Lion n°701 juin 2017
Lion n°701 juin 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°701 de juin 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : art de vivre, au marché.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
National ii- Comme pour les présidents de club, les gouverneurs de district, le Conseil des gouverneurs du DM 103 et leur président, ont souvent le sentiment d’un nouveau regard sur notre Mouvement et sur son fonctionnement, qu’ils n’avaient généralement pas imaginé ainsi. J’entends souvent les uns et les autres dirent à ce terme, qu’ils ont vécu des choses qu’ils n’auraient pas vues autrement, cela est vrai à n’en pas douter. Je me propose de vous dire mes constats, sans préoccupation du politiquement correct, mais dans le respect de chacune et de chacun, et de toutes les missions qui animent notre Mouvement. Comme souvent, et je ne sais pas faire autrement, je tente d’établir une analyse, un constat, un diagnostic pragmatique et le plus exhaustif possible. Dans quel espace de vie, de réflexion, d’intervention, de pouvoir, de décisions et d’actions sommes-nous placés ? Quelles sont nos aspirations collectives et personnelles dans notre engagement ? Jusqu’où sommes-nous prêts à faire des concessions ? Les interrogations et les paramètres étant nombreux et complexes, il convient de les saucissonner en éléments suffisamment petits,.32//Lion édition française - N°701 La Gouvernance Un rêve ? Une utopie ? Une solution ? La fin de l’année Lion 2016-2017 qui se profile, est assurément un moment propice pour faire un arrêt sur image, et surtout pour tirer tous les enseignements du vécu d’une nouvelle expérience. pour être accessibles à notre compréhension ; l’objectif de cette démarche est de voir objectivement si notre équation à composantes nombreuses peut avoir des solutions. Le fonctionnement de notre mouvement évolue dans un contexte comprenant les facteurs suivants  : D’influences  : De chacun sur chacun. Des autres missions que la nôtre. Des événements extérieurs locaux, nationaux et internationaux. Des associations filles, partenaires ou parallèles qui pour certaines sont des aides et pour d’autres des influences occultes et interventionnistes. De groupements sans fondement statutaire ou de tenants de missions du passé. Des élus de la République avec lesquels il est naturel d’avoir de bonnes relations, car nous avons, par des chemins un peu différents, les mêmes objectifs. De différences  : Chacun de nous est semblable mais nous sommes toutes et tous différents. Chaque club est différent, car à chaque instant le club est un point d’équilibre ou de déséquilibre lié à notre construction humaine de chaque instant avec l’intégration de nouvelles personnalités. Chaque district est différent en fonction de ses clubs, des particularités économiques, sociales et culturelles. Chaque pays est différent, pour les mêmes raisons que les districts en ajoutant des considérations climatiques, de richesse en ressources naturelles, et style de fonctionnement et de gestion républicain. Tous les pays n’ont pas les mêmes causes orphelines à prendre en compte. De financement  : Nos statuts imposent nos règles de levée de fonds et d’utilisation de ces fonds. À ce jour, nous ne sommes pas statutairement des mécènes mais des bénévoles. Les cotisations cela est nouveau, font aujourd’hui partie des thèmes ouverts à la réflexion. Les cotisations à ce jour sont exclusivement dédiées à notre fonctionnement, en aucun cas aux actions sociales qui nécessitent des dons volontaires ou/et des résultats de manifestations, c’est à dire du Don de Soi. De partage  : Il se dessine clairement dans les commu-
nautés qui nous entourent deux approches sociétales différentes, entre la « solidarité » et le « chacun pour soi » Aujourd’hui, au niveau planétaire, 20% des êtres humains consomment 80% des ressources naturelles. Les conséquences du réchauffement climatique, des guerres et des types de régimes dirigeants, conduisent à un accroissement sensible, de la problématique de la migration humaine à raisons multiples. Ces questions qui méritent réflexion sont aux limites de la philosophie humaniste incluant l’humanitaire et des opinions de tous ordres ; malgré cela tout milite pour indéniablement, devoir les aborder. De pouvoir  : Global dans la relation entre toutes les strates de notre organisation. Où ? Qui ? À quel niveau décisionnel et pour quel type de décisions ? Cela est défini par nos Statuts et Règlements nationaux et internationaux, où il est établi que chaque strate de notre Mouvement n’est pas liée ; chacune maîtrise ses décisions et actions à partir de son engagement à respecter nos valeurs et nos objectifs. Quel que soit ce pouvoir, il est évidemment éphémère, 1, 2 ou 3 ans, ce qui devrait nous inciter au partage par la gouvernance reprise plus haut, en oubliant nos ego. « Nous ne sommes plus dans un monde d’obéissance mais dans un monde de bon vouloir », ce qui implique de passer de la notion de pouvoir à celle d’animation, de fédération, d’union, de mutualisation, dans l’harmonie, la bienveillance et l’amitié. Notre défi sur ce plan, c’est la nécessité de gérer ensemble nos différences. D’entreprise et de management  : Avec le sens d’équipe humaine, qui réalise des actions immatérielles ou matérielles en commun, nous sommes une entreprise, bien sûr à but non lucratif mais avec des objectifs établis. Nos objectifs sont imaginés, élaborés et proposés par toutes les strates du Lions Clubs International. Il sera probablement facteur de progrès de militer pour une organisation horizontale, manégeant clairement des espaces de liberté individuelle d’action permettant une place et un rôle pour chacune et chacun de nous. L’indépendance et la responsabilité de projet et de financement sont situées correctement à tous les niveaux par les votes en assemblée générale, sans possibilité statutaire d’interaction entre l’international, le national, le districtal et les clubs. D’adaptation et de comportements par rapport  : À l’évolution de la société qui nous entoure ; nous sommes en principe des acteurs de notre communauté avec un regard bienveillant vers les autres et la volonté d’aider à l’épanouissement de l’être humain, sur tous les plans et dans tous les espaces. À l’évolution de notre cadre de vie, avec ses implications sur l’environnement et le développement durable. Quel héritage allons-nous laisser à nos générations futures ? Au constat, qu’il existe partout une résistance non nulle au changement, qu’il sera nécessaire de gérer. De l’amitié  : C’est le ciment de notre vie en commun, de l’unité des réflexions et des plans d’actions conçus ensemble. Qui est de donner et non de recevoir. Dont on peut dire qu’il y a, pour simplifier, deux types d’amitiés  : une amitié conventionnelle, « Je suis Lion donc tous les Lions sont mes amis » et une amitié authentique, sincère assise sur une très grande estime de l’autre. Ces deux types d’amitié sont importantes. Notre mouvement n’a pas d’opinions, ni politiques ni religieuses ni syndicales etc… mais chacune et chacun de nous en avons ; elles sont toutes respectables et personnelles. Cette approche justifie nos échanges, même différents, dans la sérénité et l’harmonie. De la communication  : Le savoir-faire et le faire-savoir. Il est généralement admis que, vers l’extérieur, il est préférable de parler de ce que nous faisons et pas de ce que nous sommes. Notre équipe de gouverneurs a souhaité cette année être en phase avec les moyens de communication, les médias modernes (TV et radio) et les réseaux sociaux de notre temps, pour toucher un maximum de Lions potentiels. Cela est une action majeure de notre année, la gouvernance devrait justifier sa poursuite. Notre revue LION édition française en version « papier » va perdurer ; elle devient, depuis ce mois d’avril, digitalisée. La fraîcheur de notre communication, c’est aussi une volonté pour lutter contre l’usure, la lassitude en proposant constamment de nouvelles approches de communication, afin de mettre en valeur nos réalisations, et finalement d’occuper le terrain et d’exister. Un autre angle de vue nous mène à militer pour des actions importantes en volume et en thèmes porteurs, plutôt que les saupoudrages, afin de donner de la puissance à notre image. En conclusion, « La gouvernance » Par-delà les statuts et règlements, la gouvernance, c’est notre capacité à partager et à mutualiser un maximum de projets pour le moyen et le long terme. Cela peut se penser dans la durée entre les différents Conseils de gouverneurs ou clubs successifs ou dans l’espace entre les districts et les clubs d’une même année sur des actions porteuses et conséquentes. Comme on vient de le voir, les paramètres à prendre en compte sont nombreux et collatéraux ; il y a pour nous toutes et tous, un besoin d’y réfléchir vers plus de bienveillance, même si quelquefois on doit faire un constat amical de désaccord sur certains projets. La forme de notre avenir en dépend ; j’ai la conviction que la gouvernance est une solution incontournable à nos missions éphémères, pour permettre une stratégie à long terme vers l’évolution de notre Mouvement et de nos clubs. Le lionisme a toute sa raison d’être dans le monde qui se présente à nous. Avec toute mon amitié. a Michel ISAAC. Président du Conseil des gouverneurs 2016-2017 Lion édition française - N°701//.33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 701 juin 2017 Page 1Lion numéro 701 juin 2017 Page 2-3Lion numéro 701 juin 2017 Page 4-5Lion numéro 701 juin 2017 Page 6-7Lion numéro 701 juin 2017 Page 8-9Lion numéro 701 juin 2017 Page 10-11Lion numéro 701 juin 2017 Page 12-13Lion numéro 701 juin 2017 Page 14-15Lion numéro 701 juin 2017 Page 16-17Lion numéro 701 juin 2017 Page 18-19Lion numéro 701 juin 2017 Page 20-21Lion numéro 701 juin 2017 Page 22-23Lion numéro 701 juin 2017 Page 24-25Lion numéro 701 juin 2017 Page 26-27Lion numéro 701 juin 2017 Page 28-29Lion numéro 701 juin 2017 Page 30-31Lion numéro 701 juin 2017 Page 32-33Lion numéro 701 juin 2017 Page 34-35Lion numéro 701 juin 2017 Page 36-37Lion numéro 701 juin 2017 Page 38-39Lion numéro 701 juin 2017 Page 40-41Lion numéro 701 juin 2017 Page 42-43Lion numéro 701 juin 2017 Page 44-45Lion numéro 701 juin 2017 Page 46-47Lion numéro 701 juin 2017 Page 48-49Lion numéro 701 juin 2017 Page 50-51Lion numéro 701 juin 2017 Page 52-53Lion numéro 701 juin 2017 Page 54-55Lion numéro 701 juin 2017 Page 56-57Lion numéro 701 juin 2017 Page 58-59Lion numéro 701 juin 2017 Page 60-61Lion numéro 701 juin 2017 Page 62-63Lion numéro 701 juin 2017 Page 64-65Lion numéro 701 juin 2017 Page 66-67Lion numéro 701 juin 2017 Page 68-69Lion numéro 701 juin 2017 Page 70-71Lion numéro 701 juin 2017 Page 72-73Lion numéro 701 juin 2017 Page 74-75Lion numéro 701 juin 2017 Page 76-77Lion numéro 701 juin 2017 Page 78-79Lion numéro 701 juin 2017 Page 80-81Lion numéro 701 juin 2017 Page 82-83Lion numéro 701 juin 2017 Page 84-85Lion numéro 701 juin 2017 Page 86-87Lion numéro 701 juin 2017 Page 88-89Lion numéro 701 juin 2017 Page 90-91Lion numéro 701 juin 2017 Page 92-93Lion numéro 701 juin 2017 Page 94-95Lion numéro 701 juin 2017 Page 96-97Lion numéro 701 juin 2017 Page 98-99Lion numéro 701 juin 2017 Page 100