Lion n°702 jui/aoû 2017
Lion n°702 jui/aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°702 de jui/aoû 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : osons l'avenir !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Savoir - Histoire L’équipe soignante s’était spécialisée dans le traitement des fractures. C’est ici que les médecins expérimentent un appareil de suspension qui permet de réduire les fractures. Vaux-le-Vicomte 1914 -1918 Germaine Sommier transforme son château en hôpital par Antonin Moreau Maincy, Seine-et-Marne, en pleine guerre 1914-1918, plus de 1000 blessés sont soignés à Vaux-le-Vicomte dans le long bâtiment de l’Orangerie du château. Histoire dans l’Histoire, il hébergeait un hôpital, le numéro 23. Flash-back, 1641  : Nicolas Fouquet, jeune parlementaire de 26 ans, acquiert le fief de Vaux-le-Vicomte. Vingt ans plus tard, il en fait un chef-d’œuvre unique, le château et le jardin sont parmi les plus beaux de France. Pour la première fois dans l’histoire, ce visionnaire réunit sur un même projet l’architecte Louis Le Vau, le peintre décorateur Charles Le Brun et le jardinier André Le Nôtre. Victime d’un complot, Fouquet est arrêté puis condamné au bannissement puis à la prison à.54//Lion édition française - N°702 vie par Louis XIV en 1661. Vaux-le-Vicomte est mis sous scellés et le roi saisit la quasi intégralité de ce qu’il contient, tapisseries, mobilier, peintures, livres et tapis jusqu’aux orangers. Madame Fouquet mettra 10 ans à récupérer son bien où elle se retirera avec son fils aîné. Après la mort de celui-ci, elle se sépare du château qui est mis en vente en 1705. Claude Louis de Villars, Maréchal et Pair de France, l’acquiert sans même le visiter et en apprécie le charme pendant de longues années. Son fils le vend en 1764 au duc de Praslin. Ses descendants le conserveront pendant plus d’un siècle, dont 30 ans d’abandon. Juillet 1875, alors que le château est vide et que le jardin à la française n’est plus qu’un souvenir, le domaine est mis aux enchères publiques. Un amateur d’art, Alfred Sommier, l’achète et commence un immense travail de restauration pour restituer au domaine sa beauté
Pour son engagement durant les quatre années de guerre, Germaine Sommier fut décorée en 1918 de la Croix de guerre. d’origine. Ses enfants poursuivront son œuvre après sa mort, et, aujourd’hui, ses descendants directs, Patrice et Cristina de Vogüé, épaulés par leurs enfants Jean-Charles, Alexandre et Ascanio poursuivent l’œuvre. 1968, Patrice de Vogüé, descendant des Sommier, décide d’ouvrir les portes au public. Il concentre tous ses efforts à réhabiliter le style du XVII e siècle. De son côté, son épouse Cristina crée la boutique de souvenirs aujourd’hui considérée comme la plus belle boutique de château, et inaugure en 1985 le restaurant le Relais de l’Écureuil. Ensemble, les deux époux fondent, en 1983, l’association des Amis de Vaux-le-Vicomte reconnue d’utilité publique en 2004. 2012 Jean- Charles et Alexandre de Vogüé succèdent à leur père à la direction du domaine, déterminés à accroître son rayonnement sur les scènes culturelles française et internationale. Rejoints par leur frère Ascanio en 2015, ils deviennent ainsi la cinquième génération de leur famille à en assurer la gestion. Cette belle histoire tout le monde, ou presque, la connaît. Mais une fois n’est pas coutume, ce n’est pas le XVII e siècle que le château de Vaux-le-Vicomte permet de mettre à l’honneur, rendons hommage aux Poilus. À l’époque, certains ont été transportés et soignés sur le site. En fait, dès 1914, le Service de santé français appelle à la création d’hôpitaux privés, conscient que ceux de l’Assistance publique seront insuffisants. Propriétaire du château à l’époque, Germaine Sommier fonce. « C’est la grand-tante de notre père, une femme de caractère », raconte Ascanio, un des trois fils du propriétaire, Patrice de Voguë  : « Son mari était parti à la guerre. Seule, elle a créé d’une main de maître un hôpital dans une dépendance du château et a constitué une équipe pour soigner les blessés ». Ainsi est né l’hôpital auxiliaire numéro 23 qui a accueilli au total 1 123 blessés venus essentiellement des batailles de la Marne et de Verdun. 1918, Germaine Sommier reçoit des mains de Georges Clemenceau, président du Conseil, la Croix de guerre en reconnaissance de « son grand dévouement ». L’hebdomadaire La République de Seine-et-Marne rentre un peu plus dans les détails  : « À l’époque, les propriétaires du château étaient encore Edme et Germaine Sommier, la tante de l’actuel comte Patrice de Vogüé. Lorsque le 4 août 1914, Descendante des Sommier, la famille de Voguë a rouvert ses archives. Ici Germaine Sommier, entourée de médecins et d’infirmières, reçoit Foch et Clémenceau au château. l’Allemagne déclare la guerre à la France, Edme est enrôlé dans l’armée. Germaine son épouse décide alors l’installation d’un hôpital dans les communs Est du château. Il portera le numéro 23, aura une soixantaine de lits, se spécialisera dans le traitement des fractures et accueillera 1 115 soldats français blessés. Pour s’en occuper, Germaine Sommier se retrouve infirmière et toute une équipe d’infirmières et médecins l’entoure. (...) L’hôpital se trouvant à seulement 40 kilomètres de la ligne du front, il a dû être évacué avant de pouvoir se réinstaller en septembre 1914 pour y être rouvert jusqu’en 1918. Toute une histoire dans l’Histoire de France ». Ascanio de Vogüé explique  : « Nous voulons sensibiliser les jeunes ». Vaux participe ainsi au Centenaire de la Grande Guerre avec cet hôpital auxiliaire numéro 23. En effet, nous sommes peu à imaginer que ce château de Vaux-le-Vicomte a accueilli plus de 1 100 soldats blessés en quatre ans, de 1914 à 1918, à la demande de sa propriétaire, Germaine Sommier. L’occasion de rendre hommage aux infirmières, aux hommes et femmes qui ont ouvert des hôpitaux auxiliaires dans l’effort de guerre. a Lion édition française - N°702//.55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 1Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 2-3Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 4-5Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 6-7Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 8-9Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 10-11Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 12-13Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 14-15Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 16-17Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 18-19Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 20-21Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 22-23Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 24-25Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 26-27Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 28-29Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 30-31Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 32-33Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 34-35Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 36-37Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 38-39Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 40-41Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 42-43Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 44-45Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 46-47Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 48-49Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 50-51Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 52-53Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 54-55Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 56-57Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 58-59Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 60-61Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 62-63Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 64-65Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 66-67Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 68-69Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 70-71Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 72-73Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 74-75Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 76-77Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 78-79Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 80-81Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 82-83Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 84-85Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 86-87Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 88-89Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 90-91Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 92-93Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 94-95Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 96-97Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 98-99Lion numéro 702 jui/aoû 2017 Page 100