Lion n°705 novembre 2017
Lion n°705 novembre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°705 de novembre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : Zazie, marraine du 31e Téléthon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
Sortie - Cinéma Dès sa nuit de noces, Joséphine comprend que son mariage avec Tomasz sera placé sous le sceau de la peur lorsqu’un jeu amoureux vire à une crise de jalousie. Un an plus tard, ses parents sont inquiets car elle ne donne plus de nouvelles. Vincent apprend que sa fille est enceinte d’un homme beaucoup plus âgé… que lui. Anthony, étudiant malheureux en amour doit gérer les dérapages de sa mère. Dans une tension constante, ces personnages se croisent et s’affrontent sans forcément obtenir les résultats espérés. Alice Isaaz incarne avec justesse la douleur d’une femme battue incapable de fuir son bourreau malgré les mains tendues. Inquiétant, Vincent Rottiers parvient à faire comprendre pourquoi elle n’arrive pas à réagir. Éric Elmosnino se distingue en père gérant mal la grossesse inattendue de sa fille ; drôle lors d’une grande scène de révélation de secrets et sensible lorsqu’il parvient à écouter des inconnus. L’impuissance des parents à agir de la bonne manière avec leurs enfants qui deviennent des adultes est traitée avec tact mais quelques digressions inutiles, surtout celles impliquant l’étudiant maladroit et sa mère en perte de repères, alourdissent ce récit choral. La sélection cinéma Boris et Genia sont en train de se séparer, chacun vivant une liaison passionnée ailleurs. Ils se disputent sans cesse et violemment devant leur fils Aliocha, douze ans, devenu un fardeau pour eux. Soudain, il disparaît… Le réalisateur Andrey Zvyagintsev (Leviathan) a signé le plan le plus sombre et le plus beau du dernier Festival de Cannes où il a obtenu le Prix spécial du jury. Un enfant hurle en silence, caché derrière la porte d’une salle de bains alors que ses parents parlent de lui comme d’un accident, ne s’inquiétant même pas de sa présence tout comme ils ne seront guère affectés par son absence. Ses larmes muettes révèlent le poids d’une douleur incommensurable. Le constat est terrible sur ces parents indifférents, produits d’une éducation sans affection. La scène atroce entre la mère et la grand-mère montre comment des enfants mal aimés peuvent devenir à leur tour des monstres d’insensibilité. L’implication des pouvoirs publics dans l’enquête est minime et la dernière image accentue la charge métaphorique sur une Russie désespérément corrompue. La musique glaçante d’Evgueni Galperine accompagne la froideur des tourments de ces personnages bien malheureux. par Pascal Le Duff Espèces menacées Faute d’amour Le Redoutable Un Beau Soleil Intérieur.98//Lion édition française - N°705 L’échec en salles de La Chinoise, avec sa compagne dans le premier rôle, pousse Jean-Luc Godard à se remettre en question, au détriment de son couple. C’est en découvrant l’autobiographie d’Anne Wiazemsky, Un an après, que Michel Hazanavicius a eu l’idée d’aborder la vie de ce maître de la Nouvelle Vague sous l’angle de la comédie. Godard devient un personnage à la dimension hilarante irrésistible, sans être ridiculisé pour autant, dépeint avec causticité à travers ses errements publics et privés. Son envie d’innover se retrouve dans les citations visuelles du réalisateur de The Artist qui joue avec la mémoire du « vrai » Godard dans l’inconscient collectif. Louis Garrel a effectué un travail d’assimilation impressionnant pour jouer cet artiste charmeur par moments, égocentrique à d’autres. Le point de vue d’Anne Wiazemsky, témoin de sa révolution intime, est capté par le jeu feutré de Stacy Martin qui fait passer un désarroi croissant par un sourire qui s’éteint petit à petit et son regard qui s’assombrit. L’intimité du couple est d’abord ludique puis plus tragique lorsque l’amour s’en va. Une comédie mordante qui invite le spectateur à devenir un complice consentant. Isabelle multiplie les rencontres après son divorce. Loin de trouver l’homme parfait, elle s’enlise dans des relations peu satisfaisantes pour elle comme pour eux, pas un ne rattrapant l’autre dans cette ronde éperdue. Leur portrait pourrait n’être qu’à charge mais l’écriture est heureusement plus équilibrée. Claire Denis délaisse ses drames désespérés pour sa première comédie pour dépeindre l’universalité de l’échec amoureux. Plus étonnant encore est de voir la signature de Christine Angot sur ces dialogues d’une drôlerie absolue, loin de ses sombres autofictions. Le rire éclatant de Juliette Binoche accompagne des dialogues spirituels souvent hilarants. Elle incarne une femme solaire au caractère bien trempé qui ne se laisse pas abattre malgré quelques signes de découragement. La valse de prétendants inclut Xavier Beauvois en banquier goujat, Nicolas Duvauchelle en comédien incapable de gérer son attirance et Philippe Katerine en dragueur de poissonnerie. Le sommet de ce parcours amoureux est l’épilogue dantesque où Gérard Depardieu, magistral, nous invite à « rester open » et à prendre la quête d’amour à la légère, sans prétendre que c’est facile.
eieL Illb mai I'Tz ij tidred. "" =— itay...t VISUALSTREET AGENCE ÉVÉNEMENTIELLE 12# ‹ci Conseil & Stratégie Création des outils de communication 85 rue d’Alsace - 88000 Épinal I 03 29 82 09 61 I contact@visualstreet.fr 4. Production et accompagnement le jour J www.visualstreet.fr f V in G+ h Accompagnement post-événement



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 705 novembre 2017 Page 1Lion numéro 705 novembre 2017 Page 2-3Lion numéro 705 novembre 2017 Page 4-5Lion numéro 705 novembre 2017 Page 6-7Lion numéro 705 novembre 2017 Page 8-9Lion numéro 705 novembre 2017 Page 10-11Lion numéro 705 novembre 2017 Page 12-13Lion numéro 705 novembre 2017 Page 14-15Lion numéro 705 novembre 2017 Page 16-17Lion numéro 705 novembre 2017 Page 18-19Lion numéro 705 novembre 2017 Page 20-21Lion numéro 705 novembre 2017 Page 22-23Lion numéro 705 novembre 2017 Page 24-25Lion numéro 705 novembre 2017 Page 26-27Lion numéro 705 novembre 2017 Page 28-29Lion numéro 705 novembre 2017 Page 30-31Lion numéro 705 novembre 2017 Page 32-33Lion numéro 705 novembre 2017 Page 34-35Lion numéro 705 novembre 2017 Page 36-37Lion numéro 705 novembre 2017 Page 38-39Lion numéro 705 novembre 2017 Page 40-41Lion numéro 705 novembre 2017 Page 42-43Lion numéro 705 novembre 2017 Page 44-45Lion numéro 705 novembre 2017 Page 46-47Lion numéro 705 novembre 2017 Page 48-49Lion numéro 705 novembre 2017 Page 50-51Lion numéro 705 novembre 2017 Page 52-53Lion numéro 705 novembre 2017 Page 54-55Lion numéro 705 novembre 2017 Page 56-57Lion numéro 705 novembre 2017 Page 58-59Lion numéro 705 novembre 2017 Page 60-61Lion numéro 705 novembre 2017 Page 62-63Lion numéro 705 novembre 2017 Page 64-65Lion numéro 705 novembre 2017 Page 66-67Lion numéro 705 novembre 2017 Page 68-69Lion numéro 705 novembre 2017 Page 70-71Lion numéro 705 novembre 2017 Page 72-73Lion numéro 705 novembre 2017 Page 74-75Lion numéro 705 novembre 2017 Page 76-77Lion numéro 705 novembre 2017 Page 78-79Lion numéro 705 novembre 2017 Page 80-81Lion numéro 705 novembre 2017 Page 82-83Lion numéro 705 novembre 2017 Page 84-85Lion numéro 705 novembre 2017 Page 86-87Lion numéro 705 novembre 2017 Page 88-89Lion numéro 705 novembre 2017 Page 90-91Lion numéro 705 novembre 2017 Page 92-93Lion numéro 705 novembre 2017 Page 94-95Lion numéro 705 novembre 2017 Page 96-97Lion numéro 705 novembre 2017 Page 98-99Lion numéro 705 novembre 2017 Page 100