Lion n°701 juin 2017
Lion n°701 juin 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°701 de juin 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : art de vivre, au marché.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
Vie culturelle - Livres 701 - Livres - sur un double page habituelle (pas encore au chemin de fer mais on le monte au cas où…).62//Lion édition française - N°701 Livres par Pierre Schavey Silencieuse Michèle Gazier - Le Seuil Michèle Gazier fut professeur traductrice d’espagnol puis critique littéraire à Libération et Télérama. Elle publia son premier roman Histoires d’une femme sans histoire (Julliard) en1993, suivi de très nombreux autres ouvrages publiés en majorité au Seuil. Ce nouvel opus se présente comme la peinture sociale d’un village de six cents habitants  : Saint- Julien-des-Sources. Une petite commune tranquille dans laquelle viennent s’installer quatre « étrangers ». Hans Glawe, un peintre et sculpteur allemand célèbre dont les toiles dégagent une certaine violence. Louis un homme de style hippie, d’origine inconnue mais dont on saura plus tard qu’il appartint aux Brigades Rouges, surnommé le Blondin. Plus tard arrive une belle italienne et sa fillette Valentina qui ne parle pas. Claude Ribaute, sociologue en retraite, écrit un livre sur l’œuvre de Glawe et observe ce microcosme et raconte. Les amours de Blondin et de la caissière du supermarché, l’affection de Valentina pour le Blondin, les rapports du Blondin avec le peintre, tout ce qui se trame entre les différents personnages aux relations complexes. Cela donne un récit attachant et émouvant où le passé et le présent sont unis par des liens subtils. La chronique intime d’un village gravée en taille douce par un observateur neutre, avec une grande finesse de trait.
Nouvelles William Faulkner La Pléiade/Gallimard Contrairement aux Américains, les Français, dit-on, ne sont pas très amateurs de nouvelles. La plupart des grands romanciers américains ont publié d’excellents recueils de « short stories ». William Faulkner (1897-1962) immense romancier, un des plus grands du XX e siècle, en a écrit une centaine, toutes réunies et présentées pour la première fois dans ce volume par François Pitavy. Sa première nouvelle Langoing in luck fut écrite en 1919 suivie d’autres (Les croquis de la Nouvelle Orléans) parues dans un journal local en 1925. Faulkner les considérait comme une besogne alimentaire. (premier roman Monnaie de singe en1926). Ce volume contient également, Mayday, des Contes, L’Arbre aux souvenirs, les Nouvelles recueillies par l’auteur et les Nouvelles non recueillies, les Nouvelles posthumes, Mississipi, Que faire à présent et des fictions autobiographiques. Non seulement ces textes ne doivent en aucun cas être considérés comme mineurs par rapport à l’importance considérable de l’Œuvre romanesque mais ils portent également le sceau de son génie. Ils en sont le complément inséparable. La plupart ont pour cadre le Sud (excepté quelques incursions en Europe) et se fondent dans l’univers créé par Faulkner autour de Jefferson et le comté imaginaire de Yoknapatawpha. On y retrouve également quelques-uns des personnages récurrents de ses romans. Quelques nouvelles ont servi de point de départ à des œuvres romanesques. Cette très opportune édition est un indispensable complément à la lecture des cinq précédents volumes de l’Œuvre romanesque précédemment parus et constitue une utile et excellente introduction pour ceux, inexcusables, qui ne les avaient pas encore lus. Un Saint Homme Anne Wiazemsky Gallimard Anne Wiazemsky a débuté comme actrice de cinéma avec Robert Bresson dans Au hasard Balthazar en 1966 puis avec Jean-Luc Godard (La chinoise) qu’elle épousa en 1967. Elle abandonna le cinéma pour l’écriture avec un recueil de nouvelles (Des filles bien élevées 1987 Gallimard) suivi d’une importante œuvre romanesque. La plupart de ses livres comporte souvent une base autobiographique. Elle y parle de ses parents, de son illustre grand-père, François Mauriac, de son expérience cinématographique, de sa vie avec Godard et de leurs amis. Dans la même veine, elle évoque ici ses relations avec un homme exceptionnel qui joua un rôle important, sur sa vie spirituelle et littéraire. C’est un prêtre, le père Marcel Deau, qui fut son professeur de français et de latin à Caracas. C’est le premier qui détecta les dons de sa jeune élève. Il avait perdu Anne de vue depuis le retour de ses parents en France et il la retrouve vingt ans plus tard en l’entendant à la radio à l’occasion de la sortie de son premier livre. Anne Wiazemsky raconte comment, pendant des années, le Père Deau suit sa carrière littéraire, l’aide, l’encourage, la soutient et la défend devant ses détracteurs. Il assiste à ses signatures dans les librairies et revisite avec elle la propriété familiale de Malagar. Sans souci de prosélytisme religieux, il a sur elle une discrète influence intellectuelle et spirituelle. Ce livre profondément émouvant relate avec tendresse et délicatesse une exceptionnelle et très pure et pudique relation de complicité fusionnelle entre une jeune romancière et son guide spirituel, son mentor intellectuel. La rencontre d’une romancière hypersensible et d’un « cœur pur ». à Perles de vie René de Obaldia Grasset Doyen des académiciens (né en 1918), René de Obaldia, auteur d’une œuvre monumentale, est l’un des dramaturges les plus joués dans le monde. Faisant allusion à la fois à son contenu et son format, il a sous-titré ce nouvel opus Précis de sagesse portative. À l’image de son œuvre, mélange de sérieux, de drôlerie et d’invention, l’homme, René de Obaldia que j’ai eu le bonheur de connaître, maître du langage et de l’art de la conversation, est un interlocuteur passionnant. Il associe avec élégance, érudition, fantaisie et humour à une exquise affabilité. Dans ce petit livre, supposant qu’il quitterait bientôt cette planète, il a fait un recueil des citations et pensées « engrangées tout au long de (son) existence ». De Platon à nos jours (y compris quelques rares citations de lui-même), René de Obaldia a rassemblé des citations qui reflètent bien les diverses facettes de sa personnalité que l’on retrouve également dans son œuvre. De Platon à Pierre Dac en passant par Paul VI, Montaigne, Tristan Bernard ou Einstein, un florilège de textes qui font réfléchir, rêver ou rire. Un vrai livre de chevet que l’on peut ouvrir n’importe quand, à n’importe quelle page avec la certitude d’un enrichissement inaltérable et durable. Merveilleux ! Les Captives de la vallée de Zion Norman Ginzberg Ed. Héloïse d’Ormesson Norman Ginzberg, Franco-Américain, est le frère de Franz-Olivier Giesbert. Après avoir été journaliste il dirige un cabinet de conseil en information à Toulouse et habite dans le Gers. Il a publié deux romans  : Arizona Tom (2013) et Omaha (2014) publiés chez Héloïse d’Ormesson. Comme les deux précédents, ce nouveau roman se déroule dans l’Ouest américain, dans la vallée de Zion (Utah) devenue depuis le magnifique Zion National Park. Cela se passe en 1888, le shérif Ocean Miller (déjà présent dans Arizona Tom) se voit confier par son « boss », le marshal John Faraday, la dangereuse mission d’appréhender une communauté de Mormons polygames établie dans la vallée de Zion. Miller part avec une douzaine de pieds-nickelés, tireurs d’élite, boit sans soif, un sourd muet champion de la gâchette et une shérif adjointe. Une expédition picaresque pendant laquelle Miller tombe dans une embuscade montée par un excolonel de l’armée sudiste reconverti en trafiquant de femmes vers le Mexique. Un récit plein de bruit et de fureur où l’on égorge, mutile, décapite dans un cadre bucolique et grandiose très joliment décrit. Un western où se mêlent cruauté, violence, amours bucoliques, retrouvailles émouvantes d’un père et de son fils, et réflexions historiques et sociologico-religieuses. Un roman épique écrit avec un percutant réalisme et une rare justesse de ton de ses savoureux dialogues. Lion édition française - N°701//.63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 701 juin 2017 Page 1Lion numéro 701 juin 2017 Page 2-3Lion numéro 701 juin 2017 Page 4-5Lion numéro 701 juin 2017 Page 6-7Lion numéro 701 juin 2017 Page 8-9Lion numéro 701 juin 2017 Page 10-11Lion numéro 701 juin 2017 Page 12-13Lion numéro 701 juin 2017 Page 14-15Lion numéro 701 juin 2017 Page 16-17Lion numéro 701 juin 2017 Page 18-19Lion numéro 701 juin 2017 Page 20-21Lion numéro 701 juin 2017 Page 22-23Lion numéro 701 juin 2017 Page 24-25Lion numéro 701 juin 2017 Page 26-27Lion numéro 701 juin 2017 Page 28-29Lion numéro 701 juin 2017 Page 30-31Lion numéro 701 juin 2017 Page 32-33Lion numéro 701 juin 2017 Page 34-35Lion numéro 701 juin 2017 Page 36-37Lion numéro 701 juin 2017 Page 38-39Lion numéro 701 juin 2017 Page 40-41Lion numéro 701 juin 2017 Page 42-43Lion numéro 701 juin 2017 Page 44-45Lion numéro 701 juin 2017 Page 46-47Lion numéro 701 juin 2017 Page 48-49Lion numéro 701 juin 2017 Page 50-51Lion numéro 701 juin 2017 Page 52-53Lion numéro 701 juin 2017 Page 54-55Lion numéro 701 juin 2017 Page 56-57Lion numéro 701 juin 2017 Page 58-59Lion numéro 701 juin 2017 Page 60-61Lion numéro 701 juin 2017 Page 62-63Lion numéro 701 juin 2017 Page 64-65Lion numéro 701 juin 2017 Page 66-67Lion numéro 701 juin 2017 Page 68-69Lion numéro 701 juin 2017 Page 70-71Lion numéro 701 juin 2017 Page 72-73Lion numéro 701 juin 2017 Page 74-75Lion numéro 701 juin 2017 Page 76-77Lion numéro 701 juin 2017 Page 78-79Lion numéro 701 juin 2017 Page 80-81Lion numéro 701 juin 2017 Page 82-83Lion numéro 701 juin 2017 Page 84-85Lion numéro 701 juin 2017 Page 86-87Lion numéro 701 juin 2017 Page 88-89Lion numéro 701 juin 2017 Page 90-91Lion numéro 701 juin 2017 Page 92-93Lion numéro 701 juin 2017 Page 94-95Lion numéro 701 juin 2017 Page 96-97Lion numéro 701 juin 2017 Page 98-99Lion numéro 701 juin 2017 Page 100