti d’un vétiver de la Réunion. Son cerveau est capable L'ÉCRIVAIN wounies ere de composer une senteur avant que son nez ne s’en mêle. Jean-Claude Ellena est un homme de réflexion, confirme Christine Nagel. Sa carrière d’auteur doit quasiment ses débuts à Libération. C’est après avoir lu son portrait que l’éditrice des Que sais-je ? lui commande un texte, déjà vendu à 30 000 exemplaires et qui ressort ce mois-ci dans une cinquième édition. Il n’a jamais mâché ses mots sur l’aval du secteur, le marketing. Autre règle, le parfum n’a pas de genre, à l’image de son Voyage. Consternation des grandes surfaces qui alignent des rayons homme et femme et ne savent où placer un flacon conçu pour les deux. Il n’a aucun tabou, ce qui n’est pas banal dans le monde très policé du luxe  : « Les odeurs dites « sales » m’ont toujours semblé mystérieuses et humaines ». Il a un lien particulier avec les cuisiniers ; de très belles pages sont consacrés à Michel Bras. Avec lui, on n’est pas dans l’opulence, mais dans la caresse. Aujourd’hui conseiller artistique auprès de la direction parfums d’Hermès, il partage son temps entre sa maison, sur les hauteurs de Grasse, et Paris. Lion édition française - N°706//.49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 706 décembre 2017 Page 1Lion numéro 706 décembre 2017 Page 2-3Lion numéro 706 décembre 2017 Page 4-5Lion numéro 706 décembre 2017 Page 6-7Lion numéro 706 décembre 2017 Page 8-9Lion numéro 706 décembre 2017 Page 10-11Lion numéro 706 décembre 2017 Page 12-13Lion numéro 706 décembre 2017 Page 14-15Lion numéro 706 décembre 2017 Page 16-17Lion numéro 706 décembre 2017 Page 18-19Lion numéro 706 décembre 2017 Page 20-21Lion numéro 706 décembre 2017 Page 22-23Lion numéro 706 décembre 2017 Page 24-25Lion numéro 706 décembre 2017 Page 26-27Lion numéro 706 décembre 2017 Page 28-29Lion numéro 706 décembre 2017 Page 30-31Lion numéro 706 décembre 2017 Page 32-33Lion numéro 706 décembre 2017 Page 34-35Lion numéro 706 décembre 2017 Page 36-37Lion numéro 706 décembre 2017 Page 38-39Lion numéro 706 décembre 2017 Page 40-41Lion numéro 706 décembre 2017 Page 42-43Lion numéro 706 décembre 2017 Page 44-45Lion numéro 706 décembre 2017 Page 46-47Lion numéro 706 décembre 2017 Page 48-49Lion numéro 706 décembre 2017 Page 50-51Lion numéro 706 décembre 2017 Page 52-53Lion numéro 706 décembre 2017 Page 54-55Lion numéro 706 décembre 2017 Page 56-57Lion numéro 706 décembre 2017 Page 58-59Lion numéro 706 décembre 2017 Page 60-61Lion numéro 706 décembre 2017 Page 62-63Lion numéro 706 décembre 2017 Page 64-65Lion numéro 706 décembre 2017 Page 66-67Lion numéro 706 décembre 2017 Page 68-69Lion numéro 706 décembre 2017 Page 70-71Lion numéro 706 décembre 2017 Page 72-73Lion numéro 706 décembre 2017 Page 74-75Lion numéro 706 décembre 2017 Page 76-77Lion numéro 706 décembre 2017 Page 78-79Lion numéro 706 décembre 2017 Page 80-81Lion numéro 706 décembre 2017 Page 82-83Lion numéro 706 décembre 2017 Page 84-85Lion numéro 706 décembre 2017 Page 86-87Lion numéro 706 décembre 2017 Page 88-89Lion numéro 706 décembre 2017 Page 90-91Lion numéro 706 décembre 2017 Page 92-93Lion numéro 706 décembre 2017 Page 94-95Lion numéro 706 décembre 2017 Page 96-97Lion numéro 706 décembre 2017 Page 98-99Lion numéro 706 décembre 2017 Page 100