Lion n°699 avril 2017
Lion n°699 avril 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°699 de avril 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lions Club International

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 10,3 Mo

  • Dans ce numéro : les Lions, à l'assaut des médias !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
National Amandine Landeler Une année de présidence LEO Être présidente des LEO de France, vous en rêviez donc le matin sous la douche ? Pas vraiment. Je dois reconnaitre que l’idée m’a été soufflée par des « anciens » LEO. Comme eux, je crois que j’y ai vu l’opportunité d’aller jusqu’au bout d’un vrai engagement. Comment êtes-vous devenue LEO ? Mon beau-père est Lion depuis des années. Il m’a parlé de l’existence des LEO. J’ai immédiatement été séduite par l’étendue de leurs actions et de leurs manifestations. Quelle a été la réaction de votre famille, vous a-t-elle encouragée ? Ils sont admiratifs, je dirais  : « C’est bien de prendre du temps pour les autres » et « J’ai toujours rêvé de faire partie d’une association », etc. Qu’est-ce qu’être LEO pour vous ? Être LEO, c’est tout d’abord aimer être en groupe, c’est aussi défendre des projets, c’est vouloir se sentir utile pour les autres et c’est avant tout apprendre sur soi-même. J’aurais du mal à en donner une définition concrète tant il y a de projets différents et d’actions qu’il est possible de mener. Quelles ont été les principales difficultés de cette année de présidence qui touche à sa fin ? Je dirais, un peu comme dans de nombreux domaines finalement, que c’est la gestion du temps. Je trouve, également, que cela n’est pas toujours évident de rester suffisamment disponible. Et surtout quelles en ont été, à ce jour, les moments forts, les principales joies ? J’ai adoré le travail en équipe lors des Conseils d’administration, lors des Commissions Jeunesse et LEO et surtout lors des rassemblements nationaux. Qu’aimeriez-vous avoir fait et que, le temps manquant, vous n’avez pas pu effectuer ? J’aurais beaucoup aimé être plus proche des attentes de chaque club. Être plus disponible. Les LEO du Sud de la France sont-ils différents de ceux du Nord ? Je ne pense pas. Dans le Nord aussi, les réunions les plus productives se déroulent autour de « l’apéro », non ? 41111.1.6z1Ra propos recueillis par Philippe Colombet C’est une charmante jeune Marseillaise que certains d’entre nous ont déjà croisée lors de manifestations nationales ; nous souhaitions en savoir un peu plus. De gauche à droite, quatre LEO entourent leur présidente, Amandine (NDLR  : la jeune femme blonde de ce groupe), Loïc, Nicolas, Amandine et Sophie, membres du LEO club de Marseille Azur lors d’un tournoi de Futsal, ou football pratiqué en salle.18//Lion édition française - N°699 Comment imaginez-vous la suite de votre parcours au sein de notre Association ? « Notre Association »... Ces mots résonnent particulièrement pour moi. Cette année m’a aussi permis de me sentir plus proche des Lions. J’avais, parfois, le sentiment que les Lions et les LEO étaient deux associations différentes. Aujourd’hui, grâce notamment à l’expérience des Commissions Jeunesse et LEO, je vois les choses bien différemment ! Quand vous n’êtes pas LEO, et lorsque cette présidence vous en aura laissé la liberté, quelles sont vous principales occupations, vos loisirs ? La lecture et les voyages. Comment voyez-vous votre avenir professionnel ? J’espère qu’il sera serein et plein de surprises. Je suis avocate. D’ici là, encore merci pour cette idée d’interview qui m’a aussi permis de prendre un peu de temps pour réfléchir à cette année LEO. _ LE
Le saviez-vous ? L’analyse des livres blancs montre que les dons en euros et en nature des Lions de France s’élèvent à plus de 116 millions d’euros en six ans, soit une moyenne de 19 millions d’euros par an, qui se répartissent de la manière suivante  : 13 millions d’euros au profit des actions locales, 1,5 million d’euros au profit des actions nationales et presque 5 millions d’euros au profit des actions internationales. Au moment où les dotations locales diminuent, notre Club Service est de plus en plus sollicité et l’engagement des clubs Lions dans la cité de plus en plus recherché et même attendu. Sur cette même période, le nombre d’heures de dons de soi s’élève à plus de 7 millions (7 583 286) avec pour moyenne plus de 1 million d’heures de dons de soi par an (1 263 286), soit 180 équivalents temps plein, le nombre d’heures per capita passant de 48 en 2010 à 60 en 2015, ceci malgré la baisse des effectifs. L’engagement de chaque Lion est toujours plus important. Ce chiffre est le plus souvent sous-évalué et ne tient pas compte des heures liées à la gestion administrative propre à chaque club. Livre blanc 2015-2016 par Christine Magrit Présidente 2016-2017 de la commission nationale Humanitaire Cette analyse, bien que grossière, est le reflet de la vitalité et du dynamisme de tous les clubs de notre District multiple. Chaque année, à partir d’une base informatique actualisée, le Livre blanc est transmis aux présidents de clubs afin de recenser et de valoriser toutes les actions réalisées par le club, qu’elles soient humanistes, humanitaires ou culturelles. La compilation des Livres blancs de chaque district est ensuite assurée par un délégué de la commission nationale Humanitaire, puis la synthèse est publiée au niveau national. À l’appui des données recensées, le Livre blanc est un véritable outil de communication, connu et reconnu qui permet de « faire savoir notre savoir-faire », vecteur de communication externe auprès des acteurs locaux, des sponsors et des autres associations, mais aussi, vecteur de communication interne, retraçant l’histoire du club ou base de dialogue lors des visites de clubs. Comme tout outil, à l’heure de la révolution numérique et internet, le Livre blanc est perfectible et ce sujet a été inscrit sur la feuille de route du gouverneur en charge de la commission nationale Humanitaire, Bruno Randrianalimanana. À la demande de plusieurs districts, la possibilité de pouvoir remplir le Livre Blanc en ligne sur le site du DM 103 est en cours d’études, en relation avec le secrétariat général de la rue Saint-Jacques. Par la même occasion, une optimisation de la base de données informatique sera étudiée, afin de pouvoir affiner au niveau national le montant des dons recueillis au profit de telle ou telle grande action ou association. Parallèlement à la base de données MyLCI, qui permet de faire connaître et reconnaître par Oak Brook et au niveau international l’engagement des clubs de notre District multiple, le Livre blanc, qui existe depuis de nombreuses années, a montré son utilité, il convient de valoriser les données contenues sur les deux supports, afin de pouvoir toujours mieux communiquer sur la vitalité et l’extraordinaire richesse des clubs et peut-être un jour être référencé dans le classement annuel des associations caritatives publié par le mensuel Capital. Le Livre blanc est un véritable outil de communication, connu et reconnu qui permet de « faire savoir notre savoir-faire » Il faut féliciter les Lions de France car les actions progressent depuis quelques années malgrè la tendance à la baisse de l’effectif. Les actions du Centenaire sont multiples et effectives mais ne sont pas répercutées sur le régistre mondial. D’où l’intérêt d’une passerelle Livre blanc MyLCI, une liaison qui pourrait être automatique sans ajout de manipulations supplémentaires, les deux systèmes devant être gardés et maintenus en parallèle, l’un à visée nationale et locale, le deuxième à visée internationale. Bravo les Lions ! Bruno Randrianalimanana Gouverneur district Centre Responsable de la commission Humanitaire Lion édition française - N°699//.19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lion numéro 699 avril 2017 Page 1Lion numéro 699 avril 2017 Page 2-3Lion numéro 699 avril 2017 Page 4-5Lion numéro 699 avril 2017 Page 6-7Lion numéro 699 avril 2017 Page 8-9Lion numéro 699 avril 2017 Page 10-11Lion numéro 699 avril 2017 Page 12-13Lion numéro 699 avril 2017 Page 14-15Lion numéro 699 avril 2017 Page 16-17Lion numéro 699 avril 2017 Page 18-19Lion numéro 699 avril 2017 Page 20-21Lion numéro 699 avril 2017 Page 22-23Lion numéro 699 avril 2017 Page 24-25Lion numéro 699 avril 2017 Page 26-27Lion numéro 699 avril 2017 Page 28-29Lion numéro 699 avril 2017 Page 30-31Lion numéro 699 avril 2017 Page 32-33Lion numéro 699 avril 2017 Page 34-35Lion numéro 699 avril 2017 Page 36-37Lion numéro 699 avril 2017 Page 38-39Lion numéro 699 avril 2017 Page 40-41Lion numéro 699 avril 2017 Page 42-43Lion numéro 699 avril 2017 Page 44-45Lion numéro 699 avril 2017 Page 46-47Lion numéro 699 avril 2017 Page 48-49Lion numéro 699 avril 2017 Page 50-51Lion numéro 699 avril 2017 Page 52-53Lion numéro 699 avril 2017 Page 54-55Lion numéro 699 avril 2017 Page 56-57Lion numéro 699 avril 2017 Page 58-59Lion numéro 699 avril 2017 Page 60-61Lion numéro 699 avril 2017 Page 62-63Lion numéro 699 avril 2017 Page 64-65Lion numéro 699 avril 2017 Page 66-67Lion numéro 699 avril 2017 Page 68-69Lion numéro 699 avril 2017 Page 70-71Lion numéro 699 avril 2017 Page 72-73Lion numéro 699 avril 2017 Page 74-75Lion numéro 699 avril 2017 Page 76-77Lion numéro 699 avril 2017 Page 78-79Lion numéro 699 avril 2017 Page 80-81Lion numéro 699 avril 2017 Page 82-83Lion numéro 699 avril 2017 Page 84-85Lion numéro 699 avril 2017 Page 86-87Lion numéro 699 avril 2017 Page 88-89Lion numéro 699 avril 2017 Page 90-91Lion numéro 699 avril 2017 Page 92-93Lion numéro 699 avril 2017 Page 94-95Lion numéro 699 avril 2017 Page 96-97Lion numéro 699 avril 2017 Page 98-99Lion numéro 699 avril 2017 Page 100