Lion n°701 juin 2017
Lion n°701 juin 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°701 de juin 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : art de vivre, au marché.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
National Les Lions et l’Environnement Pour une nouvelle éthique des rapports entre vivants humains et non-humains.22//Lion édition française - N°701 par Jean-Pierre Poudensan Quel mot curieux qui, en minuscules, signifie « tout ce qui est autour » et, en majuscules, s’administre comme « défense des éléments constitutifs du milieu qui est le nôtre » ; cette dernière idée datant de la prise de conscience dite « écologiste ». Défense de l’Environnement, préservation des espèces en voie de disparition, pollution, danger nucléaire, gaspillage et recyclage, fonte de la calotte glaciaire, couche d’ozone, énergies renouvelables, biodiversité… Mettez tout cela dans un shaker et il vous en sortira un cocktail dit « environnemental », à relents écologistes ! Mon propos est d’essayer d’y voir clair dans tout cela, de classer par priorités et d’imaginer ce que notre mouvement Lions peut apporter à l’humanité, sans sombrer dans la démagogie ou l’extrémisme politique. Avec humilité, et sans nous disperser dans de multiples domaines hors de notre portée. Cela commence par une prise de conscience  : elle est relativement récente, concerne notre génération. Nous la devons à une meilleure information, à une accélération dans l’utilisation de produits produisant la pollution. De là est née une peur, panique pour certains, de voir nos santés s’altérer, nos plages disparaître, nos villes s’asphyxier ! L’intérêt de l’humanité consiste à faire prendre conscience du danger à un maximum de nos concitoyens. La valeur de civisme qui fait partie de notre engagement nous oblige à nous affirmer comme des prescripteurs d’opinion, engageant nos congénères à réfléchir aux problèmes posés à l’environnement, puis aux moyens à mettre en œuvre pour y remédier.
Comment ? Notamment par notre exemplarité et notre envie de convaincre. Exemple  : nettoyage des bords de route accompagnés de campagnes locales de communication. En deuxième lieu, et dans le même ordre d’idées, notre comportement personnel joue un rôle apparemment modeste mais qui est une contribution à un mouvement généralisé, des efforts qui, une fois cumulés, ont une valeur réelle  : tri des déchets, récupération des verres, achats de produits en vrac ou en sachets biodégradables, emploi d’appareils à faible consommation électrique, récupération de l’eau,… et, pour ceux qui en ont les moyens  : utilisation d’énergies renouvelables (solaire, éolienne). L’utilisation de produits chimiques nocifs met en cause notre respiration, notre digestion et provoque autant de maladies réputées cancéreuses. Devons nous, pour cela, consommer bio, éviter les légumes OGM cultivés aux engrais artificiels ? À notre niveau, il serait présomptueux de nous attaquer aux questions de consommation des hydrocarbures fossiles ou à la fermeture des centrales nucléaires, autrement que par nos bulletins de vote citoyen, sauf à ce que le Lions Clubs International ne prenne un virage politique qu’il se refuse à prendre, pour le moment. L’eau, l’air, la terre, autant d’éléments qui font partie de notre environnement. Les espèces animales – à commencer par la nôtre – qui nous paraissent participer d’un équilibre planétaire sont à préserver. Il en est de même de la flore. Mais n’y a-t-il pas une limite raisonnable aux réactions émotionnelles ? Fautil, par exemple, élever des crocodiles pour d’autres motifs que d’en faire des sacs ? Il nous reste un chapitre important à traiter  : il est de caractère culturel. De l’écologie d’abord, nous sommes passés à la défense de l’environnement, aidés par une mode et un courant d’opinion. Nous devons remercier tous ceux qui, par leurs revendications et leurs actes en faveur de la protection de la nature, nous ont aidés à prendre conscience. Ils nous ont progressivement amenés à remettre en cause notre comportement et parfois notre façon de penser. En quelques années, nous avons vu apparaître l’industrie du véhicule électrique, le carburant hydrogène, Les Lions en campagne de nettoyage des abords des routes. le robot chirurgical, les greffes d’organes artificiels, la conception assistée,… pour ne parler que des accélérations les plus spectaculaires. Grâce en grande partie à nos préoccupations sur l’Environnement, et après une remise en cause de notre comportement, nous sommes aujourd’hui au bord de réflexions philosophiques, soucieux des questions relatives à l’éthique de la vie, nous revenons sur le consumérisme. Une nouvelle bataille des Anciens et des Modernes est en train de naître  : c’est celle des Humanistes et des Transhumanistes  : les premiers sont partisans de limiter la croissance à tout prix, croissance forcenée sensée ruiner nos vies ; les autres soutiennent que seul le progrès et les nouvelles technologies nous sauveront. Un nouveau virage de notre civilisation occidentale ! Je suis de ceux qui voient dans le lionisme une espèce d’antidote à la déshumanisation, une protection contre tous les excès et notamment le risque d’asservissement à la machine, machine qui ne devrait surtout qu’être qu’un outil pour l’Homme  : maintenir un contact direct « eyes to eyes » entre nous, rompre le pain ensemble, partager, échanger nos idées autrement que par internet interposé. La première défense de notre environnement sera celle qui consiste à préserver notre plus proche environnement  : celui de nos semblables. Human first ! Visionnez le reportage  : Défi pour l’Environnement, un nettoyage de printemps à Morainvilliers. a Lion édition française - N°701//.23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 701 juin 2017 Page 1Lion numéro 701 juin 2017 Page 2-3Lion numéro 701 juin 2017 Page 4-5Lion numéro 701 juin 2017 Page 6-7Lion numéro 701 juin 2017 Page 8-9Lion numéro 701 juin 2017 Page 10-11Lion numéro 701 juin 2017 Page 12-13Lion numéro 701 juin 2017 Page 14-15Lion numéro 701 juin 2017 Page 16-17Lion numéro 701 juin 2017 Page 18-19Lion numéro 701 juin 2017 Page 20-21Lion numéro 701 juin 2017 Page 22-23Lion numéro 701 juin 2017 Page 24-25Lion numéro 701 juin 2017 Page 26-27Lion numéro 701 juin 2017 Page 28-29Lion numéro 701 juin 2017 Page 30-31Lion numéro 701 juin 2017 Page 32-33Lion numéro 701 juin 2017 Page 34-35Lion numéro 701 juin 2017 Page 36-37Lion numéro 701 juin 2017 Page 38-39Lion numéro 701 juin 2017 Page 40-41Lion numéro 701 juin 2017 Page 42-43Lion numéro 701 juin 2017 Page 44-45Lion numéro 701 juin 2017 Page 46-47Lion numéro 701 juin 2017 Page 48-49Lion numéro 701 juin 2017 Page 50-51Lion numéro 701 juin 2017 Page 52-53Lion numéro 701 juin 2017 Page 54-55Lion numéro 701 juin 2017 Page 56-57Lion numéro 701 juin 2017 Page 58-59Lion numéro 701 juin 2017 Page 60-61Lion numéro 701 juin 2017 Page 62-63Lion numéro 701 juin 2017 Page 64-65Lion numéro 701 juin 2017 Page 66-67Lion numéro 701 juin 2017 Page 68-69Lion numéro 701 juin 2017 Page 70-71Lion numéro 701 juin 2017 Page 72-73Lion numéro 701 juin 2017 Page 74-75Lion numéro 701 juin 2017 Page 76-77Lion numéro 701 juin 2017 Page 78-79Lion numéro 701 juin 2017 Page 80-81Lion numéro 701 juin 2017 Page 82-83Lion numéro 701 juin 2017 Page 84-85Lion numéro 701 juin 2017 Page 86-87Lion numéro 701 juin 2017 Page 88-89Lion numéro 701 juin 2017 Page 90-91Lion numéro 701 juin 2017 Page 92-93Lion numéro 701 juin 2017 Page 94-95Lion numéro 701 juin 2017 Page 96-97Lion numéro 701 juin 2017 Page 98-99Lion numéro 701 juin 2017 Page 100