Lion n°702 jui/aoû 2017
Lion n°702 jui/aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°702 de jui/aoû 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : osons l'avenir !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
Vie culturelle - Expositions Alchimie de l’été arlésien Depuis 48 éditions sous le soleil d’Arles, les Rencontres se nourrissent de talents mais aussi d’une alchimie entre des photographes, des lieux et des publics. L’impact des Rencontres est majeur. Sur l’emploi par exemple, avec l’embauche estivale de 400 personnes. Les Rencontres injectent 22 millions d’euros dans l’économie arlésienne. Ce rôle moteur s’est accru avec la fréquentation historique de 2016, plus de 100 000 visiteurs. Cet été, la dimension internationale prend les couleurs de la Colombie. L’ancrage local est incarné par un immense travail artistique et humaniste sur les Tziganes. Une vingtaine de monuments du patrimoine architectural sont mis à disposition dont la friche industrielle des papeteries qui sera, cette année encore, le décor de la Nuit de l’Année. C’est jusqu’au 24 septembre 2017. IMPRESSIONS MÉMORIELLES - ALI HLI11.1.ll:110e4:11+1 - Après des siècles d’un traitement inégal, injuste et abominable, il faut démystifier et instruire..72//Lion édition française - N°702 En Arles, le premier festival de photographie du monde est une œuvre d’art collective. Impressions Mémorielles Le regard de certains artistes marque l’histoire de l’esclavage. Au musée de l’Homme, Impressions Mémorielles est une exposition photographique collective sur le thème de la mémoire de l’esclavage, une exposition réunissant le travail de 10 photographes français, africains et brésiliens sur le thème de la traite négrière et de l’esclavage. Chacun d’eux propose un regard artistique et contemporain sur un sujet longtemps refoulé, occulté et dénigré. Il s’agit de comprendre, de remonter les traces de l’esclavage à travers les lieux, les manifestations, les stigmates et ce qui, dans le temps, marque la traite négrière. C’est jusqu’au 10 juillet 2017. Château Grimaldi et musée Picasso Le 29 mars 1924, Dor de la Souchère crée la société des Amis du musée d’Antibes qui a pour objet de fonder un Musée historique et archéologique. 1925, le château des Grimaldi est acheté par la ville d’Antibes et devient ainsi le musée Grimaldi avec pour premier conservateur, Romuald Dor de la Souchère. Septembre 1945, Pablo Picasso se rend au musée Grimaldi et en 1946, Romuald Dor de la Souchère lui propose d’utiliser une partie du château comme atelier. Picasso, enthousiaste, réalise de nombreuses œuvres, dessins et peintures. À la suite de son séjour en 1946, Pablo Picasso laisse en dépôt à la ville d’Antibes 23 peintures et 44 dessins. Le 22 septembre 1947 voit l’inauguration officielle de la salle Picasso au premier étage. Le 7 septembre 1948, une exposition confirme l’enrichissement significatif de 78 céramiques réalisées à Vallauris. Le 13 septembre 1949, de nouvelles salles consacrées aux peintures, céramiques et dessins de Picasso sont ouvertes.
Quarante années d’amitié L’Annonciade, musée de Saint-Tropez a su réunir Georges Braque et Henri Laurens et mettre en avant l’heureuse et fertile amitié qui les a liés pendant la plus grande partie de leur vie. Unis dès 1911, ils utilisent les mêmes sources, surtout le même besoin d’expérimenter l’espace et le rythme, le même désir de renouveler la forme et la matière, le même intérêt pour une grande simplification nécessaire pour atteindre l’extrême pureté de l’expression plastique. Après la Première Guerre mondiale, les deux amis se libèrent du cubisme synthétique pour une recherche plus intérieure. Toujours modestes, même après avoir reçus les plus grandes reconnaissances, ils poursuivent leur travail avec la même tranquillité, ils ne remettent pas en cause leur simplicité. L’entrée de Braque dans la vie de Laurens est capitale à plus d’un titre. La solitude est rompue, il va connaître Picasso, Jacob, Reverdy, Matisse, Derain, Gris, Léger et Modigliani. L’exposition propose à travers 67 œuvres un regard croisé sur le travail de deux artistes qui n’ont cessé tout au long de leur vie de dialoguer. C’est jusqu’au 8 octobre 2017. Au musée de l’Annonciade une exposition consacrée à deux artistes majeurs du XX e siècle, le peintre Georges Braque, 1882-1963, et le sculpteur Henri Laurens, 1885-1954. Le 27 décembre 1966, la ville d’Antibes rend de nouveau hommage à Pablo Picasso et le château Grimaldi devient musée Picasso, premier musée consacré à l’artiste. 1991, la Fondation Jacqueline Picasso autorise un nouvel enrichissement des collections. Collections permanentes et temporaires, c’est ouvert tous les jours, tout l’été. Fondé sur l’ancienne acropole de la ville grecque d’Antipolis, le château Grimaldi fut habité à partir de 1385 par la famille monégasque qui lui donna son nom. En exposant ces trésors cachés, le musée de Mayenne propose de comprendre comment ses collections se sont constituées au fil du temps. D’où viennent-elles ? Curiosités d’ici et d’ailleurs Le musée du château de Mayenne met à l’honneur la richesse et la diversité de ses collections, en réunissant plus de 350 objets insolites, dont certains sont exposés pour la première fois. Conservées dans les réserves du musée, ces pièces à la fois précieuses et singulières sont issues de domaines très variés, de l’archéologie à l’ethnologie, en passant par l’histoire naturelle et les beaux-arts. Peau de python, coffre sculpté du XVI e siècle, cartes à jouer, peintures, livre d’heures ou animaux naturalisés, ce sont autant d’objets qui reprennent vie au cœur du musée. En mettant l’accent sur ces collections non-visibles, cette exposition a permis de débloquer des fonds pour restaurer des objets fragilisés et, ainsi, assurer leur conservation. Tous leurs secrets, dévoilent une histoire, faite d’anecdotes et de découvertes fortuites. L’entrée prend des allures de cabinet de curiosité où le moindre recoin est occupé, y compris le plafond. Les visiteurs expérimentent les sensations d’un capharnaüm, reconstitué par des « niches à trésor » et une bande son originale. Certains objets semblent ainsi reprendre vie. Puis, la scénographie s’ouvre sur un espace lumineux et aéré, créant une rupture avec le cabinet. Cette nouvelle partie, moderne, présente les objets par section, archéologie, histoire naturelle, ethnologie, beaux-arts, histoire locale, et se termine avec une ouverture sur le musée d’aujourd’hui. C’est jusqu’au 19 novembre 2017. Lion édition française - N°702//.73.1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 1Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 2-3Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 4-5Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 6-7Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 8-9Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 10-11Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 12-13Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 14-15Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 16-17Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 18-19Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 20-21Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 22-23Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 24-25Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 26-27Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 28-29Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 30-31Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 32-33Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 34-35Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 36-37Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 38-39Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 40-41Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 42-43Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 44-45Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 46-47Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 48-49Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 50-51Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 52-53Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 54-55Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 56-57Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 58-59Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 60-61Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 62-63Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 64-65Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 66-67Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 68-69Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 70-71Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 72-73Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 74-75Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 76-77Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 78-79Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 80-81Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 82-83Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 84-85Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 86-87Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 88-89Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 90-91Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 92-93Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 94-95Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 96-97Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 98-99Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 100