Lion n°704 octobre 2017
Lion n°704 octobre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°704 de octobre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : journée mondiale de la vue, mobilisons-nous !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
Vie culturelle - Patrimoine.74//Lion édition française - N°704 Valérie Drummond Sculpteur par Jean-Claude Chalençon Est-il plus facile de devenir une artiste lorsqu’on a été élevée dans un milieu où l’art et la créativité prédominent ? C’est le cas du sculpteur Valérie Drummond, née en 1961, d’une maman décoratrice et d’un papa écossais, peintre et publiciste… Est-ce grâce à cette double influence que Valérie fait preuve d’un incroyable éclectisme ? En effet, après des études à l’Union Centrale des Arts Décoratifs, (UCAD), elle travaille en free-lance dans la publicité… héritage du père ? Puis elle s’intéresse à la terre et s’inscrit au cours de Marie-Louise Gallaway, sculpteur et céramiste à Suresnes. Mais dans le même temps, elle pratique la gravure sur cuivre aux Arts Décoratifs à Paris… Finalement c’est la sculpture qui l’emporte. Elle avait déjà commencé à La Rochelle, mais cette passion va la conduire à Valencienne auprès du sculpteur Henry-Paul Dericke (Grand Prix de Rome 1952). C’est lui qui va la pousser à exposer pour la première fois en 1998, peu avant sa disparition cette même année. Elle présente à l’Hôtel de ville de Valenciennes 90 œuvres de terres cuites et de bronzes, fruit de son travail des années précédentes. Va-t-elle s’arrêter là ? Oh que non ! La voilà de nouveau à Paris où, pendant trois ans, elle continue de perfectionner sa sculpture ; cette fois d’après des modèles vivants, auprès de Manfredi Quartana à Henry IV. En 2002, la célèbre fonderie Blanchet Landowski lui propose de réaliser une exposition. C’est un succès. De nouveau inspirée par l’exemple de sa mère, elle entreprend la création de pièces de mobilier qui mêlent le verre et le bronze. Nous sommes en 2004. Puis vont suivre des bijoux en argent qui sont en fait des sculptures miniatures. Pendant quelques années, elle expose également au Grand Palais à Paris dans le cadre de la manifestation Art en Capital. Elle fait partie du groupe Gérard Ramon, sculpteur de renommée internationale et titulaire, entre autres, du prix Baudry de la Fondation Taylor. Valérie va se rendre également à Venise à l’atelier Venezia Viva. Cette fois, après avoir exploré la terre, le bronze, le cuivre, l’argent, voilà qu’elle s’intéresse à la gravure sur bois, cet autre support classique de la gravure. Il n’était pas exagéré de parler d’éclectisme !
Entre Valenciennes (1998), et les années 2000 au Grand Palais, il ne faut pas oublier, par la suite, ce nombre respectable de manifestations qui démontre un travail sans relâche et des qualités artistiques de plus en plus grandes  : 2002  : Boulogne (Cercle du bois de Boulogne)//Bagnolet (Fonderie Landowsky) 2004  : Galerie Valois//Paris Bastille (Agence d’architecture), ainsi qu’en 2005, 2006,2008 et 2012. 2005  : à nouveau Boulogne. 2007  : Fonderie Landowsky//Musée de la Monnaie à Paris//Paris et Dînard (Galerie Saphir) 2009  : Salon des Antiquaires de Nantes, puis de Paris l’année suivante//Toujours le Grand Palais, ainsi qu’en 2010, 2011, 2012 2010  : Mairie du VI e (Prix de sculpture)//Galerie Images de fer rue de Seine. 2011  : Galerie du Pont Neuf. 2012  : Viroflay (Hommage à Corot), Biennale des artistes du VIe. a a a a a B B B Cette énergie créatrice se déroule à travers trois périodes distinctes. Les premières œuvres sont essentiellement figuratives. Puis la maturité est illustrée par des sculptures de plus en plus « décoratives ». La maîtrise enfin laisse l’imagination prendre de plus en plus d’importance, et l’on voit apparaître une abstraction nimbée de poésie et de créativité. Cette comète qui semble parfois partir dans toutes les directions est en réalité guidée par cette rivalité constante entre la matière brute et la poésie qui va finir par s’en dégager, qu’il s’agisse de la terre, des métaux ou encore du bois, comme nous l’avons vu. Valérie Drummond dit d’ailleurs elle-même  : « Ce que j’aime dans la sculpture, c’est son côté magique, la lutte avec la matière pour essayer d’en sortir la vérité… » Plus subtile, elle assure encore  : « Les sculptures naissent de la terre. Pétrir des histoires comme le glissement du pinceau, comme le mot en devenir. Je vis la sculpture comme une aventure poétique. » Valérie Drummond fait partie du Collège des artistes donateurs du Patrimoine Culturel des Lions Clubs de France depuis des années. Dans les collections de l’Association, se trouve l’un de ses bronzes figuratifs Icare. Cet article nous donne l’occasion de la féliciter une nouvelle fois. a Lion édition française - N°704//.75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 704 octobre 2017 Page 1Lion numéro 704 octobre 2017 Page 2-3Lion numéro 704 octobre 2017 Page 4-5Lion numéro 704 octobre 2017 Page 6-7Lion numéro 704 octobre 2017 Page 8-9Lion numéro 704 octobre 2017 Page 10-11Lion numéro 704 octobre 2017 Page 12-13Lion numéro 704 octobre 2017 Page 14-15Lion numéro 704 octobre 2017 Page 16-17Lion numéro 704 octobre 2017 Page 18-19Lion numéro 704 octobre 2017 Page 20-21Lion numéro 704 octobre 2017 Page 22-23Lion numéro 704 octobre 2017 Page 24-25Lion numéro 704 octobre 2017 Page 26-27Lion numéro 704 octobre 2017 Page 28-29Lion numéro 704 octobre 2017 Page 30-31Lion numéro 704 octobre 2017 Page 32-33Lion numéro 704 octobre 2017 Page 34-35Lion numéro 704 octobre 2017 Page 36-37Lion numéro 704 octobre 2017 Page 38-39Lion numéro 704 octobre 2017 Page 40-41Lion numéro 704 octobre 2017 Page 42-43Lion numéro 704 octobre 2017 Page 44-45Lion numéro 704 octobre 2017 Page 46-47Lion numéro 704 octobre 2017 Page 48-49Lion numéro 704 octobre 2017 Page 50-51Lion numéro 704 octobre 2017 Page 52-53Lion numéro 704 octobre 2017 Page 54-55Lion numéro 704 octobre 2017 Page 56-57Lion numéro 704 octobre 2017 Page 58-59Lion numéro 704 octobre 2017 Page 60-61Lion numéro 704 octobre 2017 Page 62-63Lion numéro 704 octobre 2017 Page 64-65Lion numéro 704 octobre 2017 Page 66-67Lion numéro 704 octobre 2017 Page 68-69Lion numéro 704 octobre 2017 Page 70-71Lion numéro 704 octobre 2017 Page 72-73Lion numéro 704 octobre 2017 Page 74-75Lion numéro 704 octobre 2017 Page 76-77Lion numéro 704 octobre 2017 Page 78-79Lion numéro 704 octobre 2017 Page 80-81Lion numéro 704 octobre 2017 Page 82-83Lion numéro 704 octobre 2017 Page 84-85Lion numéro 704 octobre 2017 Page 86-87Lion numéro 704 octobre 2017 Page 88-89Lion numéro 704 octobre 2017 Page 90-91Lion numéro 704 octobre 2017 Page 92-93Lion numéro 704 octobre 2017 Page 94-95Lion numéro 704 octobre 2017 Page 96-97Lion numéro 704 octobre 2017 Page 98-99Lion numéro 704 octobre 2017 Page 100