Lion n°702 jui/aoû 2017
Lion n°702 jui/aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°702 de jui/aoû 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : osons l'avenir !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
Vie culturelle - Livres Georges Perec est qualifié de «classique moderne» par Christelle Reggiani dans la préface de ces volumes. Moderne par la nouveauté de son écriture et ses inventions formelles. Classique, il le devient et le restera par son entrée dans la Pléiade. Il obtint le prix Renaudot dès son premier roman Les choses, une histoire des années 60 (1965), où il faisait grand usage du conditionnel. En 1967, il est entré à l’OULIPO (l’Ouvroir de littérature potentielle), fondé par Raymond Queneau et François Le Lionnais. Il en adopta les principes basés sur l’application de contraintes formelles, jeux de vocabulaire ou d’orthographe. Dans La Disparition (1969) aucun mot ne contient la voyelle E. En revanche dans Les Revenentes (sic) en 1972, il supprime toutes les voyelles à l’exception.64//Lion édition française - N°702 Livres par Pierre Schavey Œuvres I et II Georges Perec éditions La Pléiade Gallimard du E. Dans L’homme qui dort, il tutoie le lecteur. Ailleurs, comme dans La vie mode d’emploi (Prix Médicis 1978), il utilise plusieurs contraintes d’ordre mathématique. Je me souviens est une énumération nostalgique de faits, choses, publicités, sortis de son coffre aux souvenirs qui fut remarquablement repris au théâtre en un long monologue par Sami Frey. Perec disait que son œuvre était orientée dans quatre directions  : sociologique, romanesque, autobiographique et ludique. On les retrouve, diversement associées, dans les douze ouvrages réunis dans cette édition. Cette année l’Album de la Pléiade, présenté par Claude Burgelin est consacré à Georges Perec. Ne le ratez pas si votre libraire en possède encore.',q. ! ".1.- 513.11 IF Wird% w Œuvres Madame de Staël La Pléiade - Gallimard Fillle de Jacques Necker, banquier suisse, futur ministre de Louis XVI, Germaine, baronne de Staël (1766-1817), fut plongée dès sa jeunesse dans le monde littéraire par sa mère dont le salon était fréquenté par les beaux esprits. Son intelligence, sa culture son art de la conversation et ses idées libérales lui valurent une rapide célébrité. Sa première œuvre fut consacrée à Jean-Jacques Rousseau (1788). Elle écrivit ensuite deux romans Delphine et Corinne ou l’Italie (1807) et Delphine (1802). Dans ce volume, Catriona Seth présente les deux romans et De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales (1800). Delphine, roman épistolaire décrit une jeune veuve non conformiste, rebelle à la condition des femmes dans le monde aristocratique. Mal reçu par Napoléon, ce féminisme avant la lettre lui valut une interdiction de séjour. Corinne, poétesse de talent aux idées avancées, défend également les droits de la femme et présente de nombreuses similitudes avec son auteur. Inspirée par la philosophie des Lumières, Madame de Staël, dont les œuvres furent bien accueillies par ses lecteurs, fut sévèrement critiquée par le pouvoir en place et plusieurs fois à l’exil. Au plan littéraire elle est également en rupture avec le style de l’époque en se montrant annonciatrice du romantisme romanesque. À la fois par son talent de romancière, sa lutte contre les préjugés, l’avant-gardisme de ses idées philosophiques et sociales, Madame de Staël occupe une place de premier plan dans la littérature du XVIII e siècle et son message reste toujours d’actualité.
la rial Io, urVid Ma mère cette inconnue Philippe Labro éditions Gallimard Philippe Labro journaliste, cinéaste, homme de radio (il a dirigé RTL) et romancier, consacre ce quatorzième livre à la recherche des origines d’une mère qu’il a bien connue mais qui fut toujours discrète sur son passé. Henriette (surnommée Netka) née en Pologne des amours adultérines d’un riche Polonais et d’une institutrice française fut plusieurs fois abandonnée. Son enfance fut marquée par l’étiquette « née de père inconnu ». Elle parvint cependant à construire une famille heureuse et à se reconstruire elle-même grâce au bonheur avec son mari Henri et leurs quatre fils. Après le décès de Netka survenu à Nice à quatre-vingt-dix-neuf ans en 2001, Philippe Labro, à l’aide de lettres et documents divers, reconstitue ce trajet en romançant les vides. Cela fait une biographie écrite avec les mots du cœur et de l’amour filial. Un roman chaleureux, tissé sur la trame d’un passé authentique. Un témoignage sincère et un hommage d’une émouvante tendresse. Comme Albert Cohen, cité en exergue, en écrivant ce livre « il était avec elle ». Tant il est vrai que, après la perte d’un proche, en parler ou seulement y penser, c’est être encore avec lui. La nature exposée Erri De Luca Gallimard Erri De Luca est une figure majeure de la littérature italienne contemporaine (une vingtaine de livres traduits chez Gallimard). Le narrateur de ce nouveau roman, ancien mineur, sculpteur, alpiniste, vit dans un village frontalier. Parfois, il aide des migrants (« voyageurs d’infortune ») à passer la frontière par des sentiers de montagne. Un jour il part s’installer près de la côte où un prêtre lui demande de réparer un crucifix de marbre, grandeur nature. À l’origine, le Christ était nu mais les religieux avaient demandé au sculpteur de couvrir son sexe (sa « nature ») d’un drap de marbre. Enlever le drapé, sculpter un sexe. Un travail délicat et difficile qui l’occupe plusieurs mois. Il rencontre un prêtre, un évêque, un rabbin, un marbrier musulman qui l’aident à interpréter des symboles religieux gravés sur la statue et il se documente au musée de Naples. Comme souvent chez Erri De Luca, l’intérêt et la profondeur du livre dépassent le simple niveau de l’anecdote par la pensée et les réflexions qu’il provoque. Réflexions sur les relations humaines, la fraternité, l’art et les rapports avec la religion, la situation de l’artiste dans la société, la confrontation du profane et du sacré. Erri De Luca confirme ici avec force et une écriture sobre et précise ses convaincantes qualités d’humaniste. RUS Ei. Fi Voyager Russell Banks Actes Sud Russell Banks, né en 1940 dans le Massachusetts, est l’auteur d’une œuvre abondante, romans (17 chez Actes Sud), nouvelles, poésie, distinguée par de nombreuses récompenses. Il est membre de L’Académie Américaine des arts et des lettres. Grand voyageur, il a réuni dans ce volume des récits de voyages déjà parus séparément dans divers revues. La Floride et les Everglades, les Caraïbes, les Adirondacks, la Jamaïque, Cuba, où il rencontre Fidel Castro, Chapel Hill et les Hippies, Édimbourg, le Sénégal, les Antilles, les Seychelles, les Philippines, et l’Himalaya avec de passionnantes et périlleuses ascensions sur des plus de 5 000 mètres. On se doute qu’avec un auteur du niveau de Banks, ces textes ne peuvent se réduire à la dimension de simples récits de voyage. Il y introduit une bonne part d’autobiographie en y associant son regard sur la vie politique et sociale des pays visités, ses états d’âme et ses réflexions intimes. Un voyage à travers le monde, mais surtout au cœur de l’écrivain et de l’homme Russell Banks. Une exploration qui vaut largement le voyage. Mon père sur mes épaules Metin Arditi Grasset Metin Arditi, né à Ankara en 1945 vit en Suisse où il a fait ses études. Il a publié 13 romans. Ici, pour la première fois, il fait une œuvre autobiographique. Vingt ans après la mort de son père, il évoque son enfance à Istambul et ses années d’études dans un internat suisse de l’âge de sept à dix-huit ans, puis à Polytechique à Lausanne. Ce parcours rétrospectif est l’occasion de brosser un portrait de son père et de leurs relations souvent difficiles. Un père homme d’affaires important, riche, puissant et admiré mais toujours lointain. Un père cependant dont les rares interventions comptent et laissent des traces indélébiles dans la mémoire de l’adulte, comme cette petite phrase « Les livres, c’est autre chose » ou ces discussions aux opinions divergentes sur le problème israélopalestinien. Loin d’être un règlement de comptes, ce livre, d’une touchante tendresse, se présente plutôt comme un témoignage vibrant d’émotion, la quête d’un passé plus ou moins flou, la recherche d’une paternité imprécise mais réellement vécue. Un récit qui résonne finalement comme un très émouvant hommage. Lion édition française - N°702//.65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 1Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 2-3Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 4-5Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 6-7Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 8-9Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 10-11Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 12-13Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 14-15Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 16-17Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 18-19Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 20-21Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 22-23Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 24-25Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 26-27Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 28-29Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 30-31Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 32-33Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 34-35Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 36-37Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 38-39Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 40-41Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 42-43Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 44-45Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 46-47Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 48-49Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 50-51Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 52-53Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 54-55Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 56-57Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 58-59Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 60-61Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 62-63Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 64-65Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 66-67Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 68-69Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 70-71Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 72-73Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 74-75Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 76-77Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 78-79Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 80-81Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 82-83Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 84-85Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 86-87Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 88-89Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 90-91Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 92-93Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 94-95Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 96-97Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 98-99Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 100