Lion n°705 novembre 2017
Lion n°705 novembre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°705 de novembre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : Zazie, marraine du 31e Téléthon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
Vie culturelle Le Renaudot Le prix Théophraste Renaudot est né en 1925 de la fièvre qui entourait l’attribution du prix Goncourt  : dix journalistes littéraires, épuisés par les interminables attentes de la proclamation du Prix, réservent, eux aussi, un salon chez Drouant... et s’y désaltèrent beaucoup ! Dès le verdict du Goncourt, dans les cinq minutes suivantes, le jury des dix compères proclama le lauréat du Prix Renaudot. C’est Georges Charensol qui avait ainsi baptisé le prix du nom du fondateur de la Gazette de France, parue en 1631 sous Louis XIII, Théophraste Renaudot. Le prix a pour ambition de récompenser le talent et l’originalité et son jury se propose de « corriger » à l’occasion le choix de son aîné. Pour ce faire, le membre du jury désigné pour rendre le verdict possède deux noms sur lui  : si le premier vient d’être couronné par les Goncourt, il nomme le second. Sauf à se tromper devant le micro, ce qui n’est jamais arrivé, deux noms obligatoirement différents sont annoncés, toujours à cinq minutes d’intervalle ! En 1996, naît le Prix Renaudot essai. Les lauréats se voient invités à dîner chez Drouant l’année suivant l’attribution du prix. Germaine Beaumont, Prix Renaudot 1930 Le Femina Il est fondé en 1904 par des collaboratrices de la revue La Vie heureuse - aujourd’hui Femina - sous la houlette de la poétesse Anna.82//Lion édition française - N°705 de Noailles pour lutter contre la misogynie de l’Académie Goncourt qui ne souhaitait pas encourager ni couronner des écrivaines. Interrogé par Émile Faguet, José-Maria de Heredia confie dans les pages du magazine Femina le 1er février 1905  : « À l’heure présente, il semble que leur éducation plus forte engage, je n’oserais pas dire détourne, un plus grand nombre de femmes vers la littérature. Il est à craindre que plus d’une, sans y être poussée par un irrésistible génie, ne songe à en faire un Myriam Harry, lauréate du premier Prix Fémina en 1904 Marc Chadourne, Prix Femina 1930 métier. Or la littérature est aujourd’hui bien encombrée. Que les femmes n’oublient jamais que le meilleur mérite et leur charme, c’est d’être des femmes. » Après bien des remous, dont celui très médiatisé de l’une des jurées, Marguerite Chapsal - qui critique ouvertement dans un ouvrage l’organisation du prix - le Fémina va s’imposer (avec un accent aigu pour sa nouvelle orthographe, sans que l’on sache pourquoi !) et se diviser en trois  : le Prix Fémina français, le
Prix Fémina étranger et le Prix Fémina essai. Purement honorifique, il est remis à l’hôtel Crillon à Paris. L’Interallié Le Prix est né en 1930 d’une colère, celle des journalistes littéraires chargés de couvrir les proclamations des Prix. Pour eux, le meilleur roman serait La voie royale d’André Malraux. Furieux de voir les jurés Goncourt récompenser Henri Fauconnier, les jurés du Renaudot couronner Germaine Beaumont, la trentaine de journalistes, attablés au Cercle Interallié avec bons vins, attendait avec fièvre les délibérations du jury Femina. Quand celui-ci annonça Marc Chadourne, lauréat, la joyeuse compagnie proclama André Malraux lauréat du Prix Interallié ! Personne n’envisageait d’avenir pour ce prix complètement farfelu, proclamé à la surprise générale. Mais le lendemain, le bandeau rouge vif à lettres blanches, apposé sur les exemplaires du livre primé, fit grand effet. Il fut décidé de décerner un prix chaque année, de préférence au roman d’un journaliste professionnel ; de réduire le nombre des jurés pour le stabiliser à onze, tous titulaires du prix. En 1960, le jury qui ne parvient pas à trancher entre deux ouvrages, connaît des moments houleux  : c’est la seule année où il y eut deux ex æquo ! Proclamé quinze jours après le Goncourt et le Renaudot et une semaine après le Médicis et le Fémina, la récompense est purement honorifique. Le vainqueur est invité à participer l’année suivante aux délibérations du jury. a Le Médicis Créé en 1958 par Gala Barbizan et Jean- Pierre Giraudoux a pour but et spécificité de couronner de préférence un livre de recherche ou de fiction, un roman, un récit ou un recueil de nouvelles « apportant quelque chose de neuf » par son style et le ton, un ouvrage qui pourrait passé inaperçu si aucune distinction ne le révélait à l’attention du public. En 1970, naît le prix Médicis étranger et en 1985, le prix Médicis essai. Avec un palmarès foisonnant d’auteurs renommés, il connaît pourtant une fausse note en 1980, lorsque Jean Lahougue refuse l’attribution du prix. Honorifique, il est décerné au Crillon, le même jour que le prix Fémina. Les Deux Magots En 1933, en réaction au Prix Goncourt - jugé trop académique suite au couronnement de La Condition humaine d’André Malraux, aujourd’hui encore le plus lu et traduit, vendu à 3 millions d’exemplaires - l’écrivain René Vitrac réunit à la terrasse des Deux Magots un jury de treize auteurs qui apportent chacun 100 F. Premier lauréat du nouveau prix baptisé du nom du café  : Raymond Queneau pour Le Chiendent. Chaque année, en janvier, le prix attire l’attention sur des écrivains de qualité, dans des thèmes diversifiés et peu conformistes. Le Prix de Flore est le benjamin  : créé en 1994 par le célèbre café de Saint-Germaindes-Prés, il récompense de jeunes écrivains impertinents et provocateurs avec un chèque de 6 000  € et un verre de Pouilly fumé chaque jour pendant un an ! Et le Prix Novembre ? Il a été créé en 1989 par Michel Dennery qui, suite à la polémique du couronnement André Malraux, premier lauréat du Prix Interallié en 1930 avec La Voie Royale de Michel Houellebecq, démissionne du jury. Passé sous le mécénat de Pierre Bergé, il prend le nom de Prix Décembre ! Depuis 2014, le jury s’assemble le 6 novembre au théâtre des Champs-Élysées. Il offre 30 000  € au lauréat, ce qui fait du prix l’un des mieux dotés ! a Lion édition française - N°705//.83



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 705 novembre 2017 Page 1Lion numéro 705 novembre 2017 Page 2-3Lion numéro 705 novembre 2017 Page 4-5Lion numéro 705 novembre 2017 Page 6-7Lion numéro 705 novembre 2017 Page 8-9Lion numéro 705 novembre 2017 Page 10-11Lion numéro 705 novembre 2017 Page 12-13Lion numéro 705 novembre 2017 Page 14-15Lion numéro 705 novembre 2017 Page 16-17Lion numéro 705 novembre 2017 Page 18-19Lion numéro 705 novembre 2017 Page 20-21Lion numéro 705 novembre 2017 Page 22-23Lion numéro 705 novembre 2017 Page 24-25Lion numéro 705 novembre 2017 Page 26-27Lion numéro 705 novembre 2017 Page 28-29Lion numéro 705 novembre 2017 Page 30-31Lion numéro 705 novembre 2017 Page 32-33Lion numéro 705 novembre 2017 Page 34-35Lion numéro 705 novembre 2017 Page 36-37Lion numéro 705 novembre 2017 Page 38-39Lion numéro 705 novembre 2017 Page 40-41Lion numéro 705 novembre 2017 Page 42-43Lion numéro 705 novembre 2017 Page 44-45Lion numéro 705 novembre 2017 Page 46-47Lion numéro 705 novembre 2017 Page 48-49Lion numéro 705 novembre 2017 Page 50-51Lion numéro 705 novembre 2017 Page 52-53Lion numéro 705 novembre 2017 Page 54-55Lion numéro 705 novembre 2017 Page 56-57Lion numéro 705 novembre 2017 Page 58-59Lion numéro 705 novembre 2017 Page 60-61Lion numéro 705 novembre 2017 Page 62-63Lion numéro 705 novembre 2017 Page 64-65Lion numéro 705 novembre 2017 Page 66-67Lion numéro 705 novembre 2017 Page 68-69Lion numéro 705 novembre 2017 Page 70-71Lion numéro 705 novembre 2017 Page 72-73Lion numéro 705 novembre 2017 Page 74-75Lion numéro 705 novembre 2017 Page 76-77Lion numéro 705 novembre 2017 Page 78-79Lion numéro 705 novembre 2017 Page 80-81Lion numéro 705 novembre 2017 Page 82-83Lion numéro 705 novembre 2017 Page 84-85Lion numéro 705 novembre 2017 Page 86-87Lion numéro 705 novembre 2017 Page 88-89Lion numéro 705 novembre 2017 Page 90-91Lion numéro 705 novembre 2017 Page 92-93Lion numéro 705 novembre 2017 Page 94-95Lion numéro 705 novembre 2017 Page 96-97Lion numéro 705 novembre 2017 Page 98-99Lion numéro 705 novembre 2017 Page 100