Lion n°700 mai 2017
Lion n°700 mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°700 de mai 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : merci beaucoup !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
Art de vivre - Au marché Pascal Niau entre fourneaux et pinceaux  : « À quatre ans je troquais mes dessins contre des gâteaux » 1968, élève des Beaux-Arts Nantes et premier au CAP de pâtissier confiseur en Loire-Atlantique, chef de la maison Dalloyau pendant 35 ans, un parcours unique, Meilleur Ouvrier de France 1979, monstre sacré de la pâtisserie..80//Lion édition française - N°700 Ses empreintes, son ADN, son esprit partant à la rencontre de l’autre, c’est « Amour, travail et passion » « À 4 ans, j’habitais dans un hôtel de luxe et je troquais avec le chef mes dessins contre ses gâteaux », déclarait-il à une consœur de L’Yonne Républicaine. Et pendant ces deux années  : « J’obtenais ainsi madeleines, tartes, et religieuses ». Cette symbolique reste indélébile. Quelque soixante ans plus tard, le pâtissier confiseur en retraite joue du pinceau comme des ustensiles de cuisine, en maître. Sens, 26 mars dernier sur la mezzanine du marché couvert, le salon du chocolat, 22 e année, accueille donc 2 500 visiteurs, 25 chocolatiers, il est l’invité d’honneur, artiste hors du commun. Depuis deux ans, il goûte une retraite active, enseigne à l’école Ferrandi, fait partie de l’organisation du concours des MOF en pâtisserie, siège à l’Académie Culinaire de France, sans compter l’exposition de ses peintures. Lorsque nos confrères de Raids Pâtisseries, enquêtant sur ce parcours, lui demandent d’où vous viennent ces passions pour la pâtisserie et les beaux arts, sa réponse est  : « J’ai été initié tôt par un cousin qui possédait une pâtisserie réputée à Clermont- Ferrand. Cet univers de gourmandise et de générosité m’a toujours fasciné ». par Philippe Colombet « Ce sont les mêmes règles de composition et d’esthétique » Pascal Niau est né à Champlan, Île de France, le 26 septembre 1950. Artiste plasticien aux diverses facettes, il oscille entre le dessin, la peinture et l’art gourmand éphémère. Il navigue depuis son plus jeune âge avec sensi-
bilité au cœur de ses univers graphiques et créatifs où l’architecture et la composition font jonction avec l’alimentaire et la gastronomie. Ancien élève des Beaux-Arts de Tours et de Nantes, il rêve de devenir architecte, en vain. Suite à un parcourt un peu chaotique, il décide de devenir pâtissier. Il architecturera donc des buffets, des jardins et des mets, l’art pas si caché que cela du culinaire, probablement. Cette vocation l’emmènera à recevoir le titre convoité de Meilleur Ouvrier de France dans la catégorie pâtissier confiseur. C’était en 1979 lors d’une inoubliable remise de diplôme à la Sorbonne, en parallèle à une carrière vouée à l’international. Il dessine, crée des formes et aujourd’hui peint. Coloriste expressionniste, Pascal Niau s’inscrit dans une peinture dite « gourmande ». Une symbolique forte de la convivialité s’installe en lui. De franches périodes l’envahissent et s’entrecroisent autour de « ses tables », de tables en tables, mises ou démises. À travers ses voyages, il découvre un véritable langage universel. L’art et le festif prédominent, l’éphémère l’active. Il médite avec passion à travers ses carnets de voyages entre Paris, Tokyo, New York, Venise, Athènes, voire les Tropiques. mers et océans, où bien encore « quelque part sur la Terre ». Tout inspire ses compositions  : les saisons, le monde humain et animal, l’ombre et la lumière, le végétal et « les saveurs visuelles » au son d’une mélodie. Son parcours chez Dalloyau est révélateur, entré en 1972  : « J’ai d’abord été aux bonbons de chocolat, puis j’ai eu un rôle d’observateur et de conseil aux différents postes de la pâtisserie, et me suis particulièrement occupé des « Pièces spéciales ». Quelques années après, j’ai été responsable de l’ouverture du laboratoire de Dalloyau à Tokyo. Enfin, dans les années 90, je suis devenu responsable de la création, des études, et de la recherche ». Une véritable alchimie sensorielle à travers le temps qui passe, la vie, le beau et le bon, jusqu’aux valeurs de la République, du présent et sans oublier l’hommage et le souvenir des grandes guerres. Toujours figuratif à ce jour, mais qui sait. Pascal Niau aime intriguer et surprendre son public, suggérer de nouvelles formes qui le passionnent, des « vides et des pleins » qui le fascinent, cela dans une perspective dite « théâtrale » où les saveurs visuelles s’exaltent dans une course interminable vers l’excellence que le passionne. Aujourd’hui, lorsque nous lui demandons quelle est la clé pour atteindre un tel niveau en pâtisserie, il répond  : « En premier lieu, la persévérance. C’était d’ailleurs la devise de notre laboratoire chez Dalloyau, « Aimez, communiquez, persévérez et vous vivrez ». La deuxième clé de réussite, c’est le fait d’intriguer le public et les confrères en innovant en permanence ». Il a envie que l’on se demande au sujet de ses gâteaux  : « Mais comment a-t-il fait ? ». Et lorsque nos confrères de Raids Pâtisseries lui demandent s’il existe des similitudes entre la création de pâtisseries et la démarche artistique, il répond  : « Bien sûr ! Ce sont les mêmes règles de composition et d’esthétique. D’ailleurs, le cours que j’enseigne à l’école Ferrandi s’appelle « Apprendre à regarder autrement la gastronomie ». Cependant, il y a évidemment dans la pâtisserie un impératif de rentabilité et de délais qu’il n’y a pas dans l’art ». Pour lui, il faut encourager la jeunesse et passer le relais. Quant à savoir quelle est sa plus belle rencontre dans le cadre de pâtissier, il répond  : « Celle de Juan Miro, pour qui Dalloyau avait réalisé le gâteau d’anniversaire de ses 80 ans, au Moulin de la Galette. J’étais anxieux, le gâteau avait été fragilisé par le transport, et comme je tentais de le réparer, Juan Miró est venu vers moi, m’a rassuré et m’a fait une esquisse au crayon ». Sinon ses pâtisseries préférées sont les Saint-Honoré, Paris-Brest et millefeuille  : « J’aime les pâtisseries classiques » souligne cet artiste qui « croque la vie », peintre gourmand des couleurs. a Lion édition française - N°700//.81



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 700 mai 2017 Page 1Lion numéro 700 mai 2017 Page 2-3Lion numéro 700 mai 2017 Page 4-5Lion numéro 700 mai 2017 Page 6-7Lion numéro 700 mai 2017 Page 8-9Lion numéro 700 mai 2017 Page 10-11Lion numéro 700 mai 2017 Page 12-13Lion numéro 700 mai 2017 Page 14-15Lion numéro 700 mai 2017 Page 16-17Lion numéro 700 mai 2017 Page 18-19Lion numéro 700 mai 2017 Page 20-21Lion numéro 700 mai 2017 Page 22-23Lion numéro 700 mai 2017 Page 24-25Lion numéro 700 mai 2017 Page 26-27Lion numéro 700 mai 2017 Page 28-29Lion numéro 700 mai 2017 Page 30-31Lion numéro 700 mai 2017 Page 32-33Lion numéro 700 mai 2017 Page 34-35Lion numéro 700 mai 2017 Page 36-37Lion numéro 700 mai 2017 Page 38-39Lion numéro 700 mai 2017 Page 40-41Lion numéro 700 mai 2017 Page 42-43Lion numéro 700 mai 2017 Page 44-45Lion numéro 700 mai 2017 Page 46-47Lion numéro 700 mai 2017 Page 48-49Lion numéro 700 mai 2017 Page 50-51Lion numéro 700 mai 2017 Page 52-53Lion numéro 700 mai 2017 Page 54-55Lion numéro 700 mai 2017 Page 56-57Lion numéro 700 mai 2017 Page 58-59Lion numéro 700 mai 2017 Page 60-61Lion numéro 700 mai 2017 Page 62-63Lion numéro 700 mai 2017 Page 64-65Lion numéro 700 mai 2017 Page 66-67Lion numéro 700 mai 2017 Page 68-69Lion numéro 700 mai 2017 Page 70-71Lion numéro 700 mai 2017 Page 72-73Lion numéro 700 mai 2017 Page 74-75Lion numéro 700 mai 2017 Page 76-77Lion numéro 700 mai 2017 Page 78-79Lion numéro 700 mai 2017 Page 80-81Lion numéro 700 mai 2017 Page 82-83Lion numéro 700 mai 2017 Page 84-85Lion numéro 700 mai 2017 Page 86-87Lion numéro 700 mai 2017 Page 88-89Lion numéro 700 mai 2017 Page 90-91Lion numéro 700 mai 2017 Page 92-93Lion numéro 700 mai 2017 Page 94-95Lion numéro 700 mai 2017 Page 96-97Lion numéro 700 mai 2017 Page 98-99Lion numéro 700 mai 2017 Page 100